16/08/2013 15:17

Le philosophe Michel Serres se demande s'il ne faut pas "repenser la représentation politique"

Le philosophe Michel Serres, reçu mardi par le Premier ministre pour parler de la France de 2025, s'est demandé s'il ne fallait pas, dans le monde hyperconnecté des réseaux sociaux, "repenser la représentation politique", vendredi sur France Inter.

"Dès le moment où il y a autant d'émetteurs que de récepteurs, c'est à dire autant de décideurs, j'en sais rien encore, est-ce qu'il ne faudrait pas, par hasard, repenser la représentation politique ?", s'est-il interrogé.

Alors qu'on lui demandait s'il fallait supprimer l'Assemblée nationale, Michel Serres a estimé que ce n'était pas "la question".

"La question c'est pas de la supprimer, c'est de savoir par quoi la remplacer. On ne peut pas supprimer quelque chose si on n'a pas la solution de remplacement", a ajouté le philosophe, appelant plutôt à se pencher sur la notion de "concentration".

"C'est-à-dire que la distribution pluraliste est en train de remplacer la concentration. Or nous vivons nous, dans notre tête et dans nos institutions sociales, sur l'idée de concentration. Concentration dans une faculté, dans une banque, dans une bibliothèque, etc.C'est cette idée-là qui est en train de changer", a expliqué Michel Serres qui a jugé également que "le rôle du politique est d'écouter les mutations de la société"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
20/août/2013 - 15h07

Complètement ridicule cette France de 2025

Portrait de wamport
16/août/2013 - 21h18 - depuis l'application mobile

Supprimer les départements fera déjà économiser une dizaine de milliards, mais il est vrai que cela supprime un poste de président, véhicule de fonction, avantagés et privilèges, sièges luxueux et obligerait à redéployer les fonctionnaires de manière efficace...

Portrait de ptifilou02
16/août/2013 - 17h05 - depuis l'application mobile

j apprecie ses interventions lors de ses passages comme dans " slt " !

Les plus vus