12/03/2014 11:22

Procès d'Oscar Pistorius: La porte sur laquelle il a tiré exposée au tribunal

Témoin muet au procès d'Oscar Pistorius, la porte des toilettes à travers laquelle il a tiré en 2013, tuant sa petite amie, a été exposée aujourd'hui au tribunal au huitième jour d'audience pour qu'un premier expert y détaille l'origine des marques d'impacts.
Le colonel Gerhard Vermeulen, un expert de la police scientifique sud-africaine appelé en renfort dans l'enquête en mars et avril 2013, a expliqué que deux marques apportaient "la preuve irréfutable qu'une batte de cricket avait été utilisée pour défoncer la porte". Des mesures ont ensuite prises, à l'aide d'un mètre, pour vérifier la hauteur de ces marques et la position dans laquelle Pistorius aurait dû logiquement se trouver pour tenter d'ouvrir la porte en frappant dessus puis en tournant la batte pour faire céder le panneau. "La batte a transpercé la porte et il y a des marques au bout de la batte qui correspondent à ce qui s'est passé. La personne a en quelque sorte tourné la batte pour forcer l'ouverture", a-t-il dit, exhibant la batte de cricket ayant servi la nuit du crime, le 14 février 2013.
L'expert a expliqué que si Pistorius, un double amputé, avait frappé de toute sa hauteur, debout sur ses prothèses, cela aurait été "très inconfortable", avant de s'agenouiller pour démontrer la position la plus probable. "La marque correspond logiquement au fait qu'il n'avait pas ses jambes", a ajouté cet expert, fort de près de trente ans d'expérience.
Ce témoignage semble apporter une nouvelle contradiction à la déposition de Pistorius qui avait affirmé l'an dernier s'être rué dans sa chambre après les tirs pour mettre ses prothèses, revenir dans la salle de bains tenter de défoncer la porte des toilettes pour l'ouvrir, avant d'en sortir sa victime, Reeva Steenkamp, agée de 29 ans. Il affirme avoir tiré avant en pensant qu'un cambrioleur s'était caché dans ses WC et sans avoir réalisé que Reeva n'était plus dans le lit.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de chthe
12/mars/2014 - 22h21 - depuis l'application mobile
natrod4 a écrit :
pourquoi c'est - elle enfermée dans les toilettes ? logiquement en pleine nuit lorsque l'on va pisser chez soi, on ne s' enferme pas ...

Évidemment! Rien que ça c'est une preuve contre lui.

Portrait de Swan00
12/mars/2014 - 18h20

le soi-disant cambrioleur devait bien connaître la maison apparemment, vu qu'il a tout de suite trouver la salle de bain.

Les plus vus