12/11/2012 15:49

Le patron de la BBC s'engage à rétablir "une chaîne de commandement claire"

Le directeur général par intérim de la BBC Tim Davie s'est dit lundi déterminé à rétablir "une chaîne de commandement claire", mais a ajouté qu'il lui faudrait "un peu de temps" pour prendre des mesures disciplinaires à la suite des scandales qui ont fait chuter le patron sortant.

Deux jours après la démission de George Entwistle, emporté par un double scandale de pédophilie et de dénonciation calomnieuse touchant la BBC, Tim Davie a, dans un courriel adressé au personnel de la chaîne, reconnu que "les derniers jours et semaines ont été exceptionnellement rudes pour la BBC".

"La BBC est une institution précieuse et je suis déterminé à lui donner la clarté et le leadership qu'elle mérite dans les prochaines semaines", a ajouté le dirigeant qui vient de l'univers du marketing, alors que deux hauts responsables éditoriaux ont été mis sur la touche lundi. S'exprimant sur les premiers résultats d'une enquête menée sur la diffusion début novembre par la BBC d'un reportage accusant à tort un ex-responsable conservateur de pédophilie, il a déploré "un manque de clarté dans la chaîne éditoriale de commandement et de contrôle de BBC News".

"Mon travail est de reprendre la situation en main et de passer à l'action", a ajouté à l'antenne de la BBC M. Davie, qui occupe le poste de directeur général en attendant la nomination d'un successeur à George Entwistle.

"Nous sommes concentrés là-dessus, établir une chaîne de commandement claire". "Par ailleurs j'ai besoin d'un peu de temps. Je viens de commencer ce travail. Je vais prendre un peu de temps pour examiner les recommandations (des enquêtes en cours à la BBC) et ensuite nous mettrons en oeuvre la procédure disciplinaire que nous pensons juste", a-t-il ajouté. "La BBC repose entièrement sur la fiabilité. La BBC doit être fiable", a-t-il martelé.

Lundi matin, la BBC a annoncé que la directrice de l'Information, Helen Boaden, et le vice-directeur Stephen Mitchell, quittaient leurs fonctions pendant la durée d'une enquête indépendante liée à la gestion éditoriale de l'affaire Jimmy Savile, ancien animateur vedette accusé d'avoir agressé sexuellement jusqu'à 300 enfants et adolescents pendant quatre décennies.

Ces deux responsables sont concernés par une enquête sur les raisons qui ont conduit la BBC à déprogrammer fin 2011 un reportage de l'émission-phare Newsnight levant le voile sur les accusations de pédophilie à l'égard de cette vedette du petit écran décédée l'an dernier à 84 ans.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
20/novembre/2012 - 00h04
Celya30 a écrit :

Les promesses :tired:

smiley

Portrait de Koro
20/novembre/2012 - 00h01

Bizarrement je n'y crois pas trop

Les plus vus