22/03/2014 12:58

Un présentateur de télévision russe accuse l'Union européenne d'avoir porté atteinte à sa liberté d'expression

Un présentateur de télévision russe, connu pour ses positions pro-Kremlin très tranchées, a accusé l'Union européenne d'avoir porté atteinte à sa liberté d'expression, après que l'UE l'eut inscrit sur la liste des personnalités visées par ses sanctions.

Dmitri Kiselev, qui anime une émission d'information de grande écoute sur la chaîne Russia-1 et dirige une agence de presse officielle, Rossia Segodnia, est le premier journaliste visé par des sanctions pour avoir pris fait et cause publiquement pour le rattachement de la Crimée à la Russie.

Dans sa liste de personnalités sanctionnées, l'Union européenne a qualifié celui-ci de "figure clé de la propagande gouvernementale soutenant le déploiement des forces russes en Ukraine".

"Je considère que sanctionner des journalistes est l'acte le plus vil. C'est une atteinte flagrante à la liberté d'expression", a déclaré M. Kiselev vendredi soir dans une interview à Russia-1.

M. Kiselev, âgé de 59 ans, dont l'émission d'information est très orientée, a déclaré ce mois-ci à propos de la Crimée, que la Russie pouvait réduire les Etats-Unis en "cendres radioactives". Le présentateur s'est insurgé contre son inscription dans la liste, inspirée, selon lui, par les membres de l'opposition russe. "Ces listes sont créées à Moscou", a-t-il affirmé.

"Nous savons qui ils sont, nous savons quels sont leurs écrits et comment ils les transmettent aux ambassades occidentales", a-t-il ajouté. Il a notamment cité Alexeï Navalny, l'opposant russe qui se trouve en résidence surveillée depuis février, sous le coup d'accusations d'escroquerie qu'il affirme destinées à le faire taire.

"Navalny avait l'habitude de se distraire en faisant cela", a encore déclaré Dmitri Kiselev.

Les numéros de Kiselev, avec ses diatribes anti-occidentales, son langage simple et grandiloquent, accompagné de grands gestes, ont fait de lui une personnalité culte, très reprise sur YouTube. Il avait notamment lancé des attaques au vitriol contre les pays occidentaux soutenant les droits des homosexuels.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Le_promeneur
22/mars/2014 - 14h57

Bah, c'est comme partout à travers le monde, chaque TV a son bouffon et celui-là a de l'audience en plus !!

Les plus vus