17/03/2014 17:09

Transports gratuits: Un coût de 4 millions d'euros par jour pour l'Ile-de-France

Jean-Paul Huchon, président PS de l'Île-de-France, a déclaré lundi sur LCI que la gratuité des transports franciliens instaurée depuis vendredi coûtait 4 millions d'euros par jour au Stif et qu'il allait demander un effort à l’État.

"C'est le Stif, donc la région, qui paye" cette gratuité qui restera en place "jusqu'à la fin du pic de pollution", a indiqué sur LCI M. Huchon qui est aussi président du Stif (Syndicat des transports d'Île-de-France, autorité organisatrice des transports).

M. Huchon a relevé que cette gratuité "coûte 4 millions d'euros par jour". "Je suis en discussion avec le gouvernement" pour "qu'il prenne sa part de la charge", a-t-il noté.

La Région a précisé à l'AFP qu'"un engagement en haut lieu avait été donné" pour que l’État prenne "une part conséquente" de cette charge financière.

Selon la Région, les 4 millions d'euros quotidiens comprennent le coût du service renforcé combiné au manque à gagner des opérateurs de transports, entre les Franciliens laissant leur voiture au garage pour utiliser les transports en commun, ceux qui achètent des billets à l'unité et les touristes profitant de l'aubaine.

Pour ce qui est du renforcement du service, un million de voyages supplémentaires sont assurés chaque jour depuis vendredi, selon le Stif.

Les tourniquets étant ouverts, le décompte du nombre de voyageurs supplémentaires n'est pas aisé. Une estimation globale sera cependant établie à la fin de la période d'alerte à la pollution.

La RATP (métros et bus) a chiffré son manque à gagner à 2,5 millions d'euros. Le reste de la somme intègre les services des trains Transilien (SNCF) qui a renforcé son offre en heures creuses, et un delta pour le réseau de bus privés Optile, qui opèrent en grande couronne.

Le Stif, qui paie les opérateurs, comprend dans son conseil d'administration la région Île-de-France, la Ville de Paris, des sept autres départements franciliens et des représentants des intercommunalités et de la chambre de commerce.

A une question sur un éventuel geste vis-à-vis des abonnés Navigo, le Stif l'a écarté catégoriquement, rappelant que la gratuité était une "incitation" pour les non usagers des transports en commun.

M. Huchon était arrivé au siège de LCI en voiture à immatriculation paire - interdite en ce jour de circulation alternée - mais il a indiqué qu'il s'agissait d'un véhicule hybride, comme tout le parc de la région, et donc autorisé en tout temps.

Cette circulation alternée est "une bonne mesure" mais décidée "peut-être un tout petit peu trop tard", a encore estimé M. Huchon.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tyerres
17/mars/2014 - 22h02
Perryne a écrit :
... Impossible ! Déjà avec les navigos qui sont prépayes ... Ils en auront jamais marre de nous prendre pour des cons. Ça sent l'augmentation à plein nez

Très juste.  Les RER n'étaient pas plus remplis qu'à l'habitude... on attend encore les rames supplémentaires... Ceux qui paient leur abonnment au mois sont en droit de demander le remboursement partiel pour les jours de gratuité.

Dans ce cas précis, on parlera de manque à gagner. 

Portrait de Imanol
17/mars/2014 - 18h23

Merci les bobos verts

Portrait de Goldsworthy
17/mars/2014 - 18h13
berlob a écrit :

Si l'on compte tous les resquilleurs habituels et tous les gens qui payent leur carte au mois ou à l'année , comment peut-on atteindre la somme de 4 M de perte  par jour ? cela represente combien de voyageurs n'ayant pas payé par jour ?

C'est un drole de calcul de Huchon qui ferait mieux de s'occuper de ses diverses mises en examen dont on ne parle plus dans les médias !

Le plus drôle pour ne pas dire pathétique est que cette personne est du même bord que le gouvernement, j'hésite entre me marrer ou plaindre les résidents, finalement c'est plutôt à pleurer, c'est à celui qui mentira ou embrouillera le mieux!

Portrait de Perryne
17/mars/2014 - 18h02 - depuis l'application mobile

... Impossible ! Déjà avec les navigos qui sont prépayes ... Ils en auront jamais marre de nous prendre pour des cons. Ça sent l'augmentation à plein nez

Portrait de Goldsworthy
17/mars/2014 - 17h26

Là, je crois qu'on atteint le summum du cafouillage... en même temps ce n'est pas la première fois que M. Huchon ne joue pas la politique du gouvernement...

Les plus vus