06/05/2015 07:23

La Maison Blanche s'est montrée très prudente sur un éventuel lien entre les assaillants du Texas et le groupe Etat islamique

La Maison Blanche s'est montrée très prudente sur un éventuel lien entre les assaillants du Texas et le groupe Etat islamique (EI) qui a revendiqué pour la première fois une attaque sur le sol américain.

L'attaque perpétrée dimanche soir par deux hommes lourdement armés --dont l'un était connu des autorités pour ses sympathies pour le jihad-- s'est produite dans la grande banlieue de Dallas, où se déroulait un concours de caricatures de Mahomet organisé par une association considérée comme islamophobe.

Un policier a abattu avec son arme de service les deux hommes. Soulignant que l'enquête menée par le FBI pour déterminer "les liens éventuels" des deux individus avec l'EI ou une autre organisation terroriste était toujours en cours, Josh Earnest, porte-parole du président Barack Obama, a jugé qu'il était "trop tôt" pour trancher. Peut-on dire que l'EI est désormais actif aux Etats-Unis? "Avant de nous prononcer sur le sujet, nous préférons être certains d'avoir un maximum d'éléments en mains", a-t-il répondu. Pour le sénateur républicain John McCain, "ces jeunes gens ont probablement été inspirés par l'EI". "Mais il y a une différence entre agir sur les ordres de l'EI et être inspiré par l'EI", a-t-il souligné.

C'est en tout cas la première fois que le groupe extrémiste sunnite revendique officiellement une attaque dans un pays occidental. Dans un message diffusé à la radio, l'organisation affirme que "deux soldats du califat" ont mené une attaque contre cette exposition de caricatures contre le prophète à Garland, au Texas.

"Nous disons à l'Amérique: ce qui se prépare sera plus important et plus amer. Vous verrez des choses horribles menées par les soldats de l'Etat islamique", a menacé le groupe jihadiste.

L'organisation n'avait pas repris à son compte l'attentat à Paris début janvier visant l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo qui a fait douze morts, dont plusieurs dessinateurs. Les autorités américaines n'ont pas communiqué officiellement les noms des deux assaillants de Garland. Mais ils ont été identifiés par des membres de leurs familles respectives comme étant Elton Simpson, 31 ans, et Nadir Soofi, 34 ans.

Ils habitaient apparemment dans le même immeuble à Phoenix (Arizona, sud-ouest). Sur Twitter, le ou les titulaires d'un compte lié aux deux assaillants ont fait allégeance au chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, selon le New York Times.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus