15/11/2012 07:02

Le Beaujolais nouveau est arrivé cette nuit partout dans le monde

Beaujeu, capitale du vignoble du Beaujolais, a célébré mercredi soir, comme chaque année, l'arrivée du millésime 2012, une fête dans la pure tradition avec mise en perce du tonneau à minuit, marquée cette année par la crise du secteur et un déplacement de Marine Le Pen.

Dans la petite bourgade, la foule se pressait dès la fin de l'après-midi pour la fête des Sarmentelles qui marque chaque 3e mercredi de novembre le point de départ des festivités du "beaujolais nouveau".

Un rendez-vous qui reste incontournable, à en croire les grappes de visiteurs français et étrangers qui se pressent pour déguster les 12 appellations du beaujolais - sans oublier le beaujolais blanc - dans les stands mis en place à travers la cité.

Si le beaujolais reste mondialement connu - il s'exporte dans 110 pays -, tous reconnaissent cependant que les choses ont changé depuis quelques années.

Sur fond de baisse de la consommation de vin en France, les volumes produits ont diminué - 115 millions de bouteilles, dont 36 millions de beaujolais nouveau en 2011 -, sans compter une image brouillée par des campagnes marketing autour du beaujolais nouveau où l'image du produit comptait parfois plus que sa qualité.

"Le beaujolais n'a pas été soutenu face à ceux, dont les médias, qui faisaient son procès", déplore Gilbert, producteur de beaujolais village qui refuse de donner son nom. Mais pour lui, la crise que traverse la profession tient aussi à la difficulté de vivre de ce métier alors que les producteurs vendent parfois à perte.

Quelque 3.000 hectares de vignes ont ainsi été arrachés en six ans pour enrayer la surproduction. Pour couronner le tout, l'année a été calamiteuse: gel, grêle, maladies dues à la forte pluviosité.

Résultat: des rendements moyens diminués de moitié qui vont peser encore sur des trésoreries fragilisés, malgré la hausse des cours.

Attendez-vous le Beaujolais avec impatience chaque année ?

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de La matraque
15/novembre/2012 - 14h52 - depuis l'application mobile

Vive le soi disant gout de banane, de kiwi, de fruits rouges, a quand un gout de vin correct pour ce jus infâme.

Portrait de ben_ji
15/novembre/2012 - 10h45
totonio55 a écrit :

dire que le beaujolais nouveau est toujours un vin "dégueu" relève bien l'incapacité à apprécier un vin à sa juste valeur. Je suis d'accord sur le fait que tout le monde ne l'aime pas, mais le comparer avec la villageoise, là je ne comprend vraiment pas (même si, il est vrai, qu'il y a des années où il est meilleur que d'autres.

Je m'explique : il y a beaucoup de producteur de bon vin (là on est tous d'accord) mais faut avouer qu'il y a aussi énormémént de mauvais (voir très mauvais). et j'ai été échaudé plusieurs fois.

C'est surement dommageable pour les bons producteurs mais faut avouer il y a beaucoup d'abus dans le mauvais sens.

Sinon, mon incapacité à "apprécier un vin à sa juste valeur", quand tu goute un mauvais vin et qui "pique" après un verre vas tu te resservir?

Je suis pas incapable mais j'ai pas envie de boire de la merde.

Après l'histoire de la villageoise, je ne compare pas le beaujolais à la villageoise mais aux soi-disant connaisseur qui te font un cinéma pas possible en affirmant être connaisseur(ils prennent une gorgée et ils te font "mmmmmmm délicieux" devant 20 personnes tellement fort que tout le monde se retourne)et tu leur met de la villageoise dans la même bouteille et ils ne font pas la différence. Là, je pense qui'il faut pas abuser.

Portrait de enjolras
15/novembre/2012 - 10h23

Beaujolais ?

!

oui !

mais je préfère la belle jolaise !

Portrait de totonio55
15/novembre/2012 - 09h57
ben_ji a écrit :

Comme tous les ans, le beaujolais aura le même gout : dégeu.

Le mieux sera de regarder les "connaisseurs" dans les grandes surface pour se dire que celui-ci à une note de groseilles et celui-là une note de fraise... et comme ils n'y connaissent rien ils vont se la jouer en goutant.(là tout le monde connait cette situation d'un poivrot au bout de la table pour dire : "oh, cette année il est excellent"

Pour bien rigoler, garder cette bouteille, achetez de le villageoise et remploissez de nouveau la bouteille pour sa prochaine visite, et là, vous rigolerez bien. (Technique faite et approuvée de nombreuses fois et en plus, on ne se ruine pas)

dire que le beaujolais nouveau est toujours un vin "dégueu" relève bien l'incapacité à apprécier un vin à sa juste valeur. Je suis d'accord sur le fait que tout le monde ne l'aime pas, mais le comparer avec la villageoise, là je ne comprend vraiment pas (même si, il est vrai, qu'il y a des années où il est meilleur que d'autres.

Portrait de ben_ji
15/novembre/2012 - 09h49

Comme tous les ans, le beaujolais aura le même gout : dégeu.

Le mieux sera de regarder les "connaisseurs" dans les grandes surface pour se dire que celui-ci à une note de groseilles et celui-là une note de fraise... et comme ils n'y connaissent rien ils vont se la jouer en goutant.(là tout le monde connait cette situation d'un poivrot au bout de la table pour dire : "oh, cette année il est excellent"

Pour bien rigoler, garder cette bouteille, achetez de le villageoise et remploissez de nouveau la bouteille pour sa prochaine visite, et là, vous rigolerez bien. (Technique faite et approuvée de nombreuses fois et en plus, on ne se ruine pas)

Portrait de Rimbaud
15/novembre/2012 - 07h10

L'eau ferrugineuse non.... le Beaujol'pif oui...

Les plus vus