10/09/2009 10:27

Google veut faire payer les journaux en ligne

Le géant de la recherche sur internet Google met au point un système de paiement en ligne qui permettra aux journaux de faire payer leurs lecteurs pour accéder aux articles en ligne, affirme
mercredi le centre de réflexion sur les médias de l'Université Harvard.

Selon le Nieman Journalism Lab, basé sur le campus de Harvard (Massachusetts, nord-est des Etats-Unis), Google aurait déjà soumis son projet à la Newspaper Association of America (NAA, Association des journaux américains) après que celle-ci se soit enquis de la faisabilité d'un tel système de paiement auprès de plusieurs sociétés spécialisées en la matière.

Mais dans le même temps, le Nieman Journalism Lab fait part sur son site internet niemanlab.org de sa "surprise" à l'idée que Google souhaite proposer ses services aux médias, vu la "relation fragile qu'entretient la presse avec Google".

Nombre de journaux tirent en effet à boulets rouges sur Google News, le site de compilation d'informations de Google qui redirige les lecteurs vers les contenus en ligne des journaux, sans qu'ils aient à débourser un centime.

Google estime, au contraire, rendre service gratuitement aux journaux en renvoyant ses utilisateurs vers les sites internet des publications.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DonMateo
10/septembre/2009 - 15h40

"Google estime, au contraire, rendre service gratuitement aux journaux en renvoyant ses utilisateurs vers les sites internet des publications."

Je comprends pas comment les éditeurs de presse ne peuvent pas piger cette logique, si à la rigueur les contenus n'étaient pas disponibles gratuitement mais que Google renvoit vers le site d'un journal lire un article où le journal prendra des recette publicitaires, je ne vois pas où est le problème.

Portrait de LauxXx
10/septembre/2009 - 13h37

Le monstre Google a placé ses pions, tisse sa toile et maintenant referme son piège !!!

xXx

Portrait de leonelmenon
10/septembre/2009 - 11h15

Absolument, et par tous les moyens. IL faut absolument que des concurrents apparaissent car Google se permet tous les excès comme rompre les contrats avec les éditeurs de sites sans possibilité de recours. Par ailleurs, le système Pagerank de classement des sites est bidon. La numérisation des livres est un scandale car bientôt, ce sera payant (évidemment, Google n'est pas là pour rigoler) etc... etc... Que Yahoo, Microsoft ou d'autres nous sauvent de ce monstre ! Et oui, même Microsoft semble angélique à côté de Google.

Les plus vus