27/03 10:23

EN DIRECT - Disparition du Boeing 777: 300 débris ont été localisés par la Thaïlande


3.291665

10h21: Des compagnies d'assurance chinoises ont commencé à verser des indemnités aux familles de passagers du Boeing de la Malaysia Airlines qui se serait écrasé dans le sud de l'océan Indien, rapporte aujourd'hui l'agence Chine nouvelle.
Les familles de sept passagers ont reçu mardi 4,17 millions de yuans (487.600 euros), a annoncé China Life, premier assureur chinois, cité par Chine nouvelle. China Life, qui comptait 32 clients à bord du vol MH370 disparu le 8 mars, estime qu'elle devra verser au total environ neuf millions de yuans.
La compagnie New China Life Insurance versera pour sa part environ un million de yuans aux familles de neuf passagers, a dit Zhang Hongxia, porte-parole de la société. China Pacific Insurance, basée à Shanghai, dit avoir versé de premières indemnités pour un montant de 525.000 yuans tandis que Sunshine Insurance a déboursé 500.000 yuans pour une famille de trois personnes, selon Chine nouvelle.

09h23: Quelque 300 débris ont été localisés par un satellite thaïlandais dans une zone de recherche du vol MH370 dans l'Océan indien, au large de Perth, en Australie, a annoncé aujourd'hui l'agence publique thaïlandaise chargée des satellites.
"Un satellite thaïlandais a découvert quelque 300 objets, dont la taille va de deux à 15 mètres, flottant dans le sud de l'Océan indien", à 2.700 kilomètres au large de Perth, a déclaré à l'AFP Anond Snidvongs, directeur exécutif de l'agence publique GISTDA.

 

****

 

Mercredi 26 mars

 

****

 

 

10h50: Les satellites révèlent la présence de 122 objets dans la zone de recherche  du sud de l'océan Indien.

Les images prises par un satellite de Airbus Défense et Espace montrent ces dizaines d'objets flottants dans une zone de 400 km2 de l'océan, a déclaré le ministre des Transports, Hishammuddin Hussein, lors de la conférence de presse quotidienne.

10h26: Le père d'un passager du vol MH370 de Malaysia Airlines tombé dans l'océan Indien le 8 mars a intenté une action en justice contre la compagnie et le fabricant de l'avion Boeing, ont annoncé ses avocats américains aujourd'hui.

Alors que l'épave n'a toujours pas été retrouvée et que les circonstances de sa disparition ne sont pas connues, la firme Ribbeck Law a déposé plainte hier devant un tribunal de l'Illinois au nom de Januari Siregar, dont le fils se trouvait à bord du Boeing 777. Un passager du nom de Firman Siregar, 25 ans, de nationalité indonésienne, figure sur la liste publiée par Malaysia Airlines.
Le vol MH370 entre Kuala Lumpur et Pékin s'est abîmé dans le sud de l'océan Indien avec 239 personnes à bord, dont 227 passagers. Ribbeck Law, dont le siège est à Chicago, souhaite savoir si un éventuel défaut de conception ou une avarie mécanique sont imputables à Boeing, ou si la compagnie a commis une faute.
En tout état de cause "nous pensons que les deux mis en cause cités doivent répondre de la catastrophe du vol MH370", souligne la firme dans un communiqué publié à Kuala Lumpur, citant la responsable des procédures aéronautiques, Monica Kelly. "Il est extrêmement important pour les victimes que nous représentons que toutes les parties responsables soient traduites en justice sans exception", ajoute le communiqué.
La firme n'a pas précisé le montant des dommages demandés mais le contentieux porte selon elle sur "des millions de dollars". Ribbeck Law représente des dizaines de proches et de passagers du vol 214 d'Asiana Airlines accidenté à l'atterrissage à San Francisco le 6 juillet. L'accident a fait 3 morts et plus de 180 blessés.

****

 

Mardi 25 mars

 

****

 

 

11h37: Des dizaines de proches des victimes chinoises du vol MH370 ont manifesté leur douleur et leur colère mardi devant l’ambassade de Malaisie à Pékin, tandis qu’à des milliers de kilomètres, les recherches étaient suspendues pour cause de mauvais temps dans le sud de l’océan Indien où l’avion s’est abîmé le 8 mars.

«Mon fils, mon fils, rendez-moi mon fils», s’est écrié un père éploré, entouré d’autres personnes qui brandissaient le poing en exigeant de rencontrer des responsables malaisiens.

Nombre de ces familles chinoises sont toujours convaincues que Kuala Lumpur leur cache la vérité et demandent des preuves que l’avion s’est bien abîmé en mer, comme l’a annoncé la veille le Premier ministre malaisien Najib Razak, sur la foi de nouvelles données satellitaires.

10h59: Un navire équipé d’un localisateur de signaux devrait arriver le 5 avril sur la zone des recherches

07h08: Les autorités australiennes ont annoncé aujourd'hui que les recherches du Boeing 777 de la Malaysia Airlines étaient suspendues en raison d'une météo défavorable et de mauvaises conditions de mer.

L'Agence australienne de sécurité maritime (AMSA) a précisé qu'un navire australien se trouvant dans le secteur de recherches avait dû rebrousser chemin pour fuir un coup de vent, accompagné de fortes pluies.

"Les opérations de recherche devraient reprendre demain (mercredi) si les conditions météorologiques le permettent", a ajouté l'AMSA.

****

 

Lundi 24 mars

 

****

16h18: Le bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français a estimé aujourd'hui qu'il était prématuré de lancer des recherches sous-marines pour tenter de localiser le vol MH370, soulignant que le préalable était de définir une zone de recherches "plus restreinte".
"Les informations disponibles aujourd'hui conduisent à effectuer des recherches (...) dans des zones extrêmement vastes qui ne permettent pas, à ce stade, d'envisager des recherches sous-marines", selon le BEA, qui avait dépêché trois enquêteurs à Kuala Lumpur. Cette déclaration est intervenue peu après l'annonce par le gouvernement malaisien que l'appareil est tombé dans l'Océan indien.

15h41: Plusieurs membres des familles des disparus se sont évanouis en salle de presse

15h39: La dernière position de l'avion était "loin de tout site d'atterrissage possible" (Premier ministre malaisien)

15h31: Les proches des victimes partent en direction de l'Australie pour être au plus près du lieu du crash

15h05: Le premier ministre malaisien, qui tenait une conférence de presse, a expliqué que les données satellite du vol MH370 Kuala Lumpur-Péking, disparu depuis plus de deux semaines, révélaient une dernière position à l'ouest de la ville australienne de Perth.

L'avion a terminé son voyage dans l'Océan Indien, a-t-il ajouté, précisant avoir informé les familles qu'il n'y avait pas de survivant.

10h56: Un avion australien a repéré de nouveaux objets, un navire est en route

07h12: Un avion chinois participant aux recherches du Boeing de la Malaysia Airlines disparu le 8 mars a repéré des "objets" jugés intriguants dans le sud de l'océan Indien.

Différents moyens de recherche dont un brise-glace convergent actuellement vers cette zone.

C'est un avion militaire Iliouchine-76 déployé par les autorités chinoises qui a repéré les supposés débris.

Selon l'agence de presse Chine nouvelle, l'équipage a vu lundi deux objets flottants "intriguants", "relativement gros" ainsi que des débris de couleur blanche et de dimensions plus réduites dispersés sur plusieurs kilomètres.

Ces nouveaux éléments ont été transmis au brise-glace chinois Xuelong, ou Dragon des neiges, qui fait actuellement route vers la zone. L'Agence australienne de sécurité maritime (AMSA), également informée de cette découverte, a annoncé de son côté que des moyens seraient mis en oeuvre dans la journée pour tenter d'approcher de ces débris. La marine américaine va mettre à disposition un "localisateur de boîtes noires".

****

 

Dimanche 23 mars MARS

 

****

10h47: La Malaisie affirme que la France a des images satellites montrant des objets pouvant appartenir au 777. (Source Associated Press)

08h06: Malaysia Airlines aurait menti en cachant que l'avion transportait des matières interdites

Le site internet de iTélé écrit:

"Pourquoi l'avion transportait-il des batteries au lithium, comme l'a confirmé le directeur de la Malaysia Airlines ?

Pourquoi avoir menti et avoir indiqué il y a 4 jours que l'avion ne transportait en soute que des fruits ?

L'hypothèse d'un problème technique à bord impliquant un dégagement de fumées toxiques pourrait être accréditée par cette nouvelle découverte, qui place la compagnie aérienne en mauvaise posture, puisqu'elle n'aurait pas respecté les règles internationales de transport des matières dangereuses sur des vols avec passagers.

Lorsqu'elles sont transportées en soute, ces matières présentent un risque d'inflammabilité si elles sont transportées ensemble, l'une à côté de l'autre. 

La réglementation internationale en vigueur interdit le transport industriel de ces batteries dans des vols transportant des passagers.

****

 

Samedi 22 mars

 

****

11h58: Correctif sur les dimensions de l'objet de la part des autorités. Il "ne fait plus que 22 mètres sur 13"

11h18: Le gouvernement chinois affirme avoir repéré un objet en mer de 30 mètres de long sur 22 de large
"L'information que je viens de recevoir est que l'ambassadeur chinois (à Kuala Lumpur) a reçu des images satellite d'objets flottants dans le couloir sud et qu'ils vont envoyer des navires pour vérifier", a indiqué le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein.

10h03: L e Telegraph vient de dévoiler le contenu des communications entre le cockpit et la tour de contrôle. Cet échange se termine avec les derniers mots du co-pilote, " eh bien bonne nuit ".
Ces échanges ont duré 54 minutes et apparaissent quasiment normaux.

L'élément qui attire l'attention des spécialistes et laisse présumer que la disparition de l'avion n'est pas un accident, est que cette interruption de communication correspond au changement de zone de l'avion.

Il intervient en effet pile au moment où le vol MH370 a quitté la zone de contrôle de Kuala Lumpur pour gagner celle de Ho Chi Minh Ville.
"Si je devais voler un avion, c'est à cet endroit que je le ferais", assure ainsi un ancien pilote de la British Airways dans le Telegraph .

09h55: Plusieurs avions ont survolé le secteur, situé à l'extrême sud de l'océan Indien, aux confins avec l'Antarctique. Ils étaient appuyés par un navire marchand norvégien, un second bateau devant arriver samedi au plus tard.

Malgré une météo plus clémente que la veille les recherches n'ont rien donné.

L'avion de repérage qui vient de rentrer un peu avant 10h affirme n'avoir trouvé aucune trace du Boeing.
La zone à patrouiller se situant  à plus de 2.500 km des côtes, les avions ne peuvent en effet la survoler que seulement deux heures à chacune de leur sortie. Le reste du temps est consacré à se rendre sur place puis à rentrer.

"C'est l'un des endroits les plus inaccessibles que l'on puisse imaginer à la surface de la Terre, mais s'il y a quelque chose, nous le trouverons", affirme Tony Abbott, le Premier ministre australien.

02h46: Des proches de Chinois disparus à bord du Boeing de la Malaysia Airlines ont laissé s'exprimer leur colère en rencontrant pour la première fois à Pékin des représentants des autorités malaisiennes, à qui ils ont reproché d'avoir perdu du temps.

"Nous voulions vous voir dans les premières 24 ou 48 heures, ce qui aurait allégé nos souffrances de ces 13 derniers jours", a lancé un proche de passager.

Très irritées et souvent à bout de nerfs, les personnes rassemblées sont pour beaucoup convaincues qu'on leur cache des choses depuis le départ.

00h01: Deux semaines très exactement après la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines, le mystère reste entier sur le sort de l'avion et de ses 239 passagers et membres d'équipage.

****

 

Vendredi 21 mars

 

****

 

17h26: Outre la "piste australienne", la plus crédible depuis la disparation de l'avion le 8 février, les  recherches se poursuivent dans les zones susceptibles d'avoir été atteintes par le Boeing, qui a continué à voler sept heures après avoir disparu des radars. Cet arc va du Laos jusqu'au Kazakhstan.

16h35: Outre la "piste australienne", la plus crédible depuis la disparation de l'avion le 8 février, les  recherches se poursuivent dans les zones susceptibles d'avoir été atteintes par le Boeing, qui a continué à voler sept heures après avoir disparu des radars. Cet arc va du Laos jusqu'au Kazakhstan.

13h12: La Malaisie a demandé vendredi aux Etats-Unis de lui fournir des équipements de surveillance sous-marins pour l'aider dans les recherches. Le secrétaire américain à la Défense lui a répondu qu'il allait "étudier la disponibilité et l'utilité de ces technologies militaires pour cette tâche et lui répondre dans un avenir très proche".

07h11: La Chine va déployer au moins sept navires dans le sud de l'océan Indien, où ont été repérés de larges "objets flottants" considérés comme d'éventuels débris du vol MH370 porté disparu, a annoncé aujourd'hui un média d'Etat.

04h32: Le président chinois Xi Jinping est "anéanti" par la disparition mystérieuse du vol MH370 avec 239 personnes à bord, dont deux tiers de Chinois, a déclaré aujourd'hui le premier ministre australien, après un entretien téléphonique avec le numéro un chinois.

****

 

Jeudi 20 mars

 

****

 

14h10: Fin des recherches pour aujourd'hui, dans la zone où 2 débris ont été repérés. La nuit est tombée

10h50: La Malaisie juge "crédible" la piste des débris repérés dans l'océan Indien. "Nous avons maintenant une piste crédible", a déclaré le ministre des Transports Hishammuddin Hussein lors de sa conférence quotidienne à l'aéroport international de Kuala Lumpur. Des vérifications sont menées dans la zone indiquée cependant que se poursuivront les opérations dans les autres périmètres de recherche définis, a-t-il ajouté.
L'Australie a dépêché ce matin des avions dans le sud de l'océan Indien pour tenter de localiser des objets vus sur des images satellitaires, qui pourraient être des débris du Boeing disparu.

07h13: C'est le 1er ministre australien qui a annoncé la nouvelle ce matin, devant son Parlement: deux objets, qui pourraient appartenir au Boeing 777 ont été repérés dans l'Océan indien grâce aux satellites de l'Autorité australienne de sécurité maritime (AMSA), chargée des recherches.

Même si ces "informations sont crédibles", "nous devons garder à l'esprit que la localisation de ces objets sera extrêmement difficile et il pourrait s'avérer qu'ils ne sont pas liés au vol MH370", a toutefois prévenu Tony Abbott.

Ces débris se trouvent en plein océan Indien, à environ 2500 km au sud-ouest de Perth, la grande ville du sud-ouest de l'Australie, à un endroit où la profondeur de atteint plusieurs milliers de mètres.

"Ce sont des objets relativement flous, de taille raisonnable, probablement immergés, plongeant et remontant à la surface", précise l'AMSA.

 

****

 

Mercredi 19 mars

 

****

 

11h16: Des données ont été "effacées" du simulateur de vol du pilote ont annoncé mercredi les autorités malaisiennes. "Nous avons reçu les (résultats des) vérifications effectuées sur le profil passagers par tous les pays à l'exception de l'Ukraine et de la Russie", a déclaré le ministre malaisien des Transports et de la Défense, Hishammuddin Hussein, lors de sa conférence de presse quotidienne.

"Pour le moment, aucune information significative sur les passagers n'a été trouvée", a-t-il ajouté.

07h15: La police des Maldives examine les témoignages selon lesquels des habitants ont vu "un avion gros porteur volant à basse altitude" le jour de la disparition mystérieuse du vol MH370.

Les témoins cités affirment avoir vu un avion blanc avec des bandes rouges se dirigeant vers la pointe sud de l'archipel.

"Je n'avais jamais vu un avion voler si bas au-dessus de notre île. Nous avons déjà vu des hydravions mais celui-ci n'en était pas un. Je pouvais même clairement distinguer ses portes", déclare ainsi un témoin cité par le site.

Le journaliste du site Farah Ahmed a déclaré avoir réuni plusieurs témoignages similaires.

"Ces personnes ont d'abord entendu un très fort bruit d'un avion volant de façon inhabituellement basse et sont sortis pour le voir", a déclaré le journaliste par téléphone depuis la capitale des Maldives, Male, d'où décollent et atterrissent chaque jour des dizaines d'avions transportant des touristes. 

****

 

Mardi 18 mars

 

****

17h41: Le pilote s'entraînait à atterrir sur cinq pistes en Asie via son simulateur de vol.

Selon des informations révélées par le journal malaisien Berita Harian , il effectuait des vols fictifs majoritairement à destination ou au départ de cinq aérodromes asiatiques proches de l'Océan Indien, dans les Maldives, en Inde, au Sri Lanka et sur l'île de Diego Garcia (sur laquelle est installée une base de soutien à l'armée américaine).

Ces pistes sont particulièrement courtes (1000 mètres de long contre 2500 pour la plupart).

Reste à déterminer pourquoi le pilote a choisi de s'entraîner sur ce genre de pistes.

16h01: Dans un monde où les communications sont omniprésentes, l'absence totale de messages provenant des passagers étonne. "Au point où les enquêteurs en sont, aucun appel, message sur Twitter, Weibo [le réseau social chinois] ou Instagram n'a été retrouvé, ni aucune autre forme de communication ayant pu être émise par un occupant de l'appareil après son changement de trajectoire", souligne le New York Times .

15h29: Un radar de l’armée thaïlandaise aurait détecté un avion qui pourrait être le vol MH370 du transporteur aérien Malaysia Airlines, quelques minutes seulement après que les systèmes de communication de l’appareil disparu aient été éteints, selon l'agence de presse The Associated Press.

La Thaïlande dit ne pas avoir partagé cette information plus tôt parce qu’elle ne lui avait pas été demandée spécifiquement.

Un porte-parole de l’armée de l’air thaïlandaise, Montol Suchookorn, a expliqué mardi que l’avion a suivi un trajet erratique jusqu’au détroit de Malacca, où un radar malaisien a aussi repéré l’appareil le 8 mars. M. Montol a prévenu que l’armée thaïlandaise n’est pas convaincue qu’il s’agisse du même appareil.

14h33 : Des proches de passagers ont menacé mardi d'entamer une grève de la faim pour protester contre la gestion de la crise par la Malaisie.

"Nous n'avons pas d'informations et tout le monde, cela se comprend, est inquiet", a déclaré Wen Wancheng, dont le fils se trouvait à bord du Boeing. Il s'est exprimé à Pékin où sont organisées des rencontres régulières entre les proches des passagers manquants et des responsables de la compagnie aérienne.

"Les familles sont très mécontentes. Donc, on peut les entendre parler de grève de la faim", a-t-il poursuivi, tandis que les autorités malaisiennes se voient reprocher des explications embrouillées au sujet de la disparition du MH370 qui transportait 239 personnes entre Kuala Lumpur et Pékin.

La Malaisie se défend pourtant d'avoir "saboté" le début de l'enquête, par incompétence ou culture du secret. Les autorités encaissent les accusations des médias internationaux ou des pays qui participent aux recherches, comme le Vietnam.

07h09: Dix jours après la disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, la Chine a entamé mardi des opérations de recherche sur son propre territoire.

Il s'agit précisément du Tibet et du Xinjiang, les régions situées "dans le corridor aérien nord" des trajectoires possibles suivies par l'appareil.

Selon un signal satellitaire, la dernière position connue de l'avion suggère en effet des trajectoires soit vers le sud, le long d'un arc allant de l'Indonésie au sud de l'Océan indien, soit vers le nord, sur un arc allant du nord de la Thaïlande au Kazakhstan

****

 

Lundi 17 MARS

 

****

11h16: C'est le copilote qui aurait prononcé les derniers mots reçus au sol (compagnie)

07h25: Le Boeing de Malaysia Airlines mystérieusement disparu depuis une semaine pourrait avoir été détourné et caché pour servir plus tard de "missile de croisière" , a déclaré dimanche le président de la commission de Sécurité Intérieure à la Chambre des représentants américaine, Michael McCaul.

M. McCaul a souligné qu'à l'heure actuelle il n'est pas sûr que la disparition du Boeing 777 dans d'étranges circonstances soit liée à un acte de terrorisme, dans une interview à la chaîne Fox News.

Mais selon lui les autorités américaines sont soucieuses à l'idée que l'avion ait pu atterrir quelque part pour être caché et ensuite réutilisé comme une puissante arme de destruction.

03h53: Pour certains experts, la thèse de la disparition en mer semble un peu s'éloigner. "Comme il n'y a pas eu de crash quelque part, comme dans un bâtiment officiel, on peut maintenant espérer - mais il faut faire attention à ce que l'on dit - qu'ils sont allés vers une destination ou un aéroport désaffecté vers des îles, par exemple", reprend Jean Serrat.

****

 

Dimanche 16 MARS

 

****

 

12h20: Le ministère des Transports a annoncé que la France allait envoyer trois membres du BEA pour participer aux recherches du Boeing de la Malaysia Airlines .
07h21: Le système de messages Acars (Aircraft Communication Addressing and Reporting System) dont est équipé le Boeing 777 de Malaysia Airlines qui a disparu sert essentiellement à la maintenance des avions, mais il peut aussi fournir des informations précieuses dans le cadre d'accident.

L'Acars permet d'échanger des informations entre l'appareil en vol et le centre opérationnel d'une compagnie aérienne, explique une source du secteur.

Ces messages sont envoyés par liaison radio ou satellite, précise une autre source.

****

 

Samedi 15 MARS

 

****

 

 

18h16: L'avion peut-il s'être posé sur un île à l'abri des regards ?

L'absence de débris ou d'indices signalant un impact, ainsi que les sept heures de vol après la disparition des écrans radars civils, font espérer que l'avion a atterri et serait dissimulé dans un endroit reculé.

  La taille d'un Boeing 777 et la surface nécessaire pour qu'il atterrisse rendent peu probable ce scénario, indique Greg Waldron, de la revue spécialisée Flightglobal.

Mais Paul Yap, de Temasek Polytechnik, juge que si la personne aux manettes de l'appareil était suffisamment douée pour échapper aux radars, «elle avait alors certainement la capacité d'atterrir quelque part». ( 20 minutes )

13h44: Les nouveaux détails sur l'enquête seront donnés dimanche après-midi lors d'une conférence de presse

11h53: La police malaisienne a entamé une perquisition  au domicile du pilote du Boeing 777 .

Ils sont arrivés chez Zaharie Hahmad Shah peu après la conférence de presse où le Premier ministre malaisien a confirmé qu'un acte volontaire était à l'origine d'une modification du trajet du vol MH370.

Agé de 53 ans, le pilote Zaharie Ahmad Shah est un vétéran de l'aviation, qui travaille  pour la compagnie malaisienne  depuis 1981.  Il compte plus de 18.000 heures de vol à son actif, a révélé Reuters.

  L'homme possède un simulateur de vol à son domicile qu'il a lui-même réalisé. Il travaille pour la compagnie depuis 1981.

10h43: Le ministère chinois des Affaires étrangères a appelé la Malaisie à lui fournir des information plus précises au sujet du vol MH370 Kuala Lumpur-Pékin de Malaysia Airlines disparu il y a une semaine, alors que le premier ministre malaisien a annoncé que l'avion avait volé pendant plus de 6 heures après sa disparition des radars.

08h42: La Malaisie confirme que l''avion a volé pendant plusieurs heures après sa disparition

08h33: L'enquête se concentre désormais sur les pilotes et les passagers

08h10: La Malaisie refuse néanmoins de prononcer le mot "détournement"

07h52: Conférence de presse du Premier Ministre Malaisien:

- "l y a eu une action délibérée celle d'un pilote expérimentée. Mais nous ne pouvons parler de détournement

- Les balises qui permettent de repérer l'avion ont été désactivées de façon volontaire

- La personne qui pilotait a volontairement évitée tous les radars civils"

 

 

****

 

Vendredi 14 MARS

 

****

 

12h46 : La Malaisie a étendu vendredi la zone de recherche, et a reconnu n'avoir toujours aucune idée du sort de l'appareil.

"L'appareil n'a toujours pas été retrouvé et la zone de recherche a été étendue", a déclaré à la presse le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein. "Avec nos partenaires internationaux, nous étendons nos recherches vers l'Est en mer de Chine méridionale, et vers l'Ouest dans l'Océan indien".

10h26 : Des données radar suggèrent que le vol MH370 des Malaysia Ailrines a été délibérément orienté vers les îles Andaman , selon deux sources proches de l'enquête, citées par l'agence Reuters.

Un avion non identifié qui pourrait être le Boeing 777 en question suivait un cap défini par des "waypoints", ce qui suppose que quelqu'un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu'il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie, dit-on de mêmes sources.

D'après un membre de la police malaisienne ayant requis l'anonymat, l'hypothèse selon laquelle une personne ayant des notions de pilotage aurait pris les commandes du vol Kuala Lumpur-Pékin serait de plus en plus en vogue. 

"Ce que je peux dire, c'est que nous cherchons du côte d'un sabotage, sans écarter la piste d'un détournement", a-t-il déclaré.

10h00: Le Vietnam rétrograde les recherches du Boeging de "urgent à normal", après de nouvelles informations suggérant que l'avion aurait pu voler des heures après sa disparition samedi.

07h41: «D'après ce que je comprends, sur la base de nouvelles informations, pas nécessairement concluantes, mais nouvelles, la zone de recherches serait élargie à l'Océan indien», a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

La Marine américaine a ordonné à l'un de ses navires et à un avion de surveillance de se rendre dans cette zone, où ils rejoindront un autre avion déjà sur place, a indiqué un responsable de la Marine américaine, sous couvert de l'anonymat.

****

 

Jeudi 13 MARS

 

****

 

17h32: Selon une source de l’aviation civile malaisienne, le fait qu’aucune preuve tangible d’une trace du Boeing n’ait été trouvée semble indiquer que l’appareil s’est «probablement désintégré à une hauteur de 35.000 pieds» (11.000 mètres).

13h55 : L'Inde a accentué aujourd'hui ses efforts de recherche de l'avion de Malaysia Airlines, déployant trois navires et trois avions dans la zone des îles Andaman et Nicobar, a indiqué une source de la marine indienne.
Le ministère de la Défense a ordonné l'envoi de ces avions et de ces bâtiments pour explorer une zone à l'est de ces îles dans la mer Andaman, qui sont plus proches de la Birmanie et de la Malaisie que de l'Inde, a-t-il ajouté.
Les opérations mobilisent 42 navires et 39 avions de 12 nations, dont les Etats-Unis, la Chine et le Japon. La zone étudiée couvre désormais près de 27.000 milles nautiques (quelque 90.000 km2, soit quasiment la surface du Portugal).

11h12: "Nous avons envoyé ce matin deux avions AN-26 pour inspecter les zones maritimes près de l'île de Con Dao où trois objets suspects avaient été détectés par un satellite chinois. Ils sont revenus, sans avoir rien trouvé pour l'heure", a ainsi indiqué Dinh Viet Thang, vice-directeur de l'Aviation civile vietnamienne.

10h49 : La Malaisie dément que le Boeing du vol MH370, mystérieusement disparu depuis samedi, a continué de voler plusieurs heures après la perte de contact, contrairement à des informations notamment relayées par la presse américaine. 

L'hypothèse des enquêteurs se base sur les données transmises au sol automatiquement par les moteurs Rolls Royce de l'appareil. "

Ces informations sont inexactes", a déclaré le ministre à la presse.

07h16: Révélations à la fois inquiétantes et surprenantes ce matin aux Etats-Unis
«Les enquêteurs américains soupçonnent que le vol 370 de Malaysia Airlines est resté dans les airs pendant quatre heures, pour une destination inconnue, après le moment où il a atteint sa dernière position connue   », poursuivant sa course dans des circonstances floues, révèle le Wall Street Journal .

Le quotdien affirment que ces données préviendraient des échanges automatiques entre l'avion et le le sol pour la maintenance technique.

05h52: Selon un responsable vietnamien, il n'y a pas de débris de l'avion disparu dans la zone indiquée par les satellites chinois.
"Nous avons envoyé ce matin deux avions AN-26 pour inspecter les zones maritimes près de l'île de Con Dao où trois objets suspects avaient été détectés par un satellite chinois.

Ils sont revenus, sans avoir rien trouvé pour l'heure", a indiqué Dinh Viet Thang, vice-directeur de l'Aviation civile vietnamienne.

03h46: Douze nations, dont les États-Unis, la Chine et le Japon, participent aux opérations qui mobilisent pas moins de 42 navires et 39 avions.

00h12: La Chine a annoncé qu'un de ses satellites avait détecté trois larges objets flottants dans une zone maritime où le Boeing 777 de Malaysia Airlines a perdu le contact, dernier épisode dans les recherches de l'appareil, entrées jeudi dans leur sixième jour.
Les recherches couvrent désormais près de 27.000 milles nautiques (près de 90.000 km2, soit quasiment la surface du Portugal).

 

****

 

Mercredi 12 MARS

 

****

 

 

18h00: La Chine déplore un flux d'informations   "assez chaotique" dans l'enquête.

17h52: Une fissure pouvant provoquer une dépressurisation de la cabine et entraîner une perte de contrôle de l'avion a été découverte l'an dernier aux Etats-Unis sur le fuselage d'un Boeing 777, de la même famille que l'appareil de Malaysia Airlines disparu depuis samedi.

Dans une directive, l'agence américaine de l'aviation civile (FAA) se fait l'écho d'un rapport qui constate l'existence d'une fissure située « dans le fuselage, sous l'antenne de communication satellitaire » d'un Boeing 777.

En conséquence, la FAA ordonne l'inspection de 120 Boeing 777 immatriculés aux Etats-Unis afin de « détecter et réparer d'éventuels fissures et signes de corrosion dans le fuselage qui peuvent provoquer une soudaine dépressurisation et la perte de l'intégrité de l'avion ».

17h02: Le dernier signal connu du vol Kuala Lumpur-Pékin de la Malaysia Airlines a peut-être été enregistré trois quarts d'heure après qu'il s'est effacé des écrans radars, et très à l'ouest de son trajet prévu.

Des informations encore conditionnelles qui doivent encore être confirmées, selon le chef d'état-major de l'armée de l'air malaisienne.

15h11: "Parfait, bonne nuit" : voici le dernier message radio transmis au contrôle aérien par le Boeing 777 de Malaysia Airlines porté disparu depuis samedi, a indiqué l'ambassadeur malaisien à Pékin ce mercredi 12 mars lors d'une rencontre avec des proches de passagers chinois.
Ces mots ont été prononcés par l'un des pilotes au moment où le Boeing quittait l'espace aérien malaisien pour entrer dans l'espace aérien vietnamien, selon les propos de l'ambassadeur, Iskandar Sarudin, rapportés par le journal Straits Times de Singapour .

11h52: L'armée de l'air malaisienne assure ne pas exclure  "la possibilité d'un demi-tour en vol (…) avant que l'avion n'échappe au radar" .

Les recherches ont été étendues à la mer d'Andaman, à des centaines de kilomètres au nord-ouest du périmètre de recherche initial.

10h23: L'entreprise d'imagerie par satellite américaine DigitalGlobe a connu hier une surcharge de ses serveurs informatiques, après avoir mis en ligne une plateforme participative visant à retrouver des traces du Boeing

06h44: Toujours aucune trace de l'avion ce matin

****

 

Mardi 11 MARS

 

****

 

15h52: Voici pourquoi les téléphones portables des passagers sonnent encore:

19 familles chinoises avaient assuré lundi que les téléphones portables de certains passagers fonctionnaient toujours.

Des affirmations qui ont suscité un espoir de géolocalisation de l'appareil mais ceux-ci ont rapidement été douchés par les experts en téléphonie.

Car pour des raisons techniques, notamment de délais de connexion entre un téléphone et un relais, les téléphones portables peuvent sonner même quand ils ne fonctionnent plus. 

Voici les explications en vidéo:

14h27: Enquête ouverte à Paris pour homicide involontaire

12h54: La piste de l'attaque terroriste s'éloigne, selon Interpol

12h25: Selon plusieurs proches de victimes, des téléphones portables de passagers sont connectés à WeChat, un équivalent de WhatsApp. Il se pourrait que les téléphones soient reliés au Wifi à l'intérieur de l'appareil, puisque le réseau passe par des connexions situées dans le cockpit.

08h42: Un des passagers au passeport volé est un iranien âgé de 19 ans, qui cherchait à émigrer en Europe

07h13: La Chine a redéployé 10 de ses satellites dans l'espoir de parvenir à localiser le Boeing de la compagnie Malaysia Airlines disparu depuis quatre jours, a annoncé la presse officielle.

04h29: Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé aujourd'hui qu'il participait aux côtés des autorités américaines aux recherches pour localiser le 777 de Malaysia Airlines disparu ce week-end. 

****

 

Lundi 10 MARS

 

****

 

19h01: C'est un nouveau mystère autour de la disparition du Boeing qui est rapporté par l'agence de presse Reuters.

Plusieurs familles affirment avoir 'fait sonner" les téléphones de plusieurs passagers qui étaient sur le vol.

Les téléphones sonnent mais personne ne décroche.

Or selon les spécialistes, si les téléphones ont été détruits dans le crash, ils ne devraient pas sonner et basculer directement sur la messagerie.

Une démonstration a d'ailleurs été faite en direct à la télévision chinoise.

Pour l'instant aucune explication à ce nouveau mystère.

Le quotidien de Singapour, Straits Times affirme sur son site que plusieurs familles ont réussi à établir une connexion téléphonique avec certains disparus du MH370. Ces derniers n'ont pas décroché mais les familles ont bien entendu la tonalité.  
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/disparition-du-boeing-malaisien-les-telephones-des-disparus-continuent-de-sonner_1498868.html#sC5CiQoFmpOXZlwb.99

Le quotidien de Singapour, Straits Times affirme sur son site que plusieurs familles ont réussi à établir une connexion téléphonique avec certains disparus du MH370. Ces derniers n'ont pas décroché mais les familles ont bien entendu la tonalité.  

Un Chinois l'a d'ailleurs prouvé en direct à la télévision


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/disparition-du-boeing-malaisien-les-telephones-des-disparus-continuent-de-sonner_1498868.html#sC5CiQoFmpOXZlwb.99

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de camronjones
Vote: 
2.30769
Singary6 a écrit :

on repère on repère, c'est bien joli tout ça mais on récupère quand ??? cette histoire est vraiment de plus en plus fumeuse. Où alors on a pas envie de récupérer pour cacher la vérité. Et dans une dizaine de jours, plus de boîtes noires pour repérer. On peut tout imaginer, tout supposer mais il serait temps de connaître le fin mot de cette dramatique hisoire. Une pensée pour toutes ces familles qu'on ballade et qui ne connaîtront peut être jamais le sort qui a été réservé à leurs proches.

Parce que vous pensez que c'est simple de repecher les morcaux? Il y a dans la zone des courants parmis les plus fort au monde, le temps entre le moment ou le satelite prend la photo et ou les bateaux arrivent dans la zone fait que les debris peuvent parcourir des 10ene de kilometres de plus les conditions meteo ne sont pas bonne ==> forcement c'est long.

 

Pour les boites noir, celle du vol paris-rio on été retrouvé au bout de 2 ans donc il y a encore du temps.


Portrait de lhommegenial
Vote: 
1.657145

122 pièces .. y'a plus trop de possibilités là .. :s


Portrait de Samson22
Vote: 
3.2
Chris54000 a écrit :
Heu ce que je vais dire est peut être bête mais moi je vois plus une histoire a la bugalet breizh. Un missile tiré ( je ne sais par quelle nation) par erreur avec destruction de l'avion. Imaginons que ce sont les chinois, il ne faut pas les froisser, donc on fait passer ça pour un accident. Les quinze jours pour mettre au point ce que l'ont va raconter.

L'imagination au pouvoir !

Pourquoi les chinois auraient tiré sur un avion loin de chez eux et pourquoi les débris auraient été retrouvé à des milliers de kms ?

L'histoire parait aujourd'hui assez clair. L'avion a été dévié de sa route initiale pour se perdre dans l'Océan Indien.

Reste à savoir par qui, comment et dans quel but.

 

 


Portrait de Chris54000
Vote: 
2.363635

Heu ce que je vais dire est peut être bête mais moi je vois plus une histoire a la bugalet breizh.
Un missile tiré ( je ne sais par quelle nation) par erreur avec destruction de l'avion. Imaginons que ce sont les chinois, il ne faut pas les froisser, donc on fait passer ça pour un accident.
Les quinze jours pour mettre au point ce que l'ont va raconter.


Portrait de Colossus
Vote: 
2.714285
JF_Lacour a écrit :

 

Quels Britanniques ? si vous parlez de Inmarsat ( l'opérateur de satellites de communications ) ils ont très rapidement orienté l'enquète en certifiant et démontrant que l'appareil avait communiqué pendant plusieurs heures ( 7 ou 8 je ne sais plus ) avec un de leurs satellites.

A partir de certains échanges purement techniques ( les fameux "pings" ) sans transmission de data, Inmarsat a pu déterminer un "lieu" ( un grand arc de cercle ) où l'avion se trouvait avec CERTITUDE à sa dernière transmission. 

Cet arc induisait deux routes possibles pour l'avion, l'une vers le nord direction Kazakstan et l'autre malheureusement pour les passagers plein océan Indien. et il semble que depuis peu leur analyse a pu être affinée et élimine la route nord ( qui laissait quelques espoirs que le MH370 avait été détourné et s'était posé en cachette ).

Pour l'instant on en sait pas beaucoup plus car il est évident que certaines données de nature "militaire" ne seront jamais divulguées au grand public, ou pas tout de suite.

Il est tout à fait possible que le réseau de radars australiens ultra-puissant ( JORN ) ait depuis plusieurs jours confirmé cette route sud en chopant un écho du MH370 mais la portée opérationnelle réelle de cette installation est évidemment tenue secrète. ( sauf peut être pour les alliés USA ou UK et encore pas sur....) .

 

Il est tout aussi possible que la certitude actuelle ne soit que mathématique et probabiliste, en éliminant peu à peu tout ce qui est impossible ou hautement improbable ( même si ça fait le bonheur des chaînes comme FoxNews ou des armées de complotistes sur le web )

Ce sont les probabilités et un travail mathématique remarqable et rigoureux qui ont permis de retrouver les boîtes de l' AF447 alors que la tâche semblait quasi impossible.

Alors pourquoi ne pas y croire aussi ce coup-ci ? 

 

Quelqu'un avec un cerveau, et dont la logique et le bon sens priment sur les thèses complotistes en carton qui fleurissent ici et ailleurs, ça fait plaisir, rien que pour ça: +5 smiley


Portrait de JF_Lacour
Vote: 
2.72222
xoxxxe a écrit :

Pourquoi les Britaniques se reveillent 15j après ?

 

Quels Britanniques ? si vous parlez de Inmarsat ( l'opérateur de satellites de communications ) ils ont très rapidement orienté l'enquète en certifiant et démontrant que l'appareil avait communiqué pendant plusieurs heures ( 7 ou 8 je ne sais plus ) avec un de leurs satellites.

A partir de certains échanges purement techniques ( les fameux "pings" ) sans transmission de data, Inmarsat a pu déterminer un "lieu" ( un grand arc de cercle ) où l'avion se trouvait avec CERTITUDE à sa dernière transmission. 

Cet arc induisait deux routes possibles pour l'avion, l'une vers le nord direction Kazakstan et l'autre malheureusement pour les passagers plein océan Indien. et il semble que depuis peu leur analyse a pu être affinée et élimine la route nord ( qui laissait quelques espoirs que le MH370 avait été détourné et s'était posé en cachette ).

Pour l'instant on en sait pas beaucoup plus car il est évident que certaines données de nature "militaire" ne seront jamais divulguées au grand public, ou pas tout de suite.

Il est tout à fait possible que le réseau de radars australiens ultra-puissant ( JORN ) ait depuis plusieurs jours confirmé cette route sud en chopant un écho du MH370 mais la portée opérationnelle réelle de cette installation est évidemment tenue secrète. ( sauf peut être pour les alliés USA ou UK et encore pas sur....) .

 

Il est tout aussi possible que la certitude actuelle ne soit que mathématique et probabiliste, en éliminant peu à peu tout ce qui est impossible ou hautement improbable ( même si ça fait le bonheur des chaînes comme FoxNews ou des armées de complotistes sur le web )

Ce sont les probabilités et un travail mathématique remarqable et rigoureux qui ont permis de retrouver les boîtes de l' AF447 alors que la tâche semblait quasi impossible.

Alors pourquoi ne pas y croire aussi ce coup-ci ? 

 


Portrait de micke88640
Vote: 
3.1
Cheddar_ a écrit :

Quand on a lu les théories de certains internautes ici paranos et frappés , ça m'étonne pas que le fn monte et je pari qu'ils croient tjrs a un complot , un enlevement exraterrestre ou des vilains musulmans qui ont pris l'avion

Mais oui bien sûre et bientôt on va apprendre que  Dupont de Ligonnés disparus à été dictée par la FN.... Lol c'est gauchistes il me feront toujours rire ^^ 

 

 

 

 

 

 

 

 


Portrait de FrogEater
Vote: 
2
camronjones a écrit :

Les satelites militaires sont capable de photographier un objet de la taille d'une balle de golf, donc ont peut imaginer que c'est un satelite militaire qui à photographier les débris et qu'il y avait un logo ou un signe distinctif sur l'un des debris qui à permis de formellement identifier l'avion.

Enfin c'est ce que je pense personnelement. Apres on est pas sur le site de recherche, peut etre qu'un bateau à récupéré un debris.

Ah ben oui "on peut imaginer", comme les autorités malaysiennes vous ne vous appuyez sur rien de tangible et c'est ce que je leur reproche: annoncer la dispariton de l'aéronef sans preuve, alors qu'il existe des débris... je ne sais pas il n'y a que moi que ça choque??? Il est difficile de dire "ok nous avons analysé les débris ce sont bien ceux du 777"?

En tant qu'autorié en charge de l'enquête, vous ne devriez pas produire des preuves pour étayer vos dires afin d'éviter de vous enfoncer un peu plus?

Les données satellites donnaient une position à l'ouest de la ville de Perth .....ah oui, depuis quand?

Il y a de nombreuses zones d'ombres dans la gestion de cette disparition (je ne parle pas de l'absence de débris du triple 7) et les différentes annonces qui ont été faites tout au long des 2 semaines ne sont que le reflet d'une incompétence à gérer ce genre de crise.


Portrait de totoche17000
Vote: 
2.95238

c'est dommage, ils sont partis dans une direction (l'antarctique) ou il n'y a rien !

ce faisant ils sont passes tres pres de la base US de diego suarez qui surveille tout l'ocean indien et aussi l'iran entre autres.

mais ça je le reconnais c'est du mauvais esprit !

 


Portrait de camronjones
Vote: 
2.30769
FrogEater a écrit :

C'est précisément la réflexion que je me suis fait, que les débris ont été analysés, seulement nulle part il est indiqué une quelconque récupération des dits débris et encore moins une analyse. J'ose espérer que les autorités ne mettent pas la charrue avant les boeufs.

Certes ce n'est pas évident de gérer une telle crise mais la cinématique des recherches fait appel à l'amateurisme à la lecture des indices radars que détenaient certaines nations.

Plus rien ne m'étonnerait de leur part.

Les satelites militaires sont capable de photographier un objet de la taille d'une balle de golf, donc ont peut imaginer que c'est un satelite militaire qui à photographier les débris et qu'il y avait un logo ou un signe distinctif sur l'un des debris qui à permis de formellement identifier l'avion.

Enfin c'est ce que je pense personnelement. Apres on est pas sur le site de recherche, peut etre qu'un bateau à récupéré un debris.


Portrait de FrogEater
Vote: 
2
camronjones a écrit :

Si vous aviez un peut suivie l'affaire vous ne poseriez pas la question des téléphones portable, qui à été expliqué 1/2 millions de fois..... Meme sur cette page ou y a une video de LCI qui explique pourquoi les téléphones continuaient à sonner.....

 

Et à mon avis vue le fiasco de l'enquette, si ils annoncent que c'est l'avion, c'est que les débris ont du etre analysé ou du moins qu'il ne fait aucuns doute que sa soit les débris de l'avion. Car je voie mal les Malaysiens annoncé une chose comme sa sur la base de seuls données satelites flou.

C'est précisément la réflexion que je me suis fait, que les débris ont été analysés, seulement nulle part il est indiqué une quelconque récupération des dits débris et encore moins une analyse. J'ose espérer que les autorités ne mettent pas la charrue avant les boeufs.

Certes ce n'est pas évident de gérer une telle crise mais la cinématique des recherches fait appel à l'amateurisme à la lecture des indices radars que détenaient certaines nations.

Plus rien ne m'étonnerait de leur part.


Portrait de camronjones
Vote: 
2.30769
Zark a écrit :

Et comment explique-t-il que les téléphones étaient encore connectés à internet des heures après ce pseudo crash !!! Une fois que la connexion est coupée (téléphone éteint, plus de reseau) un téléphone est déconnecté d'internet !!

C'est SCANDALEUX d'annoncer une telle nouvelle par SMS et c'est encore plus scandaleux d'annoncer une telle nouvelle alors qu'ils n'ont même pas analysé les débris !!!!

Si vous aviez un peut suivie l'affaire vous ne poseriez pas la question des téléphones portable, qui à été expliqué 1/2 millions de fois..... Meme sur cette page ou y a une video de LCI qui explique pourquoi les téléphones continuaient à sonner.....

 

Et à mon avis vue le fiasco de l'enquette, si ils annoncent que c'est l'avion, c'est que les débris ont du etre analysé ou du moins qu'il ne fait aucuns doute que sa soit les débris de l'avion. Car je voie mal les Malaysiens annoncé une chose comme sa sur la base de seuls données satelites flou.


Portrait de karyne75
Vote: 
2.42222

Je me méfie des données satellite !!!!


Portrait de Samson22
Vote: 
3.2
ANDREE39 a écrit :

Personne ne parle des 20 employés de la "FREESCALE" passagers de cet avion, dont 20 malaysiens et 8 chinois ????

Qu'est qu'ils ont de spécial ?

 

 

 


Portrait de ANDREE39
Vote: 
2.163265

Personne ne parle des 20 employés de la "FREESCALE" passagers de cet avion, dont 20 malaysiens et 8 chinois ????


Portrait de JF_Lacour
Vote: 
2.72222
Franckcl a écrit :

Ouais mais tous les jours ils disent qu'ils repèrent des objets par satellite (qui datent souvent de quelques jours). Mais apparemment ils n'arrivent jamais à retrouver ces débris ou objets...

 

Les problèmes pour les récupérer sont considérables car :

- déjà très peu de navires sont sur place pour l'instant .

C'est une zone très isolée et loin des routes maritimes à 2 ou 3 jours jours de mer de Perth ( au mieux ) et pas d'hélicos sur zone pour l'instant.

- les débris dérivent avec vent et courants et sont difficiles à suivre ( sauf si les Orions ont pu larguer des balises flottantes repérables près des débris )

- plus on est descend au niveau de la mer, plus c'est compliqué de repérer  des objets qui affleurent à cause de la houle et des vagues. Les 40èmes rugissants même par beau temps c'est pas le Lac Léman.

- certains débris visibles un jour J ont pu depuis couler ou se situer maintenant entre deux eaux.

Bref pour faire simple il faut vraiment tomber pile le nez dessus à quelques mêtres ou dizaines de mêtres maxi pour les voir et les récupérer. Et sans garantie que ça provienne du MH370....

 


Portrait de Franckcl
Vote: 
2.53846

Ouais mais tous les jours ils disent qu'ils repèrent des objets par satellite (qui datent souvent de quelques jours). Mais apparemment ils n'arrivent jamais à retrouver ces débris ou objets...


Portrait de tobian
Vote: 
2.819445
Zark a écrit :

Tout cela n'explique pas le fait que: - l'avion ai pu voler 7h en évitant TOUS les radars. - Pourquoi les chinois restaient connectés sur leur reseau social/pouvaient être appelés sur leurs téléphones - Pourquoi le pilote ai éffacé toutes ses données et pourquoi il s'entrainait à atterir sur de petites pistes et pourquoi les pilotes n'ont pas émit de "mayday" s'il y avait le feu (ils s'en seraient rendu compte logiquement).

   On demande à un journaliste d'investigation qui n'y connait rien de nous expliquer un crash dont personne ne sait rien. Je n'ai jamais entendu parler d'une montée à 45000 pieds.


Portrait de tobian
Vote: 
2.819445

   L'épave fait 22m sur 13.

  L"avion fait 6m de large.

 

  Il y a donc deux avions?


Portrait de tobian
Vote: 
2.819445

   François Nenin, journaliste d'investigation, patauge sérieusement.


Portrait de Grande gueule du 31
Vote: 
2.92857

Filemon le troll socialiste


Portrait de tobian
Vote: 
2.819445

   Un dégagement de fumée n'explique pas pourquoi tous les systêmes de localisation ont été débranchés, ni comment l'avion en pilotage automatique a pu échapper aux radars.


Portrait de Noa75
Vote: 
2.542555

Ca devient un vrai sketch pour endormir le fait que tous ces gens sont incompétents ou veulent gagner du temps. 


Portrait de camronjones
Vote: 
2.30769
TheVoice a écrit :
Bon en tous cas, il est probable que cette compagnie enregistre moins de ventes à présent. Par ailleurs, je ne serais pas étonné que les compagnies du monde entier renforcent le suivi psychologique de leurs pilotes. Troisième réflexion : on n'accepte plus les accidents / disparitions a notre époque. On doit tout savoir.

Parce que si vous aviez un enfant dans l'avion vous ne voudriez pas savoir ce qu'il s'est passé? J'ai beaucoup de mal à le croire smiley.

Surtout quant on entend tout et son contraire.  Demandé à toutes les personnes qui ont eu des proches disparues (je parle meme de meutre ou on jamais retrouvé le corp ect). Les proches vivent toujours avec l'espoir (meme si c'est totalement improbable) que leurs proches vivent peut etre encore.

 

Alors votre troisièmes refléxions..... 


Portrait de TheVoice
Vote: 
2.963635

Bon en tous cas, il est probable que cette compagnie enregistre moins de ventes à présent. Par ailleurs, je ne serais pas étonné que les compagnies du monde entier renforcent le suivi psychologique de leurs pilotes. Troisième réflexion : on n'accepte plus les accidents / disparitions a notre époque. On doit tout savoir.


Portrait de morandina
Vote: 
3
Zark a écrit :

Un expert en aviation à dit qu'il était tout à fait possible d'atterir sur une plage de 600m de long comme ça a déjà été le cas (ou même dans le désert) si le pilote ne veut pas réutiliser l'avion.
De toute façon s'il avait voulu le réutiliser il aurait fallu un aéroport capable de fournir le kérosen nécessaire pour l'avion, et tous les endroits susceptibles d'accueillir l'avion ont été fouillés.

Et si l'avion avait rencontré des problèmes mécaniques et que les pilotes avaient éteints eux mêmes toutes les commandes se mettant en pilote automatique et que par exemple, le problème mécanique les auraient plongés dans un coma cela expliquerait que l'avion continue de voler et qu ayant personne au commande il se soit abîmé en mer ! En revanche je viens d'apprendre que 20 ingénieurs s occupant justement de missile, d'avion fantôme, de radars de cible etc ... étaient à bord ! Est ce une vraie info ou un fake je ne sais pas mais la coïncidence est troublante.


Portrait de Samson22
Vote: 
3.2
Zark a écrit :

Ces débrits ne veulent rien dire, ça peut être tout et n'importe quoi. De plus ça n'explique pas pourquoi le pilote a coupé l'ACARS ou le transpondeur, et ça n'explique encore moins pourquoi il s'entrainait à atterir sur de petites pistes et le fait qu'il ai forcé la suppression de plusieurs données sur son simulateur de vol.
Je reste persuadé que l'avion a atteri quelque part. (S'il y avait eu un quelquonque crash l'avion n'aurait pas volé 7h en évitant les radars et les satellites auraient repérés un crash)

Atterir quelque part ?

Mais où ?

Il faut de la place pour ce genre d'engin et les endroits possibles sont surement proches de radar et pas désert .

Le plus problable est qu'il s'est perdu en mer ce qui ne dit pas pour autant  l'enchainement des faits qui aurait conduit à cette catastrophe.


Portrait de palicoda
Vote: 
2.214285

Et pas de trace de carburant???? Étrange......


Portrait de Colossus
Vote: 
2.714285
cybermario57 a écrit :

Attention à la probable déception, les océans sont devenus une véritable poubelle.

 

Barack Obama, avait fait savoir que la recherche du Boeing était une «priorité absolue» pour les États-Unis alors qu'il n'y avait pas de passagers americains dans le vol? Ont-ils qqch à cacher?

C'est faux, il y avait au moins trois Américains sur ce vol. Quatre, disent même d'autres news.


Portrait de tobian
Vote: 
2.819445

   Des objets qui flottent dans l'océan Indien, il doit y en avoir quelques tonnes.


Pages

Programme TV

TF1
Une famille formidable
20:55
(Série/Feuilleton)
Jacques et son double
FRANCE 2
Castle
20:50
(Série/Feuilleton)
Le bon, la brute et le bébé
CANAL +
Borgia
20:55
(Série/Feuilleton)
1504
FRANCE 5
Nicolas Le Floch
20:40
(Série/Feuilleton)
Le grand veneur
M6
Extant
20:50
(Série/Feuilleton)
Besoin d'une mère
D8
Homeland
20:50
(Série/Feuilleton)
Fin de convalescence
TMC
Spider-Man 3
20:50
(Film)

Top 15 des membres du jour

1
Celya30 - (47 commentaires)

2
Shunshine - (42 commentaires)

3
Milie01 - (36 commentaires)

4
DarkAngel - (33 commentaires)

5
Patrick83 - (29 commentaires)

6
Cyrius - (29 commentaires)

7
Soso87 - (28 commentaires)

8
Pistouille - (26 commentaires)

9
jarod26 - (24 commentaires)

10
Koro - (22 commentaires)

11
karyne75 - (21 commentaires)

12
Ptitglaçon - (18 commentaires)

13
Caramella - (18 commentaires)

14
Eclipse - (18 commentaires)

15
Magnoliadu33 - (17 commentaires)


Haut de la page