25/01/2007 07:28

Sarkozy contrôle-t-il les médias ? (Enquête)


0

Dossier passionnant que celui du Nouvel Observateur consacré cette semaine à la façon dont Nicolas Sarkozy contrôle, selon l'hebdo,  les médias ou en tout cas fait pression...

En voici quelques extraits

EXTRAITS

(...) Sarko président ? Pas encore. Mais Sarko empereur du microcosme médiatique, c'est déjà fait. Pourtant l'intéressé ne cesse de râler contre le mauvais traitement qui lui est infligé. Il serine que «les trois quarts des médias sont contre [lui] ». Ilse souvient, avec rancune, de toutes les unes qui ne l'ont pas encensé...

Les dix couvertures que « le Point » lui a consacrées en vingt mois (contre quatre à Ségolène Royal) ou ce Sarkozy en majesté à la une de « Paris Match » - «Un destin en marche» - ne lui suffisent pas. Ou bien est-ce là une simple rouerie pour vaincre les dernières résistances ?

France 2, avec un « Sarkothon » (« A vous de juger », pour le vrai titre) de près de trois heures, remporte le pompon. Programmé juste avant que les règles du CSA empêchent de donner autant de temps à un seul ! Déjà, après les émeutes en banlieue de 2005, Sarkozy avait eu droit à une spéciale mettant en scène des contradicteurs qui ne risquaient pas de le mettre en difficulté.

Mais les exemples sont rarement aussi flagrants, et on n'a pas encore trouvé la méthode pour calculer le niveau de sarkozysation des médias. Simplement, une succession d'indices troublants finit par camper un paysage.

Fin septembre, 220 policiers font une descente dans la cité des Tarterêts. Ils arrêtent 12 personnes suspectées d'avoir violemment tabassé deux CRS. Ce spectacle, orchestré sous l'oeil des caméras, ouvre tous les journaux télévisés.

Trois jours plus tard, le «guet-apens» invoqué au début est récusé par les enquêteurs et 7 des 12 personnes arrêtées sont disculpées. France 3 traitera l'épilogue en grand, Jean-Pierre Pernaut, sur TF1, l'expédiera en huit secondes chrono, PPDA attendra... sept jours l'occasion d'une autre descente, pour l'évoquer. En sous-estimant le phénomène Ségolène, de nombreux médias ont aussi - en creux - favorisé son concurrent. Le directeur de la rédaction de « la Tribune » a ainsi fait caviardé un sondage qui avait le tort de placer la candidate socialiste en tête pour «résoudre les problèmes économiques et sociaux de la France».


Tous les journalistes ne tombent pas sous le charme - et le « problème Sarko » est une question sensible dans pas mal de rédactions : journée de grève à « Paris Match », motion de censure à « la Tribune », tracts syndicaux dans les chaînes publiques. Seulement, Sarkozy a organisé son omniprésence, il sature l'espace médiatique.

Quand ce n'est pas le ministre de l'Intérieur qui fait l'actualité, c'est le président de l'UMP ou le candidat à la présidentielle.

Le jour où un supporter du PSG est mort, la première réaction, à TF1, a été : «Encore du Sarko! On ne passe pas d'extrait !» Finalement, son propos était carré et percutant, l'extrait a été diffusé. «Il répond aux questions, dit ce qu'il pense être vrai, ne donne pas d'impression de langue de bois. Il est très réactif et, donc, agréable à interviewer», décrypte Laurence Ferrari. «C'est le client parfait. Aux yeux du rédacteur en chef, il occupe le créneau formidable de la sécurité. Et le journaliste est sûr qu'il trouvera le temps de lui accorder une bonne interview dont il pourra tirer un bon extrait», dit Gérard Leclerc, ancien chef du service politique de France 2.

En retour, Sarkozy n'a pas affaire à des ingrats. «Quoi qu'il fasse, on envoie qui il faut», dit un journaliste d'Europe 1. «On surcouvre sous de faux prétextes, répond en écho France 2, on envoie des caméras sans discernement, dans l'espoir d'une petite phrase, d'un dérapage.» Lors de la présentation d'un rapport sur la police, en sa présence, deux services avaient chacun envoyé une équipe... alors que ce type d'info est inexploitable à la télé.


Sarkozy a compris que cette profession travaille dans l'urgence. «Deux ou trois types, autour de lui, peuvent parler en son nom. Notamment son chargé de communication, Franck Louvrier, qui rappelle tout de suite», poursuit Leclerc. Et, délicate attention, depuis la rentrée la maison UMP offre aux télévisions les images des meetings filmés sous les meilleurs angles, comme celles de la grand-messe, porte de Versailles.

(...) Dans la hiérarchie des représailles, il y a d'abord cette manière de prendre publiquement les gens à partie. Lorsque, devant un parterre d'HEC, le directeur de la rédaction de « Challenges », Vincent Beaufils, l'interroge, il le cueille sur un numéro paru neuf mois plus tôt : ««Challenges», vous avez dit? C'est ce journal qui a fait cette célèbre couverture : «Pourquoi Sarko fait-il peur?» Eh bien, vous ne manquez pas de courage de m'affronter comme cela!» La salle ricane.

En octobre dernier, sur les ondes de France-Inter, il attaque d'entrée le nouveau pilote de la tranche matinale, Nicolas Demorand : «Ah, ben, vous êtes aussi bon journaliste qu'on me l'a dit, alors! - C'est-à-dire? - Vous êtes le contraire de cette journaliste russe, courageuse, qui voyait tout [Anna Politkovskaïa venait d'être assassinée]. Donc vous ne voyez rien...»

Fin novembre, il assène même gratuitement une leçon de journalisme à Patrick Poivre d'Arvor sur le plateau du 20-heures : «J'ai regardé le Journal de TF1 où vous avez interviewé - c'est un grand mot! - Mme Royal, et j'ai vu l'art avec lequel elle n'a répondu à aucune de vos questions.»

Il y a plus violent. Lui et les siens savent faire planer une forme d'intimidation, voire de menace. En riant... bien sûr. Recevant la rédaction du « Parisien », le premier flic de France interpelle ainsi l'auteur d'articles sur ses déboires conjugaux : «Moi aussi, je sais des choses sur votre vie privée...» Il insiste : «Moi aussi, je pourrais en dire, des trucs...»

Et il y a l'autre version, glaciale celle-là, expérimentée par notre confrère de « l'Obs », Hervé Algalarrondo, sur qui Sarkozy a par deux fois pointé publiquement un index vengeur : «Je ne l'oublierai pas! Je ne l'oublierai pas!» Quoi donc ? Le numéro titré « Sarko secret », qui lui avait déplu. Et avec quels arguments a-t-il dissuadé un éditeur de publier une biographie de Cécilia ? Résultat garanti en tout cas : 25 000 exemplaires envoyés au pilon !


Le 1er mars dernier, il vient au « Grand Journal ». Canal+ le voit débarquer «blême et fou de rage», selon un témoin, harponner Rodolphe Belmer, directeur général, etlui asséner un «coup de boule psychologique». Tout, à Canal+, l'énerve : « les Guignols », « 7 Jours au Groland », « la Matinale », Ardisson... Ce jour-là, c'est une micro-phrase de Michel Denisot dans « le Parisien » qui l'a ulcéré. L'animateur prend ses distances avec son invité : «J'avais fait un livre avec lui [...]. Il n'est plus vraiment le même, et je n'ai pas gardé de relation.» (...)


Avant l'été, TF1 et LCI donnaient dans la sarkomania. Mais depuis la rentrée cela s'est atténué. «Bien sûr, ce genre de choses ne se discute pas en conférence de rédaction, note une fine mouche du groupe, mais on saisit que la ligne éditoriale a été infléchie, à de subtils indices : ouverture du Journal, hiérarchie des sujets, traitement...» Il faut dire que le CSA, qui institue l'équité du traitement entre les candidats, veille. Et que les incertitudes du scrutin incitent la chaîne à la prudence. «TF1 ne sera pas sarkozyste comme elle a été balladurienne en 1995, confie l'un de ses membres, cela nous a trop poursuivis.»

Autrement dit, ne faisons pas trop de zèle, c'est ainsi qu'on servira le mieux les intérêts du groupe, mais aussi ceux de Sarkozy. Les dirigeants traquent tout ce qui les fait passer pour « Télé-Sarko ». «Dans un sketch des Guignols, Sarko désignait la tour de TF1 d'un «Et là, c'est ma chaîne de télé.» On a reçu, les uns ou les autres, des coups de fil de TF1, note un cadre de Canal+.

(...) En fait, Nicolas Sarkozy a conçu un système de tenaille inédit et diablement efficace. Au sommet des principaux médias, il compte nombre d'amis intimes dans le club des propriétaires : Martin Bouygues (TF1, LCI), Bernard Arnault (« la Tribune »), Arnaud Lagardère (Europe 1, « Paris Match », « le Journal du dimanche », plusieurs quotidiens régionaux)...  (...)

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de Izelle
Vote: 
3

Sammyrabien
ROYAL ET SARKO sont deux petits fripons
SARAL ET ROYKO sont deux petites mignons

et allez... fallait bien que je déc...ne un peu


Portrait de suzie
Vote: 
0

(sarko sego )suite
evidement je zap aussi les emissions tele ou ils sont ; la seule que je regarderai sera celle ou ils s 'affronteront ----------


Portrait de suzie
Vote: 
0

royal .sarko c est trop
il y a saturation de SARKO comme de ROYAL .je n achete plus aucune revue ou ils sont ;la campagne a demarer trop tot et la double casquette de SARKO le rend trop influent__quand a S ROYAL elle cumule les "bourdes" ça devient penible.


Portrait de socisse
Vote: 
0

pire ke chirac
je me demande pour kel truc il va tomber kan il sera elu ,,arnake dan un magasin de chaussure ,,lol


Portrait de socisse
Vote: 
0

hy sarko
jespere ke les flic von debarke ,,se nai ke de l humour ,,,on a encore le droit il me semble


Portrait de tiboudoudou
Vote: 
0

Jiheme
Marie Drucker a quitté le temps de l'election et Beatrice Schoenberg reste neutre!
Il n'y a pas juste 2 présentatrices sur France 2 & 3! :-)


Portrait de Jiheme
Vote: 
0

tiboudoudou
Bon alors qui est de gauche à France 2 & 3 ? Tu vas me dire les journalistes ? Voyons... Béatrice Schoenberg et Marie Drucker ? lol


Portrait de tiboudoudou
Vote: 
0

Jiheme
Je suis d'accord avec le fait que France 2 et France 3 sont de gauche! pas autant que Canal + cest sur mais ils le sont quand même!

Je tenais à te dire que je suis entièrement d'accord avec toi concernant la 2e partie de ce que tu viens d'écrire! Ca devient même effrayant!


Portrait de Jiheme
Vote: 
0

Pour Maéva
Ah bon France 2 & 3 sont de gauche, oui, c'est vrai que le PDG de France Télévisions est un proche de Ségolène Royal... Patrick de Carolis comme tout le monde le sait vote à gauche et a pris sa carte au parti socialiste ???!!!!!?????
Bref, en tout cas, ce que je constate c'est que l'on n'aura jamais vu en France une campagne aussi hardue avec les coups bas qui pleuvent au grand jour plusieurs mois avant l'échéance... Etonnant ! Comme l'est d'ailleurs la scission de plus en plus radicale au sein même de la société française quant à cette élection.


Portrait de tiboudoudou
Vote: 
0

et mitterand?
Et mitterand qui a remplacé la plupart des médias en arrivant au pouvoir!!! on n'a jamais rien dit alors que ca c'est honteux!
C'est à cause de ça qu'aujourdhui 85% des médias en France sont de gauche!!!

Il devrait y avoir beaucoup plus de chaines neutres comme arté! qui fait du journalisme et du vrai! pas comme tous ces médias influencés qui ne font pas bien leur boulot en mettant en avant la personne quils aiment!!!!

Moi je dis STOP a Ségo et Sarko! les deux sont soulant car on n'entend qu'eux
Et ras le bol de tous ces coups bas, cest ridicule! Il vaudrait mieux faire un débat sur une chaine publique avec meme temps de parole pour chacun comme ca ce serait equitable et on aurait enfin quelque chose de concret et UTILE!

Bonne fin de journée à tous

Maéva je partage toujours autant ton point de vue!


Portrait de maéva
Vote: 
0

rééquilibre
Très sincèrement, je crois qu'il faut arrêter la paranoïa, car si on fait le décompte de ce que détient la gauche au sein des médias, ou du moins les soutiens qu'elle à, alors la liste va être longue (canal +, france 2 et 3, L'humanité, Libération, Le monde...)

Au moins, la balance est rééquilibrée, et je ne crois pas du tout au grand Manie Tout Sarkozy qui manipule tout le monde ! Il à compris les rouages de la politique Française et rétablis un peu de justice !


Portrait de maéva
Vote: 
0

sammyjote
C'est tout de même curieux que tu ne nous parles plus de staline ! Serais tu résignée ?

En attendant, je rejoins les propos de roupétueuse : sais tu ce que signifie débattre, argumenter ?

Sans vouloir créer de polémique, il est vrai que t'es arguments n'ont aucune valeur ! Imagine un instant Ségolène Royale tenant des propos comme les tiens publiquement !

Et encore une fois, l'argent de la mise en scène de l’intronisation de sarkosy provenait des adhérents de l'UMP, et non du contribuable !!! Ca vous gênes en réalité car il a eu un succès considérable…

Quand je dis que les partisans de gauche ne savent plus sur quel terrain se défendre...


Portrait de maéva
Vote: 
0

ROUPTUEUSE, SAMMYJOTE
C'est clair que Marx doit bien rigoler !

Je ne dirais pas en revanche que je suis simplette, mais les comparaisons faciles, les raccourcis dans tout les sens et la non objectivité de certains propos me gêne !

La gauche n'aurait elle plus que pour seul moyen de se défendre que de tirer des conclusions hâtives sur son adversaire ? Plus ça va, et plus j'en suis convaincu.

Ta comparaison me surprend de plus en plus ! La campagne de sarko est financée par ceux qui veulent bien adhérer à l'UMP, et non par le contribuable, différence notable ! Il ne force donc pas les gens à voter pour lui, se serai du délire, et la, je me poserais des questions.

Non, il faut être réaliste et je vais réitérer mon propos, peut -être plus sèchement, mais il faut revoir tes cours d'histoire, car comparer un homme politique comme sarko à cet ignoble personnage qu'était Staline, j'avoue que j'en ai le souffle coupé, et c’est une insulte à la mémoire de toutes les victimes du communisme !

Après ?


Portrait de maéva
Vote: 
0

SARKO EXTREME GAUCHE
Sachant que Staline est un des plus grand criminel de tous les temps, ayant causé la mort de tellement de pauvres gens...

Hé oUI, le communisme, c'est dangeureux aussi...


Portrait de maéva
Vote: 
0

roupétueuse
Bah dis moi, il a du en avoir des autres vies alors ! Et pas toutes roses !


Portrait de Papyboom
Vote: 
0

Qui c'est ce Sarkozy ?
Non, je plaisante, personne ne peut l'ignorer, il est partout !

Je ne sais pas s'il contrôle l'information, c'est aux journalistes et spécialistes de l'information de répondre...

En tout cas cette stratégie "d'omniprésence" peut aussi avoir à la longue un effet contraire à celui escompté que j'appellerais la "saturation" suivie généralement par le "rejet"...


Portrait de maéva
Vote: 
0

sammyjote SARKO SERAIT T 'IL D'EXTREME GAUCHE ???
On n'avait encore jamais fait la comparaison Sarko / Staline ! Tout est passé, de Busch à Hitler, en passant par Le Pen. Mais alors celle là, elle est magnifique ! C'est le POST du jour !

Pourrais tu me citer quelques points communs entre ces deux personnages, pour éclairer ma lanterne ?

Il faudrait peut - être revoir tes cours d'histoire...


Portrait de davidvoice
Vote: 
0

VOILA
Parce que Nicolas a une fiche sur JMM ,même un dossier revelant par exemple qu il est le frere de Nicolas Cage,on y trouve des photos de JMM deguise chez Patrick Sebastien ....


Portrait de davidvoice
Vote: 
0

anecdote
un jour je croise chez tf1 un ami journaliste devant mon etonnement de voir un journaliste chez tf1 il me dit rassure toi je viens faire un reportage au sujet de la chaine mais je n y bosse pas .Ca m avais fichu la trouille a l epoque.


Portrait de dodo
Vote: 
0

Bien sur
que Sarko contrôle les médias
perso c'est Ségolène
Sarko il me fait peur déjà physiquement ,alors le reste je ne vous dit pas!!!


Portrait de mika
Vote: 
0

non maeva
mais depuis 72h tu nous recites ton exposé
content de voir que tu as autre choses a dire, meme si c'est ..........
non tu comprendrais pas

allez bon app


Portrait de maéva
Vote: 
0

mika
Les PME te déragent t'elles à ce point ?


Portrait de maéva
Vote: 
0

Merci rascal !
Elle est mignonne Mme Royale, il méchant Mr Sarko...


Portrait de mika
Vote: 
0

maeva
pfiouuu t as fais des efforts
pas une seule fois tu parle des PME aujourd'hui
qu'est ce qui se passe?


Portrait de RASCAL56

Mauvais foi
A l'écoute de l'émission en cours avec JMM vous perdez vraiment vos nerfs !!!!!!
A l'époque de la nomination de Ségolène nous avions droit au débat entre socialistes et personne ne trouvait rien à redire. Et pourtant c'était entre eux et cela ne nous interessait pas mais vous avez pris tellement d'avance dans les médias à ce moment là que ce n'est qu'un rééquilibrage des choses avec la nominnation de sarkozy


Portrait de maéva
Vote: 
0

Voyageur
T'en a d'autres des comme ça ? La gentille petite Ségolène Royal, et le méchant petit Nicolas Sarkozy ? Qui manipule et qui va mettre la France en péril ?

Ségolène Royale, d’ailleurs comme tu le dis si bien, pleine de vertu ? De vertu de quoi ? De vertutude ? Elle est creuse, n’ose rien dire de peur de froisser la bonne petite conscience des électeurs de gauche ! Pas de programme, pas de cohérence, alors qu’à t’elle de si extraordinaire ???

C'est ton discours qui est manichéen, bien plus que la situation réelle ! Tout est blanc et noir ! Et tu vas nous faire croire que la très grande majorité des médias n'est pas à gauche ? On nage en plein délire de subjectivité...


Portrait de RASCAL56

Rassurez-vous !
Sainte Ségolène arrive à écouter VOYAGEUR.
Etaller sa culture à ce point là ca fait peur madame !
Mais surtout continuez a ne pas voir les choses en face, si on ne fait rien la solidarité n'existera plus car nous serons devenu un pays en voie de sous-développement !!! Et oui, on ne fabrique plus rien, nous n'avons plus que des fonctionnaires qui avalent l'argent public mais bientôt il n'y aura plus d'argent. Nous sommes un pays riche mais pour combien de temps encore, posez-vous la question !!


Portrait de deftones
Vote: 
5

c'est clair
la polemique au sujet du couple hollande royale payant l'isf est partie d'un site internet d'extreme gauche.
Ce qui est regrettable est la victimisation de madame royale qui s'en est servie pour accuser la droite de manipulation et de tentative de destabilisation, alors que l'info n'a fait qu'etre reprise par un député ump...comme beaucoup de monde avant lui.
Maintenant, si possible, stop a la victimisation et place au debat d'idée...


Portrait de Goldies
Vote: 
0

Dans le marigot impitoyable
du monde politico-journalistique, Sarko devrait être déjà mort, et il est toujours debout en donnant aux rédactions un vrai cours de campagne politique à l'américaine.....
Au risque de décevoir certains, la politique ce n'est pas tendre !


Portrait de Voyageur
Vote: 
0

Un anneau pour les gouverner tous...
"Le moment approche de quelque grande conclusion", avait dit Gandalf...
Bon, je vais laisser à un autre la fantaisie de retracer l'épopée tolkienienne à partir de la situation très manichéenne que nous vivons...

Les révélations du Nouvel Observateur ne surprennent personne. La mainmise de Nicolas Sarkozy sur les médias est manifeste. Dans la démocratie telle que nous la concevons en France, cette influence nette et indéniable est un péril dont on ne peut ni ne doit relativiser l’importance. Nous sommes aujourd’hui à deux doigts de basculer une configuration proche de ces régimes contestables (dont on trouve toutes les teintures dans toutes les gammes, différents mais néanmoins apparentés, des Etats-Unis jusqu’aux plus sévères dictatures) où les chaînes de télévision et les journaux font la propagande peu ou pas déguisée d’un pouvoir, d’un parti ou d’un dirigeant. Même le CSA vient de tomber entre les mains d’un homme très marqué par son orientation politique, en sa qualité d’ancien directeur de cabinet du précédent Premier Ministre, lequel soutient activement le même candidat Sarkozy.

Ceux qui s’aveuglent ou feignent d’ignorer ces dérives sont des inconséquents qui ne mesurent pas la gravité de ce fâcheux glissement. Ce qui se passe n’est pas normal, ce qui se passe n’est pas démocratiquement sain, ce qui se passe n’est pas déontologiquement soutenable.

Les idiots ! Ceux qui se figurent que Nicolas Sarkozy a changé entre Noël et le Nouvel An, que le petit bouc agressif et nerveux s’est endormi un soir puis s’est réveillé le lendemain tendre agneau immaculé, un trésor de patience… Benêts, va ! vous vous laissez avoir : il a seulement fait évoluer son image médiatique, et avec la complicité des journaleux qui le courtisent, ce ne lui fut guère difficile.

Cette inquiétante collusion entre le politique et le médiatique était soupçonnée depuis longtemps ; le Nouvel Observateur ne fait qu’argumenter et étayer ce que nous pensions déjà. La campagne présidentielle qui s’ouvre porte des enjeux décisifs, et celui-ci n’est pas le moindre : nous allons devoir défendre notre conception des influences et des pouvoirs dans notre pays, nous allons devoir protéger notre patrie contre elle-même ; 2007, c’est presque 1793 : le grand péril de la France n’est ni l’Europe, ni le Reste du monde, c’est la France elle-même. Le danger est chez nous, à l’intérieur (en l’occurrence, à l’Intérieur).

Alors… il nous reste l’espoir Ségolène. Ségolène a ses défauts, ses faiblesses, ses failles, j’en conviens ; mais elle a aussi de la vertu, de la loyauté et de nobles scrupules. J’ai toujours mieux aimé confier mon sort à un grand cœur qu’à un fripon. Ségolène est porteuse de solutions elle aussi, différentes de celles de M. Sarkozy ; ce sont des solutions modernes, qui étonnent parfois son propre camp, fondées sur des valeurs, sur le développement, la recherche et l’innovation, sur une gestion éclairée des contraintes environnementales. L’Adversaire a passé son temps à exacerber les communautarismes et les fractures sociales et culturelles, à rendre charmantes les thèses du Front National en paraphrasant ses slogans et en décomplexant la honteuse supputation d’une causalité entre insécurité et immigration. Ségolène, quant à elle, porte une vision holistique, et considère notre pays et ses citoyens comme un bloc hétérogène mais unique dans lequel tout se tient et tout interagit par rapport à tout. Là où l’Ennemi voit des microcosmes, Ségolène n’envisage qu’un immense macrocosme désoeuvré. Que sommes-nous, croyez-vous ? de petits riens éparpillés sur le territoire français, qui attendent chacun qu’on lui parle de son intérêt propre ? ou plutôt un gigantesque Tout qui cherche sa position d’équilibre ?

Nous vivons une époque obscure, obscurantiste même, où l’on tente de faire passer les visionnaires et les opposants à la pensée dominante anxiogène pour des annociateurs de désastres ou des faiseurs de "bourdes". Face à tous ces contempteurs et ces manipulateurs qui nous influencent et nous mésinforment, une issue existe cependant malgré eux.

Vaillants Argonautes, voyez, nous sommes devant des Symplégades. Vous voyez, là-bas, à bâbord, cette petite colombe blanche qui s’élance fièrement devant nous ? Jason fut bien inspiré de régler la course de son vaisseau sur sa vigoureuse trajectoire…


Pages

Programme TV

TF1
Profilage
20:55
(Série/Feuilleton)
Les élus
FRANCE 2
L'émission politique
20:55
(Magazine)
CANAL +
L'affaire O.J. Simpson : American Crime Story
21:00
(Série/Feuilleton)
FRANCE 5
La grande librairie
20:45
(Magazine)
M6
Murder
21:00
(Série/Feuilleton)
Cartes sur table
W9
XIII
20:55
(Série/Feuilleton)
Le jour du soleil noir
TMC
Largo Winch 2
20:55
(Film)
NT1
Jurassic Park 3
20:55
(Film)
NRJ12
Gazon maudit
20:55
(Film)
HD1
Happy New Year
20:55
(Film)
6TER
Départ immédiat
20:55
(Magazine)
Départ immédiat au zoo d'Amnéville
CHERIE 25
Sleepers
20:55
(Film)

Top 15 des membres du jour

1
PseudoIlluZion - (27 commentaires)

2
Milie01 - (25 commentaires)

3
Vannes56 - (24 commentaires)

4
Celya30 - (24 commentaires)

5
dolphins - (24 commentaires)

6
Eclipse - (21 commentaires)

7
Kaelya75 - (21 commentaires)

8
Steph38 - (19 commentaires)

9
PtiGlaçon - (19 commentaires)

10
Patrick83 - (17 commentaires)

11
Soso87 - (15 commentaires)

12
Lilounette92 - (12 commentaires)

13
pistouille - (11 commentaires)

14
Caramella - (9 commentaires)

15
Koro - (3 commentaires)


Haut de la page