26/03/2014 11:01

Municipales: Luc Chatel "ne croit pas en cette idée du front républicain"

L'ex-ministre UMP Luc Chatel a assuré aujourd'hui que son parti avait tenu ses engagements de "ni-ni", relevant qu'il n'y a eu dans l'entre-deux tours municipal que deux fusions avec des listes FN, qui ont été le fait de divers droite. "Nous avons tenu nos engagements: dimanche prochain, dans 95% des cas, il y aura des duels entre les candidats soutenus par l'UMP et une ou plusieurs listes de gauche", a dit le député sur RTL.
"Dans seulement 5% de cas - environ 300 communes - il y aura des listes Front national. Et dans ce cas, nous l'avons dit, nous soutenons nos candidats". "Il serait quand même paradoxal qu'on nous demande d'aller voter pour des candidats socialistes au moment où leurs électeurs se tournent vers les listes du Front national", a observé l'ancien ministre de l'Éducation.
Il a souligné que dans les deux cas de fusion droite et FN à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et L'Hôpital (Moselle), les têtes de liste "n'étaient pas membres de l'UMP. "Nous avons dénoncé cet accord et nous exclurons sur ces listes les adhérents de l'UMP". Pressé de questions sur le cas de Saint-Gilles, dans le Gard, où les socialistes se sont désistés pour tenter d'empêcher l'élection du député lepéniste Gilbert Collard, Luc Chatel a éludé.
"Je ne crois pas à cette idée de Front républicain", a répété Luc Chatel. Quant à Marseille, où la maire PRG sortante du 2e secteur, une guériniste, a rallié Jean-Claude Gaudin, il a salué une "dynamique" dans cette ville, où "le succès appelle le succès".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de GIGI
26/mars/2014 - 11h55
daum a écrit :

L'immoralité de la politique et de son front républicain. Tels des charognards, les politiques de gauche comme de droite veulent se partager le gâteau avant qu'il soit cuit. Ils se répartissent les futurs votants comme s'il ne s'agissait que de vulgaires papiers qu'on mettrait à la corbeille dès qu'on n'en aurait plus besoin. Que ne seraient-ils pas prêts à faire pour conserver leurs privilèges !!!

Ils oublient trop souvent qu'ils ne sont pas propriétaires des votes des français et qu'il ne sert à rien de leur faire peur pour obtenir leur voix

Quand on pense qu'ils passent leur temps à se critiquer l'un l'autre et qu'ils sont prêts à s'allier pour berner les français, on n'a pas vraiment envie d'aller voter

Entierement d'accord avec vous!

Les plus vus