10/03/2014 12:57

Le groupe de médias Roularta (L'Express) creuse ses pertes en 2013

Le groupe belge de médias Roularta, qui édite de nombreux magazines en France, a accusé en 2013 une perte nette de 57,9 millions d'euros, en raison de restructurations et des difficultés du marché publicitaire.

En 2012, le groupe, qui publie notamment L'Express en France, ou encore Trends, Knack et Le Vif en Belgique, avait déjà accusé une perte de 1,7 million d'euros et espérait alors renverser la vapeur en 2013, notamment en procédant à un plan social.

Dans un communiqué, le groupe explique la perte enregistrée en 2013 par "la comptabilisation de 40,6 millions d'euros de réductions de valeur sur les titres français et de 27,6 millions d'euros de frais de restructurations et uniques après impôts en Belgique et en France".

Mais il prévoit que les restructurations exceptionnelles auxquelles Roularta a procédé en 2013, et qui affectent le résultat net, feront baisser les coûts salariaux d'environ 7 millions d'euros en base annuelle en 2014.

Le chiffre d'affaires du groupe a baissé de 5,0% à 676 millions d'euros.

C'est surtout dans la presse écrite, qui représente la majeure partie des activités de Roularta, que le chiffre d'affaires corrigé a diminué, perdant 6,2% à 508 millions d'euros.

Ce recul s'explique principalement par la baisse de la publicité, les revenus publicitaires ayant particulièrement baissé dans les magazines médicaux du groupe.

Dans l'audiovisuel, le chiffre d'affaires corrigé a baissé de 2,4% à 168,7 millions d'euros, et dans la presse gratuite, le chiffre d'affaires a baissé de 8,3% sous l'effet de la diminution des annonces d'emploi.

Le groupe souligne qu'il a réalisé un chiffre d'affaires de près de 40 millions d'euros via internet, dont 30 millions d'euros de chiffre d'affaires publicitaire. Il prévoit le lancement au printemps de plusieurs projets de contenu payant via internet.

En matière de perspectives, Roularta espère "une amélioration en 2014 avec un marché des lecteurs stable". "La visibilité sur le plan des revenus publicitaires est toujours limitée", mais "grâce à la diversification, les nouvelles sources de revenus sont en hausse et internet ouvre de nouvelles perspectives". Cette diversification passe notamment par l'organisation d'événements, et en 2014 le groupe organisera pour la première fois des croisières.

Le Conseil d'administration proposera de ne pas distribuer de dividende.

La Bourse a bien réagi à ces annonces, le titre prenant 1,15% à 12,34 euros peu avant 10H00 GMT à la Bourse de Bruxelles.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mon stere aie
10/mars/2014 - 13h46

hristophe Babrbier devrait mettre son echarpe aux enchères afin de récupérer des sous, car ne se sont pas ses éditos qui rapportent......................

Les plus vus