06/04/2015 11:43

Le directeur d'école de Villefontaine mis en examen pour viols avait dit aux gendarmes sa peur de passer à l'acte

Le directeur d'école de Villefontaine (Isère) mis en examen pour viols sur mineurs avait dit dès 2008 à un gendarme qui l'interrogeait sa crainte de passer à l'acte, a confirmé une source proche du dossier, après la publication de l'information au préalable par Lyon Capitale et Le Parisien.

"Je n'ai jamais eu de relations avec des mineurs", avait déclaré Romain F., entendu en avril 2008 dans une affaire de téléchargement d'images pédopornographiques.

"Je ne peux pas le concevoir mais je peux le craindre", avait-il ajouté, selon cette source.

Pour ces faits, l'enseignant avait alors été condamné en juin 2008 par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu (Isère) à six mois de prison avec sursis, avec une obligation de soin pendant deux ans.

"Il avait eu le courage de tirer la sonnette d'alarme mais on ne l'a pas entendu. C'est un appel à l'aide: il sait qu'il est malade et il le dit", a commenté à l'AFP Me Patrice Reviron, avocat de parents d'élèves de Villefontaine.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Verite
7/avril/2015 - 01h00 - depuis l'application mobile

J'ai encadré une colonie de vacances, il y a longtemps. Le directeur, de notoriété publique accusé de pédophilie, avait agressé sexuellement des enfants. Il a été viré des services de la jeunesse et des sports mais pas de l'EN... Car c'était des services différents, dixit les représentants de l'époque. Un an après ces faits, un père s'est présenté à la direction, pour expliquer que depuis un an son fils ne parlait plus et ne mangeait plus...tous les enfants qui subissent ces sévices n'en sortent pas indemnes. Ils sont peut être soulagés d'être mieux écoutés par les psy et entourés par leur famille. Ils taisent la douleur, apprennent à vivre avec peut être mais la gardent à jamais... Quant à leurs parents ils sont rongés par la culpabilité d'avoir envoyé leurs enfants et de ne pas avoir su déceler l'indicible... Ps: cet ex directeur de colonie, professeur de son état fut arrêté...vingt ans plus tard...pour agression sur trois mineurs... Au tribunal il déclara qu'il n'avait jamais touché ses lycéens, il préférait les plus petits... Saloperie...

Portrait de Verite
7/avril/2015 - 00h58 - depuis l'application mobile

J'ai encadré une colonie de vacances, il y a longtemps. Le directeur, de notoriété publique accusé de pédophilie, avait agressé sexuellement des enfants. Il a été viré des services de la jeunesse et des sports mais pas de l'EN... Car c'était des services différents, dixit les représentants de l'époque. Un an après ces faits, un père s'est présenté à la direction, pour expliquer que depuis un an son fils ne parlait plus et ne mangeait plus...tous les enfants qui subissent ces sévices n'en sortent pas indemnes. Ils sont peut être soulagés d'être mieux écoutés par les psy et entourés par leur famille. Ils taisent la douleur, apprennent à vivre avec peut être mais la gardent à jamais... Quant à leurs parents ils sont rongés par la culpabilité d'avoir envoyé leurs enfants et de ne pas avoir su déceler l'indicible... les dégâts varient tellement selon les sensibilités... Ps: cet ex directeur de colonie, professeur de son état fut arrêté...vingt ans plus tard...pour agression sur trois mineurs... Au tribunal il déclara qu'il n'avait jamais touché ses lycéens, il préférait les plus petits... Saloperie...

Portrait de momo71
6/avril/2015 - 13h17

Ces juges pas coupables pas responsables comme nos politiques. Allez hop pas de temps à perdre! Affaire suivante.

Les plus vus