24/10/2009 10:34

France 4: L'émission de Samuel Etienne quitte le Prime Time

Dès le mois prochain, l'émission de Samuel Etienne, "Questions de génération" diffusée sur France 4 va changer d'horaire de programmation et va quitter le Prime Time pour une diffusion en deuxième partie de soirée.

Consolation pour le journaliste, en changeant ainsi d'horaire, son émission sera diffusée en direct afin de coller plus encore à l'actualité

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KerberosXII
24/octobre/2009 - 13h57

Je comprend pas les chaines... Il font des directs en secondes parties de soirée ...

Portrait de MarcRoubaud
24/octobre/2009 - 13h29

Tout à fait d'accord, il est excellent ce journaliste. Très sobre, très pro. d'ailleurs, je trouve qu'on ne le voit pas assez.

Portrait de jeandurand1
24/octobre/2009 - 13h27

Moi j'aime bien Samuel Etienne ! Il a un ton, une écriture. Je le regrette sur Canal+ et i-télé, mais je suis heureux de le retrouver sur le service public. Il est aussi sur France 3 non ?

Portrait de Lighthouse
24/octobre/2009 - 13h19

Questions de générations, la seule émission sympa sur France 4, et Samuel Etienne, un des meilleurs présentateurs de sa génération. :)

Portrait de csarlett17
24/octobre/2009 - 11h31

moi, j'ai a l enregistrement de question de generation , a la base émission sympa mais je trouve qu elle est pas assez puch !!

Portrait de dpmat
24/octobre/2009 - 11h10

Ignorant qui est ce Samuel Etienne qui va quitter le prime time : Du moment

qu'il est toujours rémunéré où est le problème :?: :?: :?:

Portrait de Ganao
24/octobre/2009 - 11h09

Je trouve qu'il est toujours le nez baissé , pour lire ses notes et donne l'impression d'un débutant . Il regarde peu ses invités...mais il y a sans doutes une raison. ;)

Portrait de Azerino
24/octobre/2009 - 10h59

Il n'a qu'à passer en troisième partie de soirée.
Il collera encore plus à l'actualité.
Et il pourra laisser la place à un truc plus intéressant.
De toute façon, tout est plus intéressant et moins ridicule que ce type.

Les plus vus