17/05/2015 17:02

Le rappeur Kery James affirme avoir été piégé dans une émission de Thierry Ardisson

Interrogé sur son actualité à l’antenne de la LFM Radio, le rappeur Kery James a évoqué ses projets en cours.
L’artiste issu d’Orly (Val-de-Marne), évoque ses premiers pas au cinéma au côté de Saïd Taghmaoui, révélé pour son rôle dans « La Haine »
« Je l’ai rencontré récemment parce que l’on travaille sur un film ensemble, dans lequel j’apparaîtrai en tant qu’acteur » explique le rappeur.
Invité pour parler de son association ACES (pour Apprendre, Comprendre, Entreprendre et Servir), Kery James a profité de sa présence dans les locaux de la radio pour parler de Thierry Ardisson, qu’il a eu l’occasion de rencontrer à l’occasion d’un précédent album, peu de temps après les attentats du 11 septembre.
"Mon téléphone sonne, et là : c’est Thierry Ardisson en personne.Je lui demande : il n’y aura pas de piège ?

Il me dit « Non non, il n'y aura pas de piège, je ne suis pas comme ça » explique-t-il.
"Finalement, j’y vais. Et on me dit qu’il y aura Taslima Nasreen (…), qui a fait l’objet d’une fatwa à cause de sa position anti-Islam.
On est dans une organisation d’un truc contre les musulmans, et moi, je suis obligé de me positionner contre elle"raconte-t-il.

En effet, Taslima Nasreen a une vision très stricte de l'Islam et ne fait "pas de distinction entre les extrémistes qui se réclament de l'Islam et la grande majorité des musulmans qui sont des gens modérés."

Kery James conclut : "Mais, comme Taslima Nasreen est positionnée comme une victime (…) j’apparais donc comme un oppresseur : c’était ça le piège qu’il m’avait tendu."

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Juste_Milieu
17/mai/2015 - 20h18

Et pas un mot sur sa tournée solidaire ... De la partie de ses cachets destinée à financer les études de jeunes en difficultés. Le sujet de l'interview. Pas un mot ... Mais LOL ! 

Les plus vus