30/09/2009 16:16

France TV: la dotation publique 2009 revue à la baisse

France Télévisions a annoncé mercredi un "ajustement" de la dotation publique qui doit lui être versée par l'Etat pour 2009, qui passe de 450 millions d'euros à 415 millions en raison d'un surplus de recettes publicitaires de 105 millions d'euros.

Lors d'un conseil d'administration mardi, France Télévisions a présenté une "reprévision" du budget 2009: le nouvel objectif de déficit est divisé par deux, passant des 135,4 millions d'euros initialement prévus à 67,8 millions d'euros, selon un communiqué du groupe public.

Le groupe a présenté un "ajustement de la dotation publique à hauteur de moins 35 millions d'euros".

L'enveloppe de 450 millions que l'Etat avait prévue d'allouer à France Télévisions pour compenser le manque à gagner lié à l'arrêt de la publicité après 20H00, qui n'a toujours pas été versée, passe ainsi à 415 millions d'euros.

Cette modification est liée à une "avance sur les objectifs commerciaux (recettes brutes) portée à 105 millions d'euros (par rapport aux 260 millions d'euros prévus, ndlr), contre 70 millions d'euros, selon la précédente évaluation établie en juillet", détaille France Télévisions.

Ce surplus est lié selon le groupe à "l'efficacité des programmes fédérateurs en termes d'audience, plus particulièrement auprès des cibles commerciales recherchées par les annonceurs, ainsi que de l'efficacité du positionnement commercial de la régie sur le marché publicitaire".

"Au total, sur les 105 millions d'avances sur les objectifs de recettes publicitaires, France Télévisions en consacre 70 millions à la réduction du déficit", poursuit le groupe. Il fait enfin valoir une "bonne maîtrise des charges hors diffusion, en conformité avec le cadrage du plan d'affaires 2009-2012 (le volet financier du contrat d'objectifs et de moyens avec l'Etat, ndlr)".

Depuis janvier, les chaînes de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5, France ô) ne diffusent plus de publicité après 20H00.

Ailleurs sur le web

Rafraichir

Vos réactions