14/03/2014 10:52

Xavier Niel évoque 1.000 recrutements en cas de rachat du réseau Bouygues par Free

Le patron d’Iliad, Xavier Niel, a assuré qu’il aurait besoin de recruter un millier de personnes s’il rachetait le réseau mobile de Bouygues Telecom à l’issue de sa fusion avec SFR, dans une interview aux Echos de l’édition de vendredi.

Pour réduire le risque de blocage de l’achat de SFR par les autorités de la concurrence, Bouygues a passé un accord avec Free Mobile pour lui céder son réseau et ses fréquences. Avec cette acquisition, «notre réseau sera quasiment équivalent à celui de nos concurrents. L’objectif pour le marché et notamment le régulateur des télécoms, c’est d’avoir un bon équilibre entre les opérateurs. Ce sera le cas», assure Xavier Niel.

De plus, «pour entretenir et maintenir au meilleur niveau notre nouveau réseau, il faudra que nous recrutions massivement. On pourrait augmenter nos effectifs de près de 1 000 personnes», ajoute-t-il.

Et si Vivendi, maison mère de SFR préférait plutôt l’offre de Numericable «Free sortira plus fort également. En matière de chaînes, d’accès aux sites, de rééquilibrage des portefeuilles de fréquences, d’ouverture du câble notamment», selon Xavier Niel.

Pour le patron d’Iliad, si Numericable remporte la vente, «il va devoir dégrouper son réseau câblé». «Même si je n’aime pas trop le câble, si Free peut offrir aussi un service universel de télévision par le câble pour un euro par mois, ça se regarde», dit-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de wamport
14/mars/2014 - 13h26 - depuis l'application mobile

Montebourg n'a jamais créé ni géré une entreprise, il est le ministre du n'importe quoi, c'est pas son côté maniéré qui compensera

Portrait de célimène
14/mars/2014 - 10h56

SFR a accepté l'offre de numéricable et rejeté l'offre de Bouygues

Les plus vus