22/02/2013 11:56

Jean-Claude Delarue:"Vous m'imaginez aller cambrioler chez mon fils pour intimider Anissa ? Non, mais on rêve!"

Il y a quelques jours, un article faisant état d'un cambriolage et de pressions sur Anissa Delarue était publiée dans la presse et plus particulièrement sur le site internet du Point.

Dans le numéro en kiosque du magazine Public, le père de l'animateur, qui se sent visé par cet article, veut répondre:

"On parle de cambriolage mais aussi de tentative d'intimidation de notre part. Même si je ne suis pas cité nomément, dans cet article du "clan adverse", et le clan adverse c'est Elisabeth Bost et moi même.

A votre avis à qui les gens vont penser en lisant cet article ?

Pour moi, c'est comme si ils avaient écrit mon nom. On me cause d'une certaine manière!

Vous m'imaginez aller cambrioler chez mon fils pour intimider Anissa ? Non, mais on rêve."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Trinette
23/février/2013 - 20h55

Et c'est reparti pour un tour!!!!

Portrait de Badom
22/février/2013 - 23h47 - depuis l'application mobile

Quel manque de respect, envers la famille dont le fils JLD. Vous n'êtes qu'intéressée et donc sans intérêt.

Portrait de cast
22/février/2013 - 18h04

Cette jeune veuve a bien des problèmes ...  qu'elle se crée apparemment  ! 

 IL a préparé sa succession en toute connaissance de cause : « Dans le secret de sa chambre d'hôpital, il a « en toute lucidité », nous disent ses médecins - et ce, malgré des doses magistrales de morphine pour atténuer ses douleurs - organisé méthodiquement sa succession. Un testament qui, il le savait, allait opposer sa famille de cœur et sa famille de sang. »Puis les différentes péripéties qui ont émaillé le feuilleton Delarue depuis sa mort au mois d'août : « Un enterrement à la sauvette. Une pierre tombale mystérieuse. Des comptes vidés de leur substance. Des mails posthumes infamants.Un livre perdu qui reparaît à point nommé. « L'enjeu de tout ce déballage médiatique : un magot de 30 millions d'euros. »  Le contenu des mails laisse aussi perplexe. L'objet du premier envoi est "Œuvres d'art". Le texte commence par une charge d'une rare violence contre sa destinataire (la mère de son fils). "La seule chose que tu collectionnes, ce sont les mensonges, les attaques et les coups bas…", écrit celui qui assure être "épaulé par la seule femme que j'aime et que j'aimerai toute ma vie : Anissa". Passé cette longue diatribe, le signataire en vient à l'objet de son texte : "J'ai décidé d'inventorier et de réunir les objets dont Jean sera le bénéficiaire après ma mort. J'en fais l'inventaire et en demande restitution pour les rassembler de mon vivant et les lui léguer. Ils font partie intégrante de ma collection qui forme un tout. Je te demande de respecter mon choix et de me remettre ces legs en totalité." S'en suit une liste de quatre œuvres, un dessin de Pierre Lapolice, une photo d'Alberto Garcia, une gouache de Cathyrn Boch et un néon de Claude Levêque. En clair, Jean-Luc Delarue, qui est décédé le matin, demande à la mère de son fils de lui restituer, pour qu'il les confie à son fils, quatre objets de sa collection. Drôle de requête… Le deuxième mail, celui de 18h13, est tout aussi déroutant. "Urgent pour Jean", commence-t-il. Lui aussi démarre par une charge d'une rare violence contre Élisabeth Bost : "La mère de mes enfants aurait pu être n'importe qui" , écrit le signataire. Là encore, après la diatribe, le texte se conclut par une curieuse demande : "Élisabeth, s'il m'arrivait malheur, je te demande solennellement de respecter mon choix, à savoir de ne pas venir à mes obsèques, mais de laisser Jean à des tiers." Quand elle reçoit ce mail, Élisabeth Bost l'ignore encore, elle l'apprendra le lendemain matin en écoutant Europe 1, mais Jean-Luc Delarue est décédé depuis près de huit heures.Curieux  qu' hier un tableau a soi-disant été volé  lorsqu'on connait la teneur des 2 mails ...   Nous sommes malgré tout devant des faits assez troublants dans cette affaire ...  Pour le moment c'est l'enfant qui a été spolié dans tout cela .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portrait de Coco43
22/février/2013 - 12h00 - depuis l'application mobile

Mais que cette jeune femme trouve la paix et que Mr delarue père se taise ......

Les plus vus