05/04/2015 07:23

Egypte: 48 suspects jugés pour le meurtre de trois personnes dont une journaliste

Le ministère public égyptien a annoncé que 48 personnes seraient jugées pour le meurtre d'une journaliste, d'un garçon et d'une femme lors de heurts entre des manifestants islamistes et les forces de sécurité en mars 2014.

Mayada Achraf, une journaliste travaillant pour le journal privé Al-Doustour, avait été tuée d'une balle en pleine tête alors qu'elle couvrait ces affrontements dans le quartier d'Aïn Chams, dans le nord du Caire, le 28 mars 2014.

Un adolescent de 13 ans et une femme copte avaient aussi été abattus. Quelque 48 suspects ont été renvoyés devant la justice, a annoncé samedi le ministère public, précisant que 35 d'entre étaient déjà derrière les barreaux et que tous appartenaient à la confrérie, interdite, des Frères musulmans, celle du président destitué par l'armée Mohamed Morsi.

Il sont accusés, entre autres charges, de meurtre avec préméditation, rassemblement illégal, et d'avoir rejoint "une branche armée du groupe terroriste Frères musulmans visant à cibler les journalistes".

La date du procès n'a pas encore été fixée.

Dix journalistes sont morts en couvrant des heurts en Egypte depuis la chute en 2011 de Hosni Moubarak au terme d'une révolte populaire, selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), basé à New York. Parmi eux, six sont morts en 2013, faisant de l'Egypte le 3e pays dans le classement du CPJ des Etats les plus dangereux pour les journalistes, après la Syrie et l'Irak.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus