05/04/2015 10:08

Radio France: Malgré 7 heures de négociations, les syndicats annoncent que la grève se poursuit jusqu'à mardi

La reprise du dialogue entre direction et syndicats à Radio France, organisée samedi à la demande de la ministre de la culture, Fleur Pellerin, a été sans effet sur la grève qui se poursuivra au moins jusqu'à mardi.

Entré dans sa troisième semaine, ce conflit est le plus long depuis dix ans à Radio France. Il coûte un million d'euros par semaine au groupe public en perte de recettes publicitaires.

A l'issue de "négociations" qui se sont déroulées samedi après-midi, les syndicats ont fait savoir à la direction "que leurs revendications n'étaient toujours pas prises en compte", indique la direction du groupe public dans un document d'information interne.

"La direction a pourtant (...) apporté tout au long des 7 heures de négociations des avancées majeures sur les revendications contenues dans les préavis", affirme ce même document. Les syndicats confirment que "le blocage persiste" et que la grève se poursuivra au moins jusqu'à mardi, date d'une prochaine assemblée générale.

"Après 17 jours de grève, la direction de Radio France ne semble toujours pas prendre la mesure de la situation", selon un communiqué signé par la CGT, CFDT, FO, Sud et Unsa.

"La direction demeurant inflexible, les organisations syndicales réitèrent leur demande de médiation et donnent rendez-vous aux salariés mardi 7 avril à 10h pour une assemblée générale" selon l'intersyndicale.

Pour le représentant de la CFDT, Renaud Dalmar, "la seule réelle avancée est celle imposée par la ministre (de la Culture, Fleur Pellerin, ndlr) sur les orchestres". La réunion de samedi a en effet permis de confirmer le maintien des deux orchestres de Radio France avec "l'abandon du principe de fusion des deux orchestres", selon le document de la direction. "Il n'y a pas d'espoir de sortir de la grève tout de suite, le malaise est profond", a commenté un représentant syndical.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pinp
6/avril/2015 - 00h52

Et pourquoi ne pas proposer Renaud Dalmar Président de la Maison Ronde, cela aura au moins le mérite de clarifier un secret de Polichinelle puisqu'on commence à comprendre que depuis longtemps les vrais Patrons sont les syndicats.

Portrait de hector
5/avril/2015 - 16h09

Et bien voila ils ont fait un grand bras d honneur a leur ministre ,heureusement que leur nouveau pdg tien bon ,courage .

Portrait de Dostolor84
5/avril/2015 - 13h08

La meilleure chose serait de ne surtout pas parvenir à un accord, que la grève perdure indéfiniment et que Radio France cesse d'émettre à tout jamais.

Goodbye France Inter, France Info

Portrait de regard exterieur

Et si tout simplement on fermait radio France, qui ne sert strictement a rien. En voilà des belles économies pour diminuer le déficit.

Portrait de philmoi100bal
5/avril/2015 - 10h54

Triste à dire mais vrai ( selon moi...):  En période de grève, France Musique redevient enfin une chaîne de radio qui diffuse de la musique  classique et qui cesse de nous inonder de discours s'adressant à des docteurs en musicologie. Triste que je doive attendre la grève pour écouter de la musique  sur cette chaîne. A la fin de la grève, je retournerai sûrement écouter Radio - Classique le samedi après-midi ( qui , elle diffuse de la musique classique!!!)

Les plus vus