13/04/2015 10:46

Le conseil de Paris vote en faveur de la candidature de la ville aux Jeux olympiques de 2024

Paris fait un pas de plus vers une candidature pour l’organisation des jeux Olympiques et paralympiques 2024: le Conseil de Paris a approuvé lundi à une très grande majorité l’engagement de la capitale, seuls les Verts et le PG votant contre.

«Nous voilà engagés dans l’aventure olympique!», a salué la maire de Paris Anne Hidalgo (PS), fraîchement convertie à cette candidature après avoir exprimé initialement de fortes réserves. Elle devra encore cosigner avant le 15 septembre l’acte officiel de candidature avec le Comité national olympique (CNOSF).

La capitale a déjà trois rivales déclarées: Boston, Hambourg et Rome. La décision du CIO - où se rend François Hollande jeudi - est attendue à l’été 2017.

«Je suis enthousiaste (...) C’est une étape décisive pour partir sur des bases solides (...) Il y a encore beaucoup de travail», a réagi, après avoir assisté aux débats, le membre du Comité international olympique et triple champion olympique de canoë Tony Estanguet, pressenti pour conduire la candidature avec Bernard Lapasset au nom du mouvement sportif.

Les élus PS, PCF, PRG, UMP, UDI-MoDem, soit l’écrasante majorité des 163 conseillers, ont approuvé à main levée le vœu de la maire de Paris proposant que la Ville s’engage «pleinement» en faveur d’une candidature.

Tous les conseils d’arrondissement avaient approuvé ce vœlu à l’exception du IIe, où Europe Ecologie-Les Verts est majoritaire.

Dans une atmosphère de «trêve politique», selon le président du groupe centriste Eric Azière, les conseillers de Paris ont dit leur souhait que ces JO soient un «projet fédérateur pour le Grand Paris», qu’ils permettent de répondre «aux fractures territoriales» de la métropole.

«Pourquoi une candidature de Paris fait-elle sens aujourd’hui? D’abord parce qu’elle constituerait un puissant levier au service des progrès auxquels les Parisiens aspirent. Derrière les jeux Olympiques, il faut voir des milliers de logements construits, l’amélioration du réseau de transport en commun, l’accélération de la transition écologique», a lancé Anne Hidalgo.

L’UMP Jean-François Lamour, double champion olympique et ministre des Sports lors de l’échec de la candidature parisienne en 2005, a dramatisé l’enjeu de cette «quatrième tentative» après les revers subis pour les jeux de 1992 (contre Barcelone), 2008 (Pékin) et 2012 (Londres).

«Une nouvelle défaite signerait rien de moins que la fin des ambitions françaises pour accueillir enfin cette compétition magique», a-t-il estimé. Pour l’emporter, les collectivités doivent, selon lui, se ranger clairement derrière le mouvement sportif.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Dominnic
13/avril/2015 - 22h56

«Pourquoi une candidature de Paris fait-elle sens aujourd’hui? D’abord parce qu’elle constituerait un puissant levier au service des progrès auxquels les Parisiens aspirent. Derrière les jeux Olympiques, il faut voir des milliers de logements construits, l’amélioration du réseau de transport en commun, l’accélération de la transition écologique», a lancé Anne Hidalgo

 

 

Quelle abrutie !!!!!!!! L'argent dépensé pour ces JO (construction, sécurité, communication) permettrait déjà de construire ou d'aménager des logements, des crèches, rénover des écoles, favoriser la domiciliation d'entreprises, etc.;

 

Et avant ta transition écologique , que dis-tu des personnes qui dorment sur le trottoir dans la capitale française ????????????????????,!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

As-tu déjà pensé une seule seconde à l'image déplorable que toi, hidalgo, tu donnais à l'étranger ?????

== hidalgo, la nana qui pense à la transition écologique, à organiser des JO en 2024 !!!! mais qui laisse dormir sur le trottoir des Français en.... 2015 !!!!!!!!!!

 

 

IMMONDE et AMORALE !!!!!!!   INHUMAINE

 

Portrait de spidey81
13/avril/2015 - 14h51 - depuis l'application mobile

Cool très Bonne Nouvelle :)

Les plus vus