07/03/2014 07:24

Flash mob, hier, à Europe 1 en soutien aux journalistes français otages depuis neuf mois en Syrie

Un rassemblement-éclair ("flash mob") a eu lieu hier devant le siège de la radio Europe 1 à Paris en soutien aux journalistes français otages depuis neuf mois en Syrie, Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres.

Entre 200 personnes et 250 personnes, salariés d'Europe 1, membres du comité de soutien, sympathisants et famille des otages se sont rassemblés devant la radio peu avant 18H00.

Pour cette action, qui a duré quelques minutes, ils ont mis des tee-shirts blancs avec la photo des quatre otages, et ont tendu une banderole avec l'inscription "Otages en Syrie, libérons leur parole", avant de poser la main sur la bouche.

Parmi eux, le coprésident du comité de soutien Serge July, le patron d'Europe 1 Denis Olivennes, le directeur général de Reporters sans frontières (RSF) Christophe Deloire, le journaliste Hervé Ghesquière, otage pendant 18 mois en Afghanistan, ou le premier secrétaire du PS Harlem Désir, ainsi que des membres des familles des otages.

Plus tôt dans la journée, des portraits des quatre journalistes avaient été installés sur les grilles de l'Université de Paris-Dauphine, associée à l'Institut pratique de journalisme (IPJ), dont est diplômé l'un des otages, Nicolas Hénin.

Une bâche avec leur portrait a été déroulée en fin de matinée par le président de l'université parisienne, Laurent Batsch, en présence de membres du comité de soutien.

Des étudiants du département journalisme ont recueilli également des signatures appelant à la libération des otages.

Didier François, grand reporter à Europe 1, et le jeune photographe indépendant Edouard Elias, missionné par la radio, ont été interceptés à un barrage routier sur la route d'Alep le 6 juin 2013.

Nicolas Hénin et Pierre Torres, journalistes indépendants, ont été enlevés à Raqqa le 22 juin.

Depuis, le 6 de chaque mois, leur comité de soutien présidé par Florence Aubenas, ex-otage en Irak et grand reporter au Monde, organise une manifestation de solidarité.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus