20/03/2014 17:38

Affichage sauvage: L'assignation du Parti Pirate en référé contre Europe 1 déclarée nulle

La justice a déclaré nulle l'action en référé (procédure d'urgence) engagée par le Parti Pirate contre Europe 1, au sujet de la campagne d'affichage sauvage de la radio sur des panneaux électoraux, a-t-on appris de source judiciaire.

Le tribunal a fait droit aux arguments de l'avocat d'Europe 1, Me Christophe Bigot, qui avait soulevé la nullité de l'assignation pour des raisons de procédure.

Lors d'une audience jeudi en fin de matinée au tribunal de grande instance de Paris, les avocats des deux parties se sont vivement opposés, s'accusant mutuellement d'instrumentalisation.

Le Parti Pirate, dont le seul candidat, Antoine Bevort, se présente dans le Xe arrondissement, affirme que ses panneaux et ceux d'autres petits concurrents ont été recouverts d'affiches "Votez Europe 1" avec les vedettes de la radio.

Leur avocat, Me Jérôme Karsenti, a plaidé que dans le cadre d'une campagne de communication "tout à fait assumée", Europe 1 a recouvert une partie des panneaux électoraux avec ses affiches publicitaires, "principalement ceux de petits partis, dont le Parti Pirate".

Il a demandé au tribunal d'ordonner à Europe 1 d'arracher l'ensemble des affiches ayant recouvert les panneaux électoraux qui lui étaient réservés et d'y apposer les siennes, sous astreinte de 50.000 euros par jour de retard.

Le mouvement et son candidat demandent également chacun 15.000 euros à titre de provision de dommages et intérêts.

En face, l'avocat de la radio, Me Christophe Bigot, a fait valoir que le constat d'huissier produit par le Parti Pirate "démontre l'inverse de ce qui est dit dans l'assignation", fondée selon lui sur un "mensonge".

Selon lui, le parti n'apporte pas la preuve que ses panneaux aient été recouverts par les affiches d'Europe 1. Me Bigot a dénoncé une procédure abusive et demandé à ce titre un euro de provision sur dommages et intérêts.

L'avocat a accusé ses contradicteurs de vouloir "se faire Europe 1" et "faire le buzz avec ça pour se faire connaître" : en termes d'impact dans la presse, "c'est royal".

Me Karsenti a dénoncé "l'instrumentalisation d'une campagne électorale dans le cadre d'une campagne de communication".

"A quoi joue Europe 1 ?", "je ne savais pas qu'ils étaient candidats", a demandé la présidente, qui a plusieurs fois rappelé à l'ordre les deux avocats, et a souligné "c'est quand-même pas l'affaire du siècle".

Le candidat du Parti Pirate a également déposé plainte au commissariat du Xe arrondissement.

"Si le parquet ne poursuit pas au pénal", "le Parti Pirate réfléchira" à engager une action au fond, au civil pour demander des dommages et intérêts, a déclaré Me Karsenti.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sandguillon
20/mars/2014 - 20h42

Hanouna, Bouchard, Sotto, Taddei, Canteloup . Pas d'affiche Morandini ? Pas assez connu le gars ? lol

Portrait de Ehthomas
20/mars/2014 - 20h03 - depuis l'application mobile
Jambon1416 a écrit :

Et si l'assignation avait émané du parti en place ou de l' UMP ? 

Eh bien, il y aurait déjà eu un bon avocat qui n'aurait pas vicié sa propre procédure...

Les plus vus