20/04/2015 10:16

Un nouveau chef de la sécurité chez Google pour contrer les cyber-pirates

Google a un nouveau shérif qui veille sur les espaces sauvages d'internet: l'Autrichien Gerhard Eschelbeck explique dans un entretien exclusif avec l'AFP comment il veut utiliser la taille du groupe pour contrer les cyber-pirates, qu'il s'agisse de spammeurs ou d'espions travaillant pour le compte d'un Etat.

"La taille de notre infrastructure informatique nous permet de traiter, d'analyser et de faire des recherches sur les menaces qui changent constamment, et de chercher à prédire ce qui se prépare", indique M. Eschelbeck lors de sa première interview depuis son arrivée cette année à la tête de l'équipe d'environ 500 personnes chargée des questions de sécurité et de données privées chez Google. "La sécurité est une course permanente; la clé, c'est de combien on peut anticiper".

Les nombreux services et produits de Google dans le monde représentent autant de fronts à défendre; mais il a aussi à disposition un arsenal de puissants serveurs informatiques et une quantité massive de données.

"Ce qui m'a vraiment enthousiasmé, c'était de faire de la sécurité à grande échelle", remarque M. Eschelbeck.

Avant Google, il a travaillé pour des gros groupes informatiques comme Sophos et Qualys, et a breveté des technologies pour la sécurité des réseaux.

Sa carrière dans la sécurité remonte à deux décennies avec une startup montée quand il était étudiant en Autriche, puis rachetée par la société de sécurité informatique McAfee.

Il est parti en Californie, où McAfee est basée, pour y passer six mois. Il est resté quinze ans, à créer et conseiller plusieurs startups. Google l'a fait revenir dans la Silicon Valley après deux ans à gérer l'ingénierie d'une entreprise de sécurité informatique à Oxford, au Royaume-Uni.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus