15/03/2014 10:32

Morandini Zap: Arnaud Montebourg furieux contre le choix de SFR de négocier en exclusivité avec Numéricable

Arnaud Montebourg, sur France 2 demande le respect des engagements à Numericable et fustige le milliardaire Patrick Drahi, son président.

Arnaud Montebourg était l’invité du 20h de France 2.

Le Ministre du Redressement productif a redit tout le mal qu’il pensait du rachat de SFR par Numéricable.

Il a estimé que l’affaire n’était pas terminée :

"Il y a 3 semaines de discussions, Je ne suis pas certain que les banques aient envie de s’exposer » à un tel risque en finançant cette opération.

Et d’annoncer également qu’il « y a un certain nombre de recours qui va s’exercer de la part des concurrents de SFR, certainement» et que les Autorités de la concurrence française et européenne devront se prononcer également.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de TheVoice
16/mars/2014 - 07h10 - depuis l'application mobile

Je ne comprends pas pourquoi un ministre comme A. Montebourg donne son opinion sur un tel sujet qui concerne des entreprises privées.

Portrait de stephaned06
15/mars/2014 - 17h32 - depuis l'application mobile
Portrait de stbx00
15/mars/2014 - 14h16
Laural a écrit :
Ce type n'a aucune notion de micro ou macro économie, normal, c'est un socialiste.

Ah quel mépris... vous devriez proposer vos services... Pour les gens de droite ou d'extreme droite, les "gauchistes" ne sont bons qu'à donner de l'argent aux immigrés et n'y connaissent rien en économie...

Quand je vois que 10 années d'UMP  ont rimé avec effondrement économique du pays ça me ferait presque sourire...

Pour en revenir à Montebourg, je n'approuve pas spécialement ses sorties d'habitude mais là je suis plutôt d'accord. On parle de réseaux télécom français, il me parait légitime que ces boîtes et leurs dirigeants payent leurs impôts en France. 

Peu importe qu'il soit légal d'avoir des holding ou d'être résident fiscal ailleurs. Dans certains cas comme celui des telecom ça devrait être un principe. Oui, le pouvoir politique doit aussi réguler les dérives de l'économie mondialisée. Et ce n'est pas ne rien y connaitre que de vouloir l'imposer. C'est du bon sens.

Portrait de motus
15/mars/2014 - 13h27

il faut qu'il étatise toutes les sociétés car dans le privé il n'a pas à intervenir....

c'est quoi cette nouveauté, je croyais que le président était social démocrate et non pas socialo-communiste!

Portrait de Eneour
15/mars/2014 - 12h36

Le pauvre quand il s'énerve pour sauver une société, on l'accuse de ne pas en faire assez, et quand quand il laisse faire le privé, on l'accuse d ene rien faire si ce n'est d'agiter les bras devant un mirage. C'est ca la loi du marché et l'Etat n'est pas une vache à lait non plus. Ras le bol desgens qui pense que l'Etat n'est qu'un mistercash.  

Portrait de BandB
15/mars/2014 - 12h33

Numericable qui a son siege social au Luxembourg,

ses actions cotées a Amsterdamm

et sa banque a Guernesey

enfin le patron vit en Suisse

.

vive l'Europe des paradis fiscaux

.

ils sont pas capables de refaire la fiscalité

de tous les membres de l'Union Europeenne

alors le reste ne part qu'a vau l'eau sur notre Titanic

.

OUI a l'Europe de ces riches parasites

 

MAIS ON AVAIT CHOISI LE NON A MAASTRICHT

ah mais ils s'en foutent ces messieurs aux pieges a c.......s

la preuve avec la belle Numericablure fiscale

(qui en plus ne veut pas installer la fible internet - car pour le cable -

partout en Europe sauf pour eux et donc en France)

Portrait de Heliwen
15/mars/2014 - 11h17

Mais de quoi il se mêle lui, l'état n'a rien à voir avec tout ça. Qu'il retourne fait le beau avec sa marinière et qu'il laisse ça tranquille.

Portrait de bib
15/mars/2014 - 11h02

Ce Monsieur aurait-t-il des actions Bouygues pour protester de la sorte ?

Et le dépôt de bilan des ateliers Lejaby et de la lingerie fine Monette, peut-il se prétendre si expert en matière de pérennité d'entreprise ?

Se rappelle-t-il qu'il avait dit que M.Mittal n'avait rien à faire en France ?

Pense-t-il que ce type d'intervention peut inciter les entreprises étrangères à investir en France ? alors qu'il y a eu une conférence à l'Elysée à ce sujet il y a 15 jours ?

Le fait est qu'avec cette transaction Bouygues serait marginalisé sur le marché des portables, et que Numericable a des chances de bien cabler le réseau français. Les industriels ne sont pas forcément idiots et ils pourraient bien respecter leurs engagements d'emprunt.

A l'heure actuelle, le gouvernement a bien du mal à réduire sa dette, je dirai même qu'il n'y arrive pas. Alors M.Montebourg peut laisser la transaction se faire sereinement pour voir si elle aboutit ou non, car effectivement, ce n'est pas encore finalisé.

Portrait de Pinp
15/mars/2014 - 10h58

Entre préfrérence et exigence, il y a un monde. Il faut que l'état arrête de s'immiscer dans les affaires économiques, On a souvent un résultat désastreux.Qd on voit la situation de la France, je ne sais pas si nos politiques et leur conseillers sont de bons conseils. Enfin je voudrai bien savoir combien d'entreprises du CAC 40 paient vraiment leurs impôts en France. On apprend que plus de 1500 filiales de ces Entreprises sont délocalisées dans des pays ou la pression fiscale est moindre. Entreprises publiques et privées confondus.

Portrait de phix
15/mars/2014 - 10h57

Une preuve de plus que le politique ne maitrise rien.

Portrait de Goldsworthy
15/mars/2014 - 10h47

Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas été furieux... ah non en fait, la dernière fois c'était au sujet des maillots de l'équipe de France... bref, ça ne change rien qu'il soit mécontent, il devrait écrire ses mémoires, j'ai déjà le titre "l'art de brasser de l'air", ce sera tout aussi utile!

Portrait de minimoi18
15/mars/2014 - 10h44 - depuis l'application mobile

Monsieur montebourg taisez vous bon sang. Taisez vous!!

Portrait de camronjones
15/mars/2014 - 10h43

Je sent le désastre social dans quelques années.  Numericable 1.5 Milliard d'euros de chiffres d'affaires, 65 millions debénéfices net.....

Et ils mettent sur la table 11.5 milliards? (Que de la dette).

 

Sa sent la faillite dans quelques années.

En tou cas si l'option numéricable se confirme (rien n'est encore sur) je quitte Sfr immédiatement.

Les plus vus