21/11/2012 15:29

Aurélie Filippetti travaille sur un meilleur "ciblage" des aides à la presse

Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication, a annoncé mardi travailler sur un "meilleur ciblage" des aides à la presse dans le cadre de la restructuration de la filière.

"Aujourd'hui, l'Etat dépense 1,2 milliard d'euros (par an, NDLR) pour aider, accompagner la presse. C'est beaucoup d'argent et malheureusement ça n'empêche pas les difficultés que nous connaissons", a-t-elle indiqué, interrogée à l'Assemblée sur les difficultés de la presse quotidienne régionale.

"J'engage un travail de fond sur un meilleur ciblage des aides à la presse, pour accompagner la restructuration de la filière", a-t-elle ajouté.

Interrogé par l'AFP, le ministère de la Communication n'était pas joignable dans l'immédiat pour donner plus de détails.

Mme Filippetti a précisé que pour ce "travail", elle s'appuyait sur le rapport du député Michel Françaix, publié fin octobre, qui prône une réforme du système d'aides à la presse et fait état de l'existence de "dysfonctionnements et contradictions du système".

Le rapport met l'accent sur l'"absence de ciblage des aides sur les titres d'information politique générale (IPG) et sur les investissements d'avenir". Le ciblage sur les titres d'IPG concerne moins d'un tiers de l'effort financier de l'État et les aides à l'investissement ne représentent que 33,5 millions d'euros.

Mi-octobre, le syndicat de la presse en ligne a réclamé le suppression des aides directes à la presse, estimant qu'elles servent de "perfusion permanente pour permettre à des publications en difficulté de survivre tant bien que mal, sans avoir à réaliser les véritables efforts éditoriaux, commerciaux et industriels nécessaires pour se restructurer".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lasv75
22/novembre/2012 - 11h00
berlob a écrit :

Enfin la presse va aussi " trinquer " , les journalistes voirent leurs avantages réduits tous le monde doit participer ( pour mémoire les retraités ponctionnés de 0.30 %  )  ! Qu'en pense les patrons de presse de gauche ? à moins qu'il n'y ait du favoritisme !

Vous avez dit favoritisme,! quand nous voyons comment la presse encense Hollande, la béatification des pains

il n'y a même pas de question à ce poser !!!!!!!!!!

Les plus vus