25/06/2014 15:45

36% des ordinateurs sont équipés de logiciels illégaux en France

Plus du tiers (36%) des logiciels informatiques installés en 2013 en France ne disposent pas de licence conforme, contre 43% en moyenne dans le monde, indique mardi une étude de l'association mondiale des fabricants de logiciels BSA.

Cette donnée pour l'Hexagone est en baisse de 1 point par rapport à la précédende étude menée il y a deux ans "et en décroissance constante depuis 2005 (47%), mais demeure encore supérieure à la moyenne de l'Union européenne (31%)", souligne l'étude.

"C'est encourageant, mais c’est encore insuffisant pour soutenir notre économie, accroître notre compétitivité, soutenir les sociétes qui en vivent et les emplois associés et enfin réduire les risques juridiques, financiers et sécuritaires liés à la non-conformité", commente François Rey, président du comité France de la BSA.

Cependant, à l'échelle mondiale, l'utilisation de logiciels (en entreprises comme par les particuliers) sans licence conforme atteint les 43%, un chiffre en hausse de 1% en deux ans, souligne cette étude de la Business Software Alliance menée avec le cabinet IDC dans 34 pays.

Elle souligne notamment "l’augmentation continue de l’utilisation de logiciels piratés dans les pays émergents, où ils sont déjà majoritaires sur les PC".

Ainsi, la région affichant le taux le plus haut d’utilisation de logiciels sans licence sur PC en 2013 est l’Asie-Pacifique, avec 62%, suivie par l’Europe centrale et l'Europe de l’Est (61%), et de l'Amérique latine, à égalité avec le Moyen-Orient et l’Afrique, avec 59%.

L’Amérique du Nord conserve le taux le plus bas d’installation de logiciels sans licence avec 19%.

"La plupart des gens ignorent ce qui est installé sur leurs systèmes. Il faut que cela change. Il existe des pratiques de bon sens que les dirigeants et les administrateurs devraient suivre et faire appliquer pour s'assurer que les logiciels utilisés dans leur entreprise ne sont pas piratés ou sans licence conforme", souligne Victoria Espinel, PDG de la BSA, citée dans le communiqué.

Au total, la valeur commerciale de ces logiciels piratés s'élève à 62,7 milliards de dollars pour 2013, contre 13,5 milliards de dollars en Europe et 2,7 milliards de dollars en France.

En France, seules 28% des entreprises ont mis en place "des règles écrites imposant d’utiliser des logiciels sous licence conforme. Précisons qu’à l’échelle mondiale, ce sont 35% des entreprises qui ont procédé à l’instauration d’une telle règlementation", résume BSA.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jedo52
25/juin/2014 - 16h08

Etant étudiant, pas le choix, on bosse sur des logiciels qui coûtent plusieurs centaines d'euros. Alors forcément pour travailler tranquillement chez  soi et ne pas être dépendant des horaires de la fac, obliger de se les procurer autrement.

Portrait de Gloubox
25/juin/2014 - 16h02

En même temps si ne pas payer la licence winrar est considérer comme illégal alors presque 100% des PC sont équipés de logiciels illégaux smiley

Les plus vus