17/03/2014 18:06

Des dirigeants du groupe de presse magazine Prisma Media brièvement séquestrés par la CGT

Des dirigeants du groupe de presse magazine Prisma Media (Femme Actuelle, Voici, Géo, VSD...), filiale française de l'Allemand Gruner+Jahr (groupe Bertelsmann), ont été brièvement séquestrés lundi après-midi par des délégués syndicaux au cours d'une séance de négociation annuelle sur les salaires, ont indiqué le groupe et la CGT.

Le directeur des ressources humaines de Prisma Media, Philippe Pouzeratte, et le directeur général Pierre Riandet ont été retenus dans une salle de réunion pendant environ 1H30, a expliqué à l'AFP Emmanuel Vire, délégué syndical SNJ-CGT. Le mouvement a été mené par la seule CGT, premier syndicat à Prisma, tandis que le SNJ s'en est désolidarisé, a-t-il précisé. En cause, des augmentations de salaires proposées par la direction, que les salariés jugent insuffisantes.

"Les salariés en assemblée générale (...) ont décidé de se rendre devant la salle où avait lieu la négociation", a-t-il dit, précisant que la CGT allait "appeler à la mobilisation, à une nouvelle assemblée générale dans la semaine, et déclencher une grève si possible".

"La direction a fait un effort dérisoire en dépit d'un bénéfice attendu de 20 millions d'euros", a jugé pour sa part le SNJ dans un communiqué. Cependant, "la séquestration est une mesure que nous ne cautionnons pas dans ce contexte". La direction du groupe a indiqué "se réserver la possibilité d'une suite judiciaire".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de kimkay
17/mars/2014 - 18h53

cgt    voyoux et cancer du tavailleur

Les plus vus