08/11/2012 10:05

USA: L'industrie du cinéma pornographique va contester le port du préservatif obligatoire

L'industrie du cinéma pornographique a annoncé mercredi qu'elle allait contester devant la justice le port obligatoire du préservatif sur les tournages, entériné mardi par référendum dans le comté de Los Angeles.
La "Mesure B", imposant le port du préservatif sur tous les tournages de films pornographiques tournés dans le comté de Los Angeles -- qui concentre, dans la vallée de San Fernando, la majorité de l'industrie -- a été largement adopté par 55,9% des votants.
La mesure, présentée à l'initiative des militants anti-sida de la fondation AIDS Healthcare, impose à tous les producteurs de films pornos d'obtenir un permis de tournage auprès des services de santé californiens. Ces derniers effectueront en retour des contrôles réguliers et inopinés sur les tournages pour s'assurer que les acteurs tournent avec un préservatif.
La coalition des opposants au texte a annoncé mercredi dans un communiqué son intention de "bloquer devant les tribunaux l'application du texte" et demande aux autorités du comté de "suspendre la mesure tant que la justice ne se sera pas prononcée".
Diane Duke, directrice générale de la Free Speech Coalition (FSC), qui réunit l'essentiel des producteurs de films pornos, a envoyé pour sa part un courrier aux responsables du comté pour se plaindre de la loi, "intenable pour l'industrie" du porno selon elle.
"Outre les coûts évidents et excessifs entraînés par l'application (de la loi), la FSC et l'industrie ont plusieurs inquiétudes sur la loi elle-même", qu'ils jugent "anticonstitutionnelle", affirme Mme Duke.
La FSC menace également de délocaliser vers des comtés plus "accueillants" l'industrie du porno, qui pèserait un milliard de dollars et représenterait 10.000 emplois, selon la coalition.
Le président de la fondation AIDS Healthcare, Michael Weinstein, a pour sa part considéré le passage du texte comme une décision "majeure sur la question du sexe sans risques".
Selon la fondation, le port du préservatif sur les tournages est la seule façon d'éviter la transmission des maladies sexuellement transmissibles sur les tournages. En 2011, la production de films pornos avaient dû être suspendus provisoirement après qu'un acteur eut été testé positif au virus du sida.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de asbreizh
9/novembre/2012 - 19h22

Pour rappel : c'est dans l'industrie du porno américain qu'a éclaté le plus grand scandale de contamination par le VIH.... dans les années 80. Comme quoi certains ont la mémoire courte...

Et en quoi l'achat de préservatifs va ruiner cette industrie ? Ils les mettent par 10 ou ils sont en or ??? smiley

Portrait de shadow125
9/novembre/2012 - 09h21
Lugano125 a écrit :

 

Vous êtes encore plus idiot que le précédent intervenant...

Il existe aujourd'hui des tests fiables à 99,8% à 4 semaines de la prise de risque. Renseignez-vous !

La plupart des contrats des acteurs/actrices porno contiennent la clause où on leur demande ces tests et un bilan sanguin complet avant de commencer la moindre scène de tournage.

Même si la législation d'un pays n'impose pas de tests de ce genre, beaucoup de producteurs les font faire de facto pour éviter tout imbroglio juridique entre un acteur qui serait éventuellement infecté et l'équipe de production...

 

C'est bien connu, les acteurs porno chopent le SIDA et en meurent, on voit des cas tous les jours... pfff... n'importe quoi ! :tired:

 

Comme d'habitude, on isole un cas marginal (l'acteur porno dont on dit qu'il a été contrôlé positif en 2011 dans cet article), tout en mettant totalement sous silence les centaines et les centaines de films qui sont tournés chaque année et où il n'y a aucun problème. S)

 

A 4 semaines avec les tests dernier cri, on est bien d'accord. Je vois pas en quoi je suis débile d'énoncer une réalité, à savoir que les gens doivent faire attention à leurs rapports car un test n'est pas une preuve absolue en raison de cette fenêtre sérologique dont vous même vous admettez l'existence et qui est de < 4 semaines. Je suis renseigné ne vous en faites pas, pour en prélever quotidiennement des bilans sanguins, je sais ce qu'on recherche et dans quelles conditions c'est traité et la durée de validité des analyses. J'en conviens sur un forum pas évident de savoir à qui on a affaire, c'est pour ça que le terme débile m'hérisse un peu le poil.

Effectivement on parle davantage de ce qui se passe mal que de ce qui se déroule bien, mais vous pensez bien que c'est comme ça dans tout ce que relate la presse.

Portrait de shadow125
8/novembre/2012 - 18h08
Lugano125 a écrit :

 

Vous êtes débile ou quoi ? Les acteurs et actrices porno font des test de dépistage avant les tournages...

 

Sauf qu'il existe un truc appellé la fenêtre sérologique, et qu'un test VIH n'est pas fiable si un rapport sans préservatif a eu lieu sous 3 mois (moins avec des tests plus précis mais qui sont extrêmement couteux).Avant de traiter quelqu'un de débile autant maîtriser son sujet.

Portrait de BohemianRhapsody
8/novembre/2012 - 10h16 - depuis l'application mobile

Bah oui quoi, c'est tellement mieux de bais** sans capotes! Vives les IST etles MST!

Les plus vus