19/03/2014 11:31

Les SMS ne sont pas une menace pour l'orthographe des adolescents, selon une étude

La pratique des SMS ou textos n'a pas d'influence néfaste sur l'orthographe des collégiens et leur offre même une occasion supplémentaire de pratiquer l'expression écrite, estime une étude réalisée par des chercheurs français.

"C'est le niveau général d'orthographe des collégiens français qui détermine le type de fautes présent dans les SMS", et pas le contraire, résume mardi le CNRS dans un communiqué sur ces travaux, menés sur 4.524 SMS rédigés par 19 jeunes âgés de douze ans et qui n'avaient jamais possédé ou utilisé de téléphone mobile avant le début de l'étude.

Les "textismes", variantes et approximations orthographiques d'un mot par rapport à l'écrit traditionnel utilisées dans les SMS, sont souvent pointés du doigt par les parents et les enseignants comme la cause de difficultés en orthographe chez les élèves.

Selon l'étude réalisée par le Centre de recherche sur la cognition et l'apprentissage (CNRS/Université de Poitiers/Université François-Rabelais de Tours), il s'agit d'idées reçues qu'il est nécessaire de nuancer.

Ces travaux montrent en effet que lorsque les jeunes commencent à écrire des SMS, "c'est le niveau en orthographe traditionnelle qui détermine la forme des SMS envoyés, et non pas les SMS qui influencent négativement l'orthographe traditionnelle".

Et lorsque la pratique des SMS est déjà ancrée, au bout d'un an, "il n'existe aucun lien entre le niveau en orthographe traditionnelle et la forme des SMS", assurent les chercheurs.

"Contrairement aux craintes souvent exprimées, ce sont les bons élèves en orthographe qui font beaucoup de +textismes+ en rupture avec le code traditionnel et les moins bons qui en font le moins", souligne le CNRS.

Loin d'être une menace pour le niveau d'orthographe des jeunes, les SMS seraient donc surtout "une occasion nouvelle et supplémentaire de pratiquer l'écrit."

En outre, l'écrit traditionnel enseigné à l'école ou les textos rédigés en dehors de tout cadre institutionnel "dépendent des mêmes capacités cognitives", indiquent les chercheurs.

Des études récentes sur les langues anglaise et finlandaise ont également démontré qu'il n'existait pas de lien entre le niveau en orthographe d'élèves de 9 à 12 ans et la densité de fautes dans les SMS.

Etant donné que le téléphone mobile et les SMS sont utilisés avec facilité et enthousiasme par les adolescents, "ils pourraient donc être utilisés comme support d'apprentissages scolaires, idée que l'Unesco avait déjà soutenue en 2010", jugent les chercheurs.

Ces travaux sont publiés dans la revue Journal of Computer Assisted Learning.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LNMP
20/mars/2014 - 14h56

Selon une étude dirigée et commandée par qui? Arrêtez de nous bourrer le mou, bien sûr que ça crée une chute du niveau

Portrait de Laurent93
19/mars/2014 - 23h05 - depuis l'application mobile

Euh orthographe ça s'écrit ainsi ? Je croyais que c'était Ortograf.

Portrait de lol76
19/mars/2014 - 21h13
TCHIN a écrit :

J'avoue mon scepticisme. SMS ou pas, le niveau d'orthographe des français est catastrophique. Il suffit de lire ce blog pour s'en persuader!

On a beau dire que seul le fond est important et non la forme, pour moi les fautes multiples décrédibilisent les auteurs des commentaires.

Commence déjà par te relire.

Portrait de SxWeb
19/mars/2014 - 12h32
TCHIN a écrit :

J'avoue mon scepticisme. SMS ou pas, le niveau d'orthographe des français est catastrophique. Il suffit de lire ce blog pour s'en persuader!

On a beau dire que seul le fond est important et non la forme, pour moi les fautes multiples décrédibilisent les auteurs des commentaires.

Complètement d'accord... J'ajoute une décrédibilisation de la personne dans le monde pro. Je vois trop d'email passer avec une faute tous les 4 mots...

Portrait de BandB
19/mars/2014 - 11h47

SMS

Sans Mauvaise Syntaxe LOL

Les plus vus