08/12/2009 16:06

Plan social à TDF: des militants CFDT interpellent Sarkozy

Un collectif de militants CFDT de TDF, principal diffuseur de télévision en France, a écrit au président Nicolas Sarkozy pour l'alerter sur la "crise" que traverse l'entreprise, où la direction prépare une importante restructuration en invoquant le passage au tout numérique.

Dans une lettre ouverte, ces militants demandent la tenue "rapide d'une table ronde" ou "toute démarche organisée par le gouvernement permettant de sortir par le haut de cette crise". TDF (ex-Télédiffusion de France, 2.400 salariés) a annoncé en juin un "projet de transformation" lié à la fin de la diffusion de la télévision analogique, prévue fin 2011, qui doit diviser par deux le nombre d'émetteurs.

La direction a proposé un plan de départs "volontaires" concernant 374 postes mais en novembre, après sondage des salariés, tous les syndicats l'ont rejeté et ils craignent désormais l'annonce d'un plan social plus drastique. Lundi, le groupe a annoncé le départ du patron Patrick Babin et l'arrivée aux affaires sociales de Patrick Puy, l'ex-PDG de Moulinex, ravivant leurs inquiétudes.

Les syndicats jugent que le plan de transformation est "purement financier", lié au rachat de TDF par endettement (LBO, "leverage buy-out") et à sa dette "pharaonique": "3,8 milliards d'euros pour la holding de tête, soit dit en passant immatriculée au Luxembourg", dénonce la CFDT. TDF a été vendue par France Télécom en 2002 et rachetée par LBO.

En 2007, un deuxième LBO a fait entrer au capital le fonds d'investissement Texas Pacific Group, l'actionnaire de référence (42%), la Caisse des dépôts (24%) et Axa. TDF a déjà perdu 900 emplois depuis 2001.

"Continuer dans la voie actuelle conduira à une catastrophe, car l'entreprise atrophiée sera incapable d'assurer les défis de l'avenir et même correctement le quotidien", poursuivent les syndicalistes, qui mettent en garde contre "d'importants dysfonctionnements sur des réseaux vitaux pour la nation".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lasybille
8/décembre/2009 - 22h23

Cessons l'hémorragie des postes au nom de la restructuration d'une enteprise et de nommer des terminator en ressources humaines, à la direction, pour achever le travail de nettoyage entrepris par la direction et ses actionnaires, comme d'hab..

Mr le Président, le bon sens de la revendication de ce collectif est justifiée, ne le laisser pas tomber au nom d'intêréts économiques soit disant vitaux, car le licenciement n'est pas toujours la meilleure solution...

Tenez-bon, les gars !!!:o

Les plus vus