03/04/2015 12:25

Les salariés de Radio France veulent le départ de Mathieu Gallet et votent une motion de défiance

Selon Le Monde, les salariés grévistes de Radio France, réunis en assemblée générale ce matin, ont voté à la quasi-unanimité un texte de défiance, demandant le départ de Mathieu Gallet, le PDG du groupe public.

"Au-delà de sa défense pathétique et de sa stratégie de communication, Mathieu Gallet persiste dans son mépris du dialogue social. Depuis lundi 30 mars 2015, aucune véritable séance de négociation ne s’est tenue dans le cadre des préavis de grève. Il préfère communiquer, s’approprier les antennes de Radio France pour sa défense personnelle, stigmatiser les salariés en grève, organiser des lock-out en supprimant les concerts des formations musicales, privant par là des salariés de leur droit de grève", explique le texte de cette motion. 

Et d'ajouter : "Quant à son projet pour Radio France, il a choisi de le déposer au Ministère plutôt que le présenter aux élus du personnel. Un CCE extraordinaire est convoqué seulement pour le mercredi 8 avril alors que le conflit est particulièrement dur. L’exemplarité d’un responsable d’une entreprise publique doit être sans faille".

Pour les salariés, "Mathieu Gallet est totalement discrédité".

"Il s’avère incapable de diriger Radio France et d’incarner les valeurs fortes et intangibles de la radio publique. Mathieu Gallet a dit que Radio France risquait de ne pas passer l’été, lui doit partir sans délai", concluent-ils.

A noter que les salariés ont voté pour la reconduction de la grève jusqu'au mardi 7 avril prochain.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
8/avril/2015 - 10h15
lambdassadeur a écrit :

En revoir président....

ça rappel des souvenirs

Portrait de Koro
8/avril/2015 - 10h14

Qu'ils se rassurent moi aussi

Portrait de kiditou
3/avril/2015 - 15h02 - depuis l'application mobile

La grève à radio France, c'est la démonstration criante des limites de notre démocratie, de notre code du travail qui laisse le pouvoir à une minorité de salariés de foutre en l'air une entreprise en entraînant la destruction de 2300 emplois. Pire, c'est la démonstration de l'incompétence d'un gouvernement actionnaire incapable de faire respecter l'intérêt général en se planquant derrière un PDG, bouclier de leur lâcheté d'assumer une réduction d'effectifs d'a peine 10%, par respect du contribuable !!! Radio France c'est 650 millions par an financés par l'état prélevés sur la redevance et les impôts payés par les français ! Mrs Hollande et Valls, Mme Pellerin, les français vous mettent en demeure de faire cesser ce cirque financé par les citoyens à hauteur de 3,3 milliards durant votre quinquennat ! Sinon nous en exigerons le remboursement et ce sur vos deniers personnels, comme cela est fait pour tout dirigeant d'entreprise privée qui conduit sa société à la faillite par mauvaise gestion ou abus de pouvoir !!!!

Portrait de visionnary
3/avril/2015 - 13h34

Ils sont en train de se tirer une balle dans le pied, ils coulent le bateau...

Ils vont perdre leurs auditeurs, leurs annonceurs, ils se comporte comme des ouvriers sous-payés dans un système pyramidal où on veut faire tomber le patron, au lieu de réfléchir à comment faire des économies, comme demandé à Mr Gallet, ils font plonger leur maison mère de 2 millions d'euros depuis leur grève....

 

Ils sont juste tombé dans le piège du Canard enchaîné qui, pour faire tomber l'institution, a choisi de tirer sur le jeune et ambitieux patron dans une série hebdomadaire d'attaques pour tenir sur une durée.

 

La jalousie de ces pauvres journalistes a fait le reste, venez pas commenter les chiffres du chomâge cet été parce-que vous êtes en train de choisir d'en faire partie. 

Vous irez faire des piges à NRJ et Skyrock pour survivre, courage !

Portrait de Pinp
3/avril/2015 - 13h20

Voilà! C'est fait après une certaine presse (objective), les syndicats décident de voter une motion de défiance contre Mathieu Gallet. Non mais... Qui c'est ce type qui veut absolument changer les habitudes et privilèges de cette Radio publique ou les gens vivaient en harmonie, entre eux, dépensant le budget de la redevance sans compter avec des acquis sociaux hallucinants et protégés par des syndicats puissant (On se demande même qui dirige réellement cette Maison Ronde). Les autres présidents, au non de la paix sociale, n'ont pas osé toucher à ce système Mathieu Gallet, lui, l'a fait et il le paye très cher. Il ne faut quand même pas oublier que Radio France a un déficit de 25 million d' euros et que le contribuable, bonne poire, alimente sans broncher ce système hallucinant.

Portrait de APAB
3/avril/2015 - 12h40

8 A 10 % qui veulent faire la loi !! c'est évident qu'ils veulent sa peau !! 

Qu'il tienne bon M.GALLET il y aura un droit d'inventaire à la fin de son contrat !!!

Les syndicats veulent la mort des salariés et ne voient encore une fois que LEURS INTERETS PROPRES ou MALPROPRES d'ailleurs

Les plus vus