06/03/2014 10:05

Enregistrements: Marine Le Pen qualifie Patrick Buisson de "mercenaire" avec "des méthodes de barbouze"

Marine Le Pen (FN), interrogée mercredi sur les enregistrements clandestins de Patrick Buisson révélés par le Canard Enchaîné et Altantico.fr, a parlé d'"affaire grave" et qualifié l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy de "mercenaire de la politique qui utilise des méthodes de barbouze".

Interrogée par le quotidien La République du centre à la veille d'une réunion publique à Orléans, la présidente du FN a estimé que "quand on prend des mercenaires, il faut s'attendre à ce genre de déloyauté". "C'est un peu de la responsabilité de celui qui a choisi un mercenaire comme premier conseiller", a-t-elle déclaré.

Au journaliste de ce quotidien qui remarquait que M. Buisson était issu de l'extrême droite, Marine Le Pen a rétorqué qu'il a été "conseiller de M.(Philippe) de Villiers, de M.(François) Bayrou: on ne peut pas vraiment dire que ce soit l'extrême droite".

Patrick Buisson a partagé une tribune de meeting dans les années 80 avec Jean-Marie Le Pen, selon des images diffusées par France 2, mais la fille de l'ex-président du FN ne se sent "pas du tout" proche de lui, a-t-elle dit au journal de 20 heures de la chaîne publique. "Je l'ai rencontré une seule fois dans ma vie et il ne m'a fait particulièrement une bonne impression", a ajouté Marine Le Pen.

Pour elle, l'affaire des enregistrements clandestins réalisés à l'occasion de réunions ou d'échanges privés entre proches de M. Sarkozy est effectivement "une affaire grave car peut-être qu'il existe dans ces enregistrements des révélations qui touchent à la sécurité nationale, (...) à notre diplomatie dans le monde, des choses qui normalement ne doivent pas sortir du bureau du président de la République".

"Ces enregistrements sont dans la nature et c'est vrai que ça m'apparaît inquiétant. En même temps quand on est un admirateur de la loi de la jungle il ne faut pas s'étonner de se faire piquer par un serpent", a aussi dit la responsable du parti d'extrême droite.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus