11/03/2014 15:02

Morandini Zap: Marine Le Pen menace un journaliste de Canal Plus d'attaquer la chaîne en diffamation

Hier midi, Canal + diffusait "La Nouvelle Edition", présentée par Ali Baddou. Au cours de l'émission, Nicolas Domenach, l'un des chroniqueurs, a montré les images d'un échange tendu entre Marine Le Pen et un journaliste de "La Nouvelle Edition".

Ce dernier a interrogé la présidente de Front National sur certains candidats qui sont sur les listes du Front national pour les municipales sans avoir demandé leur autorisation.

"Canal+ est passionnée par ce genre de choses. C'est faux monsieur, c'est un mensonge. Et si vous diffusez ça, nous poursuivrons car c'est un mensonge et une diffamation", lâche Marine Le Pen.

Et d'ajouter : "Vous êtes journaliste ? Vous vous êtes renseigné pour savoir comment on peut être candidat ? Il est absolument impossible de signer ce formulaire du ministère de l'Intérieur sans être formulé qu'il s'agissait d'un formulaire du ministère de l'Intérieur de candidature aux élections municipales".

De retour en plateau, Nicolas Domenach indiquera "ne pas avoir encore été poursuivi" par Marine Le Pen.

Pour mémoire, hier, invitée de la matinale d'iTélé, la présidente du Front National annonçait qu'elle avait décidé de se désabonner de la chaîne cryptée.

Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de laouen
11/mars/2014 - 17h47

bla bla bla comme d'hab... le mr le journaliste il ets méchant avec moi, je vais le dire.... et porter plainte.... pauvre fille qu'elle est.... en étant aussi désagréable, incompétente, inapte, et haineuse... elle s'etonne encore qu'on ne veuille pas d'elle !!!!! 

Portrait de Dostolor84
11/mars/2014 - 15h51

J'aime pas du tout l'enfumeuse et gueularde Le Pen.

Mais cette masse de journalistes militants ainsi que ces blablateurs de plateaux TV payés jusqu'à 20000 euros par mois pour ouvrir leur bouche quelques minutes par émission sont tellement insupportables qu'ils sont les meilleurs promoteurs du FN.

Si au moins le niveau intellectuel de leurs analyses partisanes étaient à la hauteur de leurs prétentions et de leur condescendance, cela serait au moins un motif de respect à leur endroit. Mais ce n'est pas le cas; ils n'ont que des arguments fallacieux, de l'ironie et des sarcasmes à faire valoir, et ce dans un unanimisme exaspérant et consternant.

Les plus vus