11/12/2013 17:09

Délinquance: Le ministère de l'Intérieur annonce 16 nouvelles zones de sécurité prioritaires

Le ministère de l'Intérieur annonce mercredi la création de 16 nouvelles zones de sécurité prioritaires (ZSP), promesse du gouvernement afin de lutter contre la délinquance dans les zones difficiles, portant leur nombre à 80.

Ces 16 nouvelles zones vont être implantées à Caen, Rennes, Orléans, Trappes (Yvelines), Paris (XXème) et Maubeuge (Nord), a précisé l'Intérieur auxquelles s'ajoutent quatre extensions, déjà annoncées pour la plupart, à Chambéry, Colombes (Hauts-de-Seine), Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et Valence.

Il s'agit d'un engagement de campagne du président de la République qui est "tenu", a assuré l'Intérieur, se félicitant des "bons résultats" obtenus par les 64 ZSP mises en place depuis 2012.

Il a ajouté que la perspective des élections municipales, où la sécurité pourrait être un des enjeux, n'a pas "interféré" dans ce choix concernant des communes "de gauche et de droite confondues".

Les critères sont ceux dévolus aux ZSP actuelles principalement situées dans le nord et le sud de la France, dans des lieux où la "délinquance est ancrée". Chaque ZSP a son objectif, a rappelé la place Beauvau: la lutte contre les stupéfiants pour la plupart mais aussi les incivilités, les cambriolages ou les "rodéos" de voitures.

"Ce sont des laboratoires", a martelé le "M. ZSP" du gouvernement Christian Lambert. "On travaille ensemble -- préfet, procureur, médiateurs, bailleurs sociaux, élus, gendarmes et policiers -- sur des objectifs ciblés. C'est la rançon du succès".

"Trafic stabilisé"

M. Lambert, ex-commissaire de police et ancien chef du Raid, avait été nommé préfet de Seine-Saint-Denis en avril 2010 et installé par le président Nicolas Sarkozy lui-même. Retraité en juin 2013, il fait depuis un tour de France des ZSP à la demande de Manuel Valls en tant que chargé de mission sur ce dossier suivi à la loupe par le gouvernement.

Les nouvelles ZSP sont situées là ou des "problèmes ont été identifiés", fait valoir Beauvau: "violences urbaines" au Havre, "forte attente" sécuritaire à Reims, "recomposition" du bassin de délinquance de Lens, dans le Pas-de-Calais, où le Louvre a installé une annexe, "proximité de la frontière" pour Cluses-Scionzier-Bonneville (Haute-Savoie), une "ancienne vallée industrielle".

"Les réticences de certains élus sont tombées", a dit M. Lambert, les ZSP "sont considérée comme des boîtes à idées, aucune commune concernée n'a été stigmatisée comme certains le craignaient".

Comme il l'avait fait en mai 2013 en compagnie de la ministre de la Justice Christiane Taubira, l'Intérieur assure que le "bilan est bon": +38% de mis en cause dans des trafics de drogue (objectifs de 59 des 64 ZSP actuelles), -27% de violences urbaines dans les 14 ZSP concernées. Diminution de 3% des cambriolages dans les 17 zones visées par ce phénomène alors qu'ils sont en forte augmentation en France depuis plusieurs mois.

"Il y a des moyens, des renforts, une présence", admet la place Beauvau face aux critiques dont la principale est celle d'un report de la délinquance ailleurs, provoquant souvent l'embarras de l'Intérieur. "C'est plus compliqué que cela", balaye l'entourage du ministre, ajoutant que ce dernier "n'a pas dit que les ZSP étaient toute sa politique de sécurité: il y a aussi les plans anti vols à main armée ou cambriolages, c'est un tout".

Les résultats sont aussi "mitigés" en certains endroits. A Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), M. Lambert évoque une "baisse des points de deal" de drogue mais d'un trafic seulement "stabilisé".

Les 16 ZSP vont entrer en fonction "très rapidement" et une nouvelle fournée est prévue en 2015. D'ici là, il y a les municipales et, ajoute un membre du cabinet du ministre, une "pause" due "à la réserve" qu'imposent le scrutin et ses inévitables débats sécuritaires.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Razyiel
12/décembre/2013 - 10h31 - depuis l'application mobile
Balthazar Picsou a écrit :

Le laxisme a fait ses preuves. Il faut de la répression. 

la pour le coup je suis bien d'accord !

Portrait de brems
12/décembre/2013 - 07h04
O sauvage one ten a écrit :

Un État policier,  pourquoi pas. Ce n'est pas moi qui vais être contre, vue la recrudescence de la délinquance. 

 

Mais après faut donner les moyens d'action et ce n'est pas avec les lois Teubira pro racaille qu'on va arriver à quelque chose. 

 

Drôle de politique tout de même,  on attrape d'un côté et on relâche de l'autre S) 

 

Une pensée émue à nos forces de l'ordre,  ça doit foutre les boules de travailler dans pareille condition :/

C'ecomplètement vrai. Des jeunes de plus en plus violents et de plus en plus jeunes et quelles sanctions ? un rappel à la loi ! ça motive pas à arrêter. Idem avec les roms qu'on arrête et qu'on relache aussi sec. Un placement dans un foyer ou je ne sais où avec des possibilités de s'intégrer plutôt que de les relacher pour qu'ils fassent exactement la même chose 5 minutes plus tard... Je me demande si ce n'est de toute façon pas déjà trop tard...

Portrait de clara
11/décembre/2013 - 20h48

Bonsoir,

Il peut mettre le pays tout entier en zone de sécurité prioritaire ! nous vivons dans le rural et je peux vous assurer que de jour en jour ça dépasse l'inimaginable.... mais faut pas le dire !!!!

 

Portrait de O sauvage one ten
11/décembre/2013 - 19h52

Un État policier,  pourquoi pas. Ce n'est pas moi qui vais être contre, vue la recrudescence de la délinquance. 

 

Mais après faut donner les moyens d'action et ce n'est pas avec les lois Teubira pro racaille qu'on va arriver à quelque chose. 

 

Drôle de politique tout de même,  on attrape d'un côté et on relâche de l'autre smiley 

 

Une pensée émue à nos forces de l'ordre,  ça doit foutre les boules de travailler dans pareille condition :/

Portrait de brems
11/décembre/2013 - 18h00
Gaulois a écrit :

L'insécurité gagne de plus en plus de terrain, mais on refuse de traiter les causes ....

Je pense que c'est déjà trop tard. Maintenant il faut trouver des solutions pour que nous puissions intégrer les gens qui vivent dans ces endroits et surtout leurs enfants pour ne pas créer une deuxième voir une troisième génération de délinquants et de personnes qui vivent dans l'insécurité. Ce n'est pas normal en France de voir ça. J'habite Reims et deux quartiers de ma ville sont concernés par ces zones Croix Rouge et Wilson ce qui me fait le plus rire c'est vrai que ce sont des quartiers sensibles voir très sensibles mais il y en a deux bien pires Orgeval et Pont de Witry qui eux semblent être aux oubliettes... Même le centre vilel de Reims est devenu infréquentable après 22h, c'est moi qui le dis c'était dans l'union qui déconseille vivement la place d'Erlon après 22h (SDF violents et alcoolisés).

Portrait de Pico
11/décembre/2013 - 17h28

On déshabille pierre pour habiller Paul, on déplace le problème, on pense que plus d'argent pour ces zones de non droit , cela va régler quoi que ce soit!  c'est un grand ménage par le vide qu'il faut...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les plus vus

Ailleurs sur le web