04/03/2014 13:05

Affaire Copé: Les responsables de Bygmalion déclarent avoir travaillé "également pour François Fillon et des élus de gauche"

Dans son dernier numéro, Le Point accuse Jean-François Copé d'avoir "sponsorisé avec l'argent de l'UMP" la société Bygmalion fondée par deux de ses proches. 

Ces derniers, Bastien Millot et Guy Alves, évoquent dans une interview à L'Express "une machination", les visant eux et le maire de Meaux.
Bastien Millot affirme qu''il s'agit d'un règlement de compte politique, orchestré à quelques semaines des municipales et visant le président du principal parti d'opposition."

Et d'expliquer: "Tous les partis politiques sans exception ont le statut juridique d'une association. Et donc le droit de choisir leurs prestataires comme bon leur semble. Il est utile de le rappeler. Les prestations que nous avons délivrées pour l'UMP depuis 2002 sont des prestations à la commande, toujours pour l'organisation d'événements ou de meetings. Par ailleurs, nous ne sommes pas les seuls prestataires en communication de l'UMP, loin de là."

Avant d'ajouter: "Nous avons également assuré des prestations de logistique et d'organisation de meetings pour la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012. Là encore, nous n'étions pas les seuls prestataires dans le domaine de l'événementiel."

L'Express évoque alors le nom de François Fillon qui, pour certains "Copé's boys", serait à la manoeuvre derrière cette affaire.
Guy Alves répond: "C'est le cadet de nos soucis! L'entreprise que nous avons rachetée, Ideepole, a travaillé par le passé pour François Fillon, comme elle travaille aujourd'hui pour des élus, y compris de gauche. Le seul sujet qui m'importe, c'est de gérer les dégâts causés à notre société par ces accusations calomnieuses."
Et de poursuivre: "Aujourd'hui, nous pensons à nos collaborateurs qui sont salis par ces accusations. A nos actionnaires qui nous ont fait confiance, et à nos clients passés et présents. Il n'y a qu'eux qui motivent mon besoin de vérité. C'est pour eux et pour laver ces calomnies que j'ai décidé de porter plainte contre les responsables de la publication de cet article. "
Guy Alves poursuit: "Aujourd'hui, notre clientèle se situe majoritairement dans le secteur privé, et notamment sportif. De telles manoeuvres politiques, si elles étaient démontrées, n'ont pas de sens pour eux. Ce qu'ils veulent savoir avant tout, c'est s'ils ont fait appel pour leur communication à des professionnels digne de confiance. Nous allons nous battre jusqu'au bout pour leur apporter la preuve de notre bonne foi. Et leur soutien renouvelé est un précieux réconfort."
Et Bastien Millot d'ajouter: "J'ai la conscience parfaitement tranquille, j'assume mes fidélités en toutes circonstances.
En revanche, je dis stop au poison de la rumeur, de la calomnie, à cette sorte de "délit de sale gueule" qui fait juger un individu non sur ce qu'il fait mais sur des caricatures. Et aboutit à des lynchages médiatiques odieux"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Aldeug8
5/mars/2014 - 09h22
tasmania a écrit :

On attend l'avis de Cahuzac .

Il a été enregistré par Buisson?

Portrait de JM33
4/mars/2014 - 21h51
tasmania a écrit :

On attend l'avis de Cahuzac .

Vous n'avez que Cahuzac sous la main que vous sortez régulièrement pour défendre cette bande d'escrocs ?

Portrait de flo75
4/mars/2014 - 19h06
Bachi-bouzouks a écrit :

Le mieux c'est de répondre..:O

 

Les questions auxquelles Copé ne répond pas   Le Monde

les journalistes ne sont pas des juges et Coppé n'a pas à répondre à des accusations sans preuves pour l'instant!

Portrait de tofee
4/mars/2014 - 16h35

fog mene une vendetta contre cope , comme il a essaye de le faire avec sarkozy!

Portrait de Mado75
4/mars/2014 - 15h35

Sur ce dossier smileyéjà la une du Point ; ce sont uniquement M. Copé et son entourage, ses connaissances, qui sont accusés par cet article : pourquoi le parti politique l’UMP est ignoré de ce papier ?Comment les journalistes et FOG retraité toujours actif au sein de la redaction de cet hebdo, ont pu se procurer des documents comptables internes à un parti politique, au titre d’une campagne qui a eu lieu en 2012 sur des prestations de meeting déjà validées par le CC?Comment les journalistes du Point peuvent-ils démontrer la surfacturation du prix de ces prestations par ces sociétés ?Les journalistes du Point ont-ils la traçabilité, par des opérations comptables enregistrées, d’un détournement de fonds du montant et de l’encaissement de ces prestations, au niveau d'un compte personnel de M. Copé et dans la comptabilité de ces sociétés ?Qui au sein de l’UMP a remis ces éléments comptables entre les mains de ces « avocats journalistes »du Point et de FOG ?Pourquoi une telle attaque sur le nom propre de M. Copé ?Le président de l’UMP, M. Copé devrait se poser les bonnes questions pour obtenir les bonnes réponses :Quel est ou quels sont les individus impliqués dans ces fuites comptables qui ont permis la sorti de cet article par Le Point ?Quel est ou quels sont les individus qui commencent la chasse au Copé, pour mettre en œuvre une nouvelle organisation politique, faire disparaitre l’UMP Il(s) travaille(ent) pour quel autre suivant ?On apprécie ou non M. Copé mais ce dossier est bien mal ficeléLa justice apportera un autre éclairage sur les révélations diffamatoires et accusatrices à l’encontre de M. Copé et les sociétés mises en cause

Portrait de dinah1975
4/mars/2014 - 13h33

D'accord mais dans ce cas la il faut faire taire les rumeurs et montrer les factures pour qu'on puisse comparer avec d'autres prestataires ........ C'est pas le cas , donc on cherche à nous cacher des choses !!!!!!!

Portrait de dinah1975
4/mars/2014 - 13h31

D

Les plus vus