11/10/2009 09:29

Birenbaum explique pourquoi il a été viré en 2007

Ce dimanche, dans « Médias, le magazine » à 12h35 sur France 5 , Thomas Hugues recevra Guy Birenbaum.

Il reviendra sur les faits qui ont amené son ancien associé, Michel Lafon, à se séparer de lui et ainsi perdre sa maison d’édition. 

En effet, en 2007 Guy Birenbaum souhaitait publier un livre qui aurait pu faire polémique et Michel Lafon s’y est opposé.

Guy Birenbaum évoquera les "pressions" auxquelles il a fait face et révèlera pourquoi il n'a pas pu publier un livre sur Philippe de Villiers et son entourage.


jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir la séquence en avant-première.

Regardez:

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Napolitique
12/octobre/2009 - 10h42

En général c'est plutôt celui qui "vire" qui connaît les raisons du licenciement que celui qui est viré. Mais en revanche il a rarement envie d'en parler ou de donner les bonnes raison. Le licencié lui se prend toujours pour un martyr, qu'il est souvent, mais pas toujours....

Portrait de olivier200
11/octobre/2009 - 18h51

moi je me marre quand je vois sarko et des personnes de qui ils s entourent ,mais bon la republique des coquins et des malins on est en plein dedans et aux regionales logiquement explosion des voix du fn.

Portrait de Manuberman1972
11/octobre/2009 - 10h49

Vous êtes décidément insignifiant et ridicule...A moins que ce soit de la provocation...

Portrait de Barberousse
11/octobre/2009 - 08h56

J'adore la paranoïa des gens de droite ! C'est ridiculement drôle !

Portrait de noelletess
11/octobre/2009 - 02h11

Guy Birenbaum sévissant sur le Post, filiale du Monde, notoirement de gauche, on comprend pourquoi il voulait publier le livre sur de Villiers. Ce n'est pas le rôle d'un éditeur de pousser à faire paraître un livre simplement pour faire partir une polémique.
Curieusement, il voudrait relancer cette polémique alors que de Villiers (pour lequel je n'ai pas d'affection particulière) vient de rejoindre l'UMP.
Actuellement, c'est chaque jour que tout ce qui touche de près ou de loin la droite est attaqué.
Sans doute pour faire oublier le livre sur le PS et cela a un relent de campagne électorale pour les régionales.

Les plus vus