03/03/2014 16:13

Le jugement d'Igor Bogdanoff, poursuivi pour un défaut de licence de pilotage, repoussé au 7 avril

Le jugement de l'animateur TV et essayiste Igor Bogdanoff poursuivi pour un défaut de licence de pilotage et des falsifications de son carnet de vol a été repoussé au 7 avril, a annoncé lundi le tribunal correctionnel de Versailles.
Une note en délibéré fournie par l'avocat du prévenu, Me Serge Conti, doit être examinée par le parquet et le tribunal ce qui nécessite un délai supplémentaire, a expliqué lundi la présidente du tribunal.
Lors d'une conférence de presse il y a deux semaines, M. Bogdanoff avait en effet annoncé avoir fourni de nouvelles pièces au tribunal, notamment des témoignages d'anciens fonctionnaires d'Etat assurant qu'il avait pu voler sur des appareils appartenant à la police, comme l'avait indiqué les enquêteurs.
En septembre 2012, Igor Bogdanoff et son frère Grichka avaient demandé l'autorisation de se poser sur le parking d'un centre commercial d'Etampes (Essonne) pour promouvoir la sortie d'un de leurs livres, ce qui leur avait été refusé par la préfecture et éveillé les soupçons des enquêteurs.
Ces derniers avaient relevé qu'Igor Bogdanoff prétendait avoir effectué plus de 5.000 heures de vol notamment sur des machines radiées ou dont l'immatriculation renvoyait à des appareils des services de police et d'ambulances.
"Seul un pilote professionnel volant tous les jours peut les atteindre", avait souligné un enquêteur lors de l'audience le 28 janvier, alors que la présidente du tribunal s'était étonnée des nombreuses ratures portées sur le carnet de vol.
Le parquet avait requis contre Igor Bogdanoff trois mois de prison avec sursis et une amende de 10.000 euros.
Lors de la conférence de presse Me Serge Conti avait dénoncé "un dossier totalement inique, sans fondement légal" et qualifié de "forfaiture" le rapport de police qui a conduit son client devant le tribunal.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus