09/05/2015 16:01

L'Unicef tire la sonnette d'alarme face à la grossesse d'une fillette de 10 ans au Paraguay

L'Unicef tire la sonnette d'alarme au Paraguay face au manque de protection pour les fillettes victimes d'abus sexuels, alors que l'une d'elles, violée par son beau-père, se retrouve enceinte à l'âge de 10 ans.

"Au Paraguay, chaque jour deux fillettes de 10 à 14 ans accouchent", rappelle Andrea Cid, responsable de la protection de l'enfance pour l'Unicef dans le petit pays sud-américain, situé entre le Brésil, l'Argentine et la Bolivie.

"Ces cas sont la conséquence d'abus sexuels et, dans la majorité des situations, d'abus sexuels répétés face auxquels les victimes n'ont pas reçu la protection opportune et appropriée", explique à l'AFP cette experte de l'agence des Nations unies.

Pour elle, derrière cette situation dramatique, il y a d'abord un problème de politique publique : le faible budget alloué à l'éducation au Paraguay, un facteur aggravant la vulnérabilité de ces jeunes filles.

"Tandis que d'autres pays de la région consacrent 7 à 8% de leur budget à l'éducation, le Paraguay ne dépasse pas les 4%". Cela se traduit par "une enfance sans protection, en danger permanent".

Dernier scandale en date, celui, révélé fin avril, de la grossesse d'une fillette de 10 ans, violée par le compagnon de sa mère.

Enceinte de 23 semaines, soit cinq mois, la petite fille est actuellement sous la surveillance de l'hôpital de la Croix-Rouge d'Asuncion où elle est examinée par des médecins, psychologues et psychiatres.

Son beau-père, Gilberto Benitez Zarate, âgé de 42 ans, est recherché par la police.

Sa mère a été placée en détention, accusée de négligence et d'obstruction à la justice après avoir livré de fausses informations sur son compagnon.

Dans ce pays qui n'autorise l'avortement qu'en cas de danger pour la vie de la mère et uniquement jusqu'à la 20e semaine de grossesse, l'opinion semble divisée, entre partisans de la loi et ceux plaidant pour son assouplissement en cas de viol.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
24/mai/2015 - 00h40
yaka a écrit :

Ces montres ne mèritent pas le nom d'êtres humains leur couper les roubignoles !!!!

Monstres tu veux dire
Portrait de DarkAngel
24/mai/2015 - 00h40
Caramella a écrit :
Le pauvre gosse !
Je plains ce gosse
Portrait de DarkAngel
24/mai/2015 - 00h40
Le monde devient fou
Portrait de yaka
9/mai/2015 - 20h06

Ces montres ne mèritent pas le nom d'êtres humains leur couper les roubignoles !!!!

Les plus vus