04/04/2015 20:09

Les négociations se poursuivent ce soir à Radio France : "Pas de sortie de grève dans les prochaines heures" selon les syndicats

La reprise du dialogue entre direction et syndicats à Radio France, organisée samedi à la demande de la ministre de la culture Fleur Pellerin, a été sans effet immédiat sur une grève entrée dans sa troisième semaine et qui devrait continuer au moins jusqu'à mardi. Il s'agit du conflit le plus long depuis dix ans à Radio France.

Il coûte un million d'euros par semaine au groupe public en perte de recettes publicitaires.

"Il n'y a pas espoir de sortir de la grève tout de suite, le malaise est profond", a déclaré à l'AFP une source syndicale alors que la réunion était toujours en cours en début de soirée, ajoutant que les organisations "n'attendaient honnêtement pas grand chose" de cette rencontre. La réunion entre représentants des syndicats et de la direction s'est déroulée sans le PDG du groupe, Mathieu Gallet, a-t-on appris auprès des intéressés."Mathieu Gallet n'est pas un interlocuteur, il est disqualifié et on ne le voit pas aux négociations", a estimé un syndicaliste.

Les syndicalistes jugent aussi que le PDG a été "discrédité" après les récentes révélations du Canard enchaîné sur ses dépenses. Vendredi, une assemblée du personnel a voté contre lui une motion de défiance.

La réunion de samedi a quand même permis de confirmer le maintien des deux orchestres de Radio France avec l'engagement de la direction de ne pas les fusionner, même s'il reste des zones "d'ambiguïté", selon le délégué CFDT, Renaud Dalmar. Pour les syndicats, seules des avancées importantes permettraient de mettre fin à la grève.

"Sauf avancée majeure, la grève va continuer (...). Après il faut trouver une issue", commentait samedi matin Philippe Ballet (Unsa). Pour Renaud Dalmar, quelle que soit l'issue de la réunion de samedi, la grève se poursuivra jusqu'à mardi, date d'une prochaine assemblée générale du personnel.

Sur le fond, les syndicats se montraient partagés samedi sur les propositions de Fleur Pellerin.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de hector
5/avril/2015 - 02h50

Ho la la !! quel suspence c est trop dur !!!!!

Portrait de zeus
4/avril/2015 - 21h51 - depuis l'application mobile

Ils sont jamais content ces syndicalistes

Les plus vus