13/05/2015 09:58

Le créateur du site de téléchargement illégal eMule Paradise condamné à 14 mois avec sursis

Vincent Valade, fondateur du site internet eMule Paradise qui répertoriait des liens permettant aux internautes de télécharger illégalement films et séries, a été condamné mardi à 14 mois de prison avec sursis.

Le tribunal correctionnel de Paris a en outre ordonné la saisie du 4X4 Porsche Cayenne du prévenu, qui était placé sous main de justice depuis l'enquête. Le parquet avait requis contre Vincent Valade, âgé de 29 ans, une amende de 80.000 euros.

Il lui est reproché d'avoir permis le téléchargement illégal de plus de 7.000 films en 2005 et 2006 sur eMule Paradise, qui avec plus de 300.000 visiteurs par jour, était alors un acteur majeur du téléchargement illégal en France.

La régie publicitaire Net Avenir a quant à elle été condamnée à 50.000 euros d'amende, son directeur commercial de l'époque, devenu son gérant, à huit mois de prison avec sursis.

Sur les quatre autres prévenus, un a été condamné à six mois de prison avec sursis, les autres ont été dispensés de peine. Tous les prévenus ont en outre été condamnés à verser au total solidairement un peu plus de 45.000 euros de dommages et intérêts aux parties civiles, professionnels de l'audiovisuel.

Ils demandaient au total quelque huit millions d'euros de dommages et intérêts. Très prisé des internautes, le site vérifiait puis répertoriait des liens permettant d'accéder à des films, qu'il proposait de télécharger grâce au logiciel d'échanges de fichiers en "peer to peer" eMule. Parmi les films mis à disposition du public, dont certains n'étaient même pas sortis en salle à l'époque, ou alors depuis peu, figuraient "Camping", "Les Choristes", "Ghost Rider" ou encore "Pirate des Caraïbes II".

Sur 18 mois, six millions de téléchargements ont été recensés parmi le "top 50" des films les plus téléchargés grâce au site. Les enquêteurs ont évalué à 418.000 euros les revenus engrangés par Vincent Valade grâce à la publicité et au lien qu'il avait créé sur eMule et un site pornographique payant, qui lui a rapporté 160.000 à 170.000 euros.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus