01/12/2009 16:08

Le Parisien absent des kiosques demain

Les personnels du Parisien-Aujourd'hui en France ont voté une grève reconductible de 24 heures, refusant une nouvelle fois le plan de la direction du groupe qui prévoit notamment 35 suppressions d'emplois, a-t-on annoncé mardi de source syndicale.

Réunis en assemblée générale mardi, l'ensemble des personnels de la SNC-Le Parisien, réaffirment leur "refus du plan 2010" confirmant leur "opposition à toute suppression nette d'emploi".

L'assemblée générale "exige la présentation immédiate de l'ensemble des projets économiques et rédactionnels de la direction" et "mandate les représentants du personnel pour rencontrer la direction". Cette motion a été adoptée à l'unanimité, moins 10 voix contre et 2 abstentions, selon le texte de la motion.

La grève reconductible a été votée par 160 voix pour, 84 voix contre et 10 abstentions. Le Parisien-Aujourd'hui en France compte environ 350 "cartes de presse".

Une nouvelle assemblée générale est convoquée mercredi 2 décembre, à 12 heures.

Les syndicats des quotidiens Le Parisien et Aujourd'hui en France avaient été reçus lundi par la direction du groupe. Ils demandaient la suspension du plan d'économie et de relance des deux titres, qui se traduit par 35 suppressions de postes sous forme de départs volontaires.

Jeudi dernier, les personnels du Parisien réunis en assemblée générale avaient voté une grève d'avertissement, demandé à être reçus par la direction et exigé le retrait du plan qui avait été présenté plus tôt dans la journée par Jean Hornain, directeur général du groupe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus