06/04/2015 10:21

L'article du magazine Rolling Stone qui racontait un viol collectif dans une université de Virginie était bidon

Le magazine Rolling Stone ne sanctionnera pas les personnes impliquées dans la publication d'un article discrédité à propos d'un viol collectif dans une université de Virginie (est), a rapporté la chaîne de télévision CNN.

"Personne ne sera renvoyé ou suspendu suite à cet article rempli d'erreurs", affirme CNN, citant des sources anonymes ayant une connaissance directe de l'affaire.

Selon CNN, Jann Wenner, cofondateur du magazine, a jugé que les erreurs commises dans cet article n'étaient ni intentionnelles, ni délibérément trompeuses.

Cette décision fait suite aux conclusions de la célèbre école de journalisme de Columbia chargée par Rolling Stone d'enquêter sur les pratiques du magazine.

"L'enquête de Columbia a mis en évidence un +échec général+ de la part de Rolling Stone", ajoute CNN. En mars, après cinq mois d'enquête, la police de Virginie avait indiqué n'avoir pas réuni assez d'éléments pouvant confirmer l'existence de ce viol collectif.

Publié en novembre 2014 l'article relayait les accusations portées par "Jackie", une étudiante qui affirmait avoir été violée par plusieurs étudiants en 2012 lors d'une fête dans une "fraternité".

Sa publication avait créé une onde de choc, provoqué des manifestations d'étudiants ainsi que la suspension des "fraternités" de l'université, ravivant au passage un débat national sur les viols dans les campus.

Mais la véracité de l'événement lui-même avait été rapidement mis en doute après des enquêtes d'autres organes de presse, notamment le Washington Post. Rolling Stone avait concédé en décembre avoir eu tort d'avoir fait confiance à la version de la victime supposée.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bacchusss
6/avril/2015 - 14h31

Certains reporter inventent des sujets. Ca ne date pas d'hier.

Portrait de Koro
6/avril/2015 - 10h28

Certains magazine sont de vrais torchons 

Les plus vus