21/11/2012 07:25

La tour dans laquelle se trouve le bureau de l'AFP à Gaza touchée par une frappe israélienne

La tour dans laquelle se trouve le bureau de l'AFP à Gaza a été touchée mardi par une frappe israélienne, selon un photographe de l'AFP. Le photographe, Mahmoud Hams, qui se trouvait dans le bureau, au 4e étage de la tour qui comprend également un centre commercial au rez-de-chaussée, a précisé que ni lui ni aucun employé de l'AFP n'avait été touché, ajoutant que trois roquettes semblaient avoir touché le sixième étage.

"J'étais dans le bureau avec un collègue et tout à coup, nous avons entendu une explosion qui ne semblait pas tellement proche, même si elle a fait trembler le bâtiment, mais nous ne sous sommes pas rendu compte que c'était au-dessus de nous", a-t-il expliqué.

"Environ cinq minutes ont passé, puis nous avons entendu encore deux fortes explosions qui ont également secoué le bâtiment, et la radio de la police a commencé à dire que notre immeuble, la tour Naama, avait été touché", a ajouté Mahmoud Hams.

"J'ai ramassé mes appareils photo et nous sommes sortis, il y avait de la fumée dans les couloirs. Nous avons couru hors de l'immeuble. Quand nous sommes arrivés dans la rue, il y avait des pompiers et des ambulances. De la fumée et un peu de flammes sortaient d'un bureau au sixième étage. Il ne semblait pas y avoir de victime", a indiqué le photographe.

L'armée israélienne a confirmé avoir visé l'immeuble de huit étages situé dans le quartier de Rimal, en plein centre de la ville de Gaza. "Nous avons attaqué le septième étage du bâtiment. De ce que nous savons, le Hamas (au pouvoir à Gaza) avait un centre de renseignements militaires là", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'armée, qui a qualifié la frappe israélienne de "chirurgicale" sans donner d'autres détails.

Le porte-parole de l'armée a confirmé sur son compte tweeter, en réponse à un tweet de l'AFP annonçant la frappe contre l'immeuble de son bureau, qu'"il y a peu, nous avons effectué une frappe ciblée sur un QG du renseignement du #Hamas au 7ème étage d'un centre de presse à #Gaza".

"Les terroristes du #Hamas ne se trouvaient pas dans le bâtiment pour une interview, mais bien pour communiquer avec des agents de terrain.

"Journalistes à #Gaza: restez à l'écart des terroristes/infrastructures du #Hamas. N'acceptez pas de leur servir de boucliers humains", a averti l'armée.

L'immeuble abrite dans les étages inférieurs un centre commercial.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
28/novembre/2012 - 00h05
jarod26 a écrit :

faudrait que cela s'arrête :tired:

+5

Portrait de Flivia44
28/novembre/2012 - 00h05
anticor a écrit :

le but aveuglé les medias et avoir que la version d israel

Mouai ça m'étonnerai

Portrait de Flivia44
28/novembre/2012 - 00h01

Ce n'est pas de bol 

Portrait de sam93
21/novembre/2012 - 09h43 - depuis l'application mobile
Al CA 47 a écrit :

Parce que les roquettes palestiniennes prennent soin d'éviter les enfants ?

Depuis le début de ce conflit 100 palestinien sont mort surtout des femmes et des enfants contre 3 du côté israélien dont 0 enfants moi je dit 2 poids 2 mesures

Portrait de bruno.13
21/novembre/2012 - 08h40 - depuis l'application mobile

Sans doute Israel considere t-il que l'AFP est pro-arabe pour tenter de faire taire ses journalistes. Israel fait bien taire des enfants pour toujours en les assassinant alors des journalistes pensez-donc!

Les plus vus