20/11/2012 16:32

Un ex-animateur vedette de la télé suisse jugé mercredi pour agressions sexuelles sur mineurs

Patrick Allenbach, ex-animateur-producteur vedette de la Télévision suisse romande (TSR), comparaîtra mercredi devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse pour des agressions sexuelles sur de jeunes garçons mineurs. Il encourt dix années de réclusion criminelle et fera face à trois victimes, deux autres cas étant atteints par la prescription.

Le ministère public lui reproche des attouchements et des fellations sur des adolescents, durant les années 1980. "Patrick Allenbach n'est ni dans le déni, ni dans le clivage, il veut assumer ce qu'il a fait et il ne veut pas que les victimes passent pour des menteurs", a déclaré mardi Me Georges Rimondi, son avocat.

Il souhaite que son client puisse, après le procès, poursuivre "les soins psychologiques qu'il a lui-même entamés".

Agé de 67 ans, Patrick Allenbach vit depuis quelques années dans un village de l'Ain où il est conseiller municipal. Il est très connu en Suisse pour avoir longtemps animé une émission consacrée au rock.

Usant de sa notoriété à la fin des années 1980 et durant les années 1990, il s'était notamment lié d'amitié avec une famille composée de quatre frères âgés de moins de 15 ans, à qui il confiait de petits "jobs" ou des petits rôles dans les clips qu'il tournait.

Les frères et d'autres adolescents recevaient des cadeaux, étaient invités à des dîners.

De nombreux adolescents fréquentaient son domicile, décrit comme une "caverne d'Ali Baba pour adolescents". La justice française avait entamé une enquête début 2010 après avoir reçu une alerte de la Suisse, suite à l'enregistrement par la police du canton de Genève de plaintes de ces 4 frères (pour deux d'entre eux les faits seront prescrits).

Après plusieurs mois d'investigation, M. Allenbach avait été mis en examen le 14 décembre 2010 pour "agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans par une personne abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions" et placé sous contrôle judiciaire. Les faits, principalement commis en France, auraient débuté au cours des années 80 et jusque dans les années 90.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de france66
20/novembre/2012 - 17h13

Et pourquoi des plaintes toujours après plusieurs années ?!!

Les plus vus