10/11/2009 09:58

Carolis était l'invité de Michel Field hier sur TF1-Regardez

Comme vous l'avait révélé jeanmarcmorandini.com il y a quelques semaines, Patrick de Carolis était l'invité de Michel Field hier soir sur TF1.

Le Président de France Télévisions était dans « Au Field de la nuit » à l’occasion de la parution de son ouvrage "L'enfance est un refuge pour temps d'orage".

A noter que c’est la première fois depuis son accession à la Présidence de France Télé que Patrick de Carolis est invité de TF1.

Durant l'émission, il a confié qu'il avait "vraiment envie" d'écrire ce livre, qui l'a d'ailleurs aidé à passer des moments "stressants", avant d'ajouter "J'avais envie de raconter une histoire, j'avais envie d'ouvrir les vannes".

A noter que malgré sa diffusion tardive, l'émission a été suivie par 427 000 téléspectateurs soit 23.1% de part de marché et 39.1% sur la ménagère.

Regardez:

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jacqueline03
11/novembre/2009 - 08h01

promo de livre avant un départ : classique !

Portrait de neverAgain
10/novembre/2009 - 15h20

ça commence bien mon N...e c'est planté dans le titre, c vrai j'aurai du lire le titre au moins.On ne peut plus faire confiance à personne...:lol:

Portrait de Alexan75
10/novembre/2009 - 14h19

pas faute.... d'autant que c'est un livre de poésie

Portrait de isabella
10/novembre/2009 - 14h17

"L'enfance est un refuge pour temps d'orage", joli titre mais.... ne serait-il pas plus français d'écrire: "L'enfance est un refuge PAR temps d'orage"? Messieurs les profs de français, Mesdames les littéraires, si vous êtes sur ce site, tirez les premiers et répondez à la question: faute ou pas?

Portrait de julia1975
10/novembre/2009 - 13h04

LU dans VSD: de Carolis en interview commune avec son meilleur copain Pierre Arditi! Les deux se félicitent de leur "association" pour le retour au théâtre sur France2, et Arditi rappelle qu'il a "ouvert le feu"... problème de mémoire? Ce sont les animateurs de France 2 qui ont essuyé les plâtres sous la présidence de Marc Teissier, et ce deux années de suite! Rendons à César...

Les plus vus