08/04/2015 13:51

Affiche des "Prêtres": Malgré le revirement de la RATP, une action judiciaire maintenue

La coordination des Chrétiens d'Orient en danger (Chredo) a demandé mercredi à la justice d'acter que la mention "au bénéfice des Chrétiens d'Orient" figure bien sur des affiches annonçant un concert du groupe "Les prêtres", que la RATP avait refusé d'apposer dans un premier temps.

La décision sera rendue lundi 13 avril. La RATP avait créé la polémique en refusant cette mention, sur 250 affiches placardées dans le métro du 24 au 30 mars, annonçant un concert du groupe Les Prêtres. Elle avait justifié son refus par le "principe de neutralité du service public" dans "le contexte d'un conflit armé à l'étranger".

La RATP est finalement revenue sur cette décision, mais la Chredo a maintenu son action en référé (procédure d'urgence) devant le tribunal de grande instance de Paris. Des négociations ont eu lieu mardi, mais elles n'ont pas abouti, car la RATP refuse de reconnaître que les chrétiens d'Orient sont des "victimes", a déclaré après l'audience le président de la Chredo, Patrick Karam.

"On demande tout simplement l'exécution du contrat" entre TF1 et la RATP et sa régie publicitaire Metrobus, a plaidé l'avocate de la Chredo, Me Samia Maktouf. Il n'y a sur ces affiches "pas de prosélytisme", "aucun élément contraire aux valeurs de la République, a-t-elle poursuivi, estimant que la RATP et sa régie publicitaire "se cachent derrière le principe de neutralité".

Les chrétiens d'Orient "n'ont pas d'armée", "ne sont pas armés", "c'est Daech qui est en train d'exterminer toutes les minorités", a ajouté l'avocate. Pour l'avocat de la RATP et de sa régie publicitaire Metrobus, Me Jacques Henri Kohn, cette affaire ne relève pas de la compétence du juge des référés, juge "de l'urgence et de l'évidence" selon la formule consacrée. "L'urgence n'existe pas", selon l'avocat, soulignant la "stratégie judiciaire habile" de ses contradicteurs "pour donner plus de retentissement médiatique à cette affaire". L'intérêt à agir de la Chredo n'est selon lui "pas démontrée". Il a estimé que "totale et entière satisfaction a été donnée" avant l'audience aux demandes formulées dans l'assignation et qu'il n'y a pas lieu à référé.

L'avocat a souligné qu'une affiche portant la mention "concert pour les chrétiens d'Orient, les bénéfices de ce concert seront reversés à l'Oeuvre d'Orient" sera apposée gracieusement sur 250 panneaux dans le métro parisien du 14 au 20 avril pour annoncer ce concert prévu le 14 juin à l'Olympia à Paris.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus