06/11/2012 22:43

Martine Aubry est mise en examen dans le dossier de l'amiante

La maire de Lille, Martine Aubry, est mise en examen dans le dossier de l'amiante.

Mme Aubry est arrivée aux alentours de 14h30 au pôle financier du palais de justice de Paris où elle était convoquée à 15h.

Une semaine avant son audition par la juge Bertella-Geffroy, la maire de Lille avait fait savoir qu'elle demanderait l'annulation de sa mise en examen si celle-ci devait être prononcée, regrettant de ne pas être entendue comme témoin dans la procédure. Mme Aubry jugeait sa future mise en examen "incompréhensible". Dans un communiqué commun avec deux autres hauts fonctionnaires, elle soulignait "(n'avoir) cessé d'oeuvrer à renforcer la protection contre le risque de l'exposition à l'amiante par un durcissement progressif de la réglementation".

Mardi, Mme Bertella-Geffroy a tenu à rappeler qu'un "juge d'instruction doit travailler en toute objectivité et sérénité (...) et se doit d'être imperméable à toute pression, principalement avant toute décision à prendre dans un dossier comme les textes de loi l'exigent".

Que reproche la juge à Mme Aubry?

La juge d'instruction reproche à l'ancienne directrice des relations du travail de ne pas avoir pris un certain nombre de mesures de protection des travailleurs et autres personnes exposées à l'amiante durant ses fonctions et d'avoir été sous l'influence du lobby des industriels de l'amiante, le Comité permanent Amiante (CPA) où siégeait un représentant de la Direction des relations du travail (DRT).

La magistrate considère que la DRT, dirigée par Mme Aubry, a fait transposer tardivement, en 1987, et partiellement, une directive européenne de 1983 sur la protection des travailleurs exposés à l'amiante. Ce texte abaissait la valeur limite d'exposition à 1 fibre par cm3 alors qu'il était fixé en France à 2 fibres par cm3 depuis 1977.

La juge estime également que la présence de la DRT au CPA a servi de caution à cet organisme. Celui-ci "avait pour but de retarder l'interdiction de l'amiante en France et a activement participé au retard de cette interdiction", selon la juge dans sa convocation dont Sipa a pu prendre connaissance.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
14/novembre/2012 - 00h27
Steph38 a écrit :

Martine en prison :p

ça m'étonnerait que ça arrive

Portrait de Flivia44
14/novembre/2012 - 00h18
jarod26 a écrit :

ça se fera un jour qui sait :)

Ho malheur smiley

Portrait de Flivia44
14/novembre/2012 - 00h18

Bientôt elle ne pourra plus sourir comme ça smiley

Portrait de casimirdu92
7/novembre/2012 - 10h29

Superbe photo, beau sourire....smiley

Portrait de tatounep
7/novembre/2012 - 08h44

martine n'est pas chti....

c'est une parachutée imposée  !

Portrait de CeNaiQueMoi
7/novembre/2012 - 08h34

ils peuvent la garder smiley

Portrait de Cristal
7/novembre/2012 - 03h20

Mise en examen Veut dire déjà condamné??? Et la présomption d'innocence ....?? C'est incroyable ça  , que ça soit Sarkozy ou Martine Aubry Pour moi c'est la même chose . La justice sais ce qu'elle a à faire  .

 ENFIN , il faut bien qu'il se passe quelque chose pour ces pauvres hommes ou femmes malades a cause de l'amiante . Ils attendent depuis si longtemps ... 

 

Portrait de Heliwen
7/novembre/2012 - 00h57 - depuis l'application mobile

c'est bien la peine de critiquer la droite et leur soucis de justice..tous les mêmes les politiques!

Portrait de EvaInLove
7/novembre/2012 - 00h56
Docer a écrit :

Excellent ! On s'y croirait.

Ah mais oui c'est tout a fait not'brave Tartine la chti^^
Portrait de Kez
7/novembre/2012 - 00h07 - depuis l'application mobile

Ça c'est bon !

Portrait de Figou
6/novembre/2012 - 22h51

Bon choix de photo smiley

Portrait de Atlanto59
6/novembre/2012 - 22h49

C'est vraiment triste.

Portrait de Calimero59
6/novembre/2012 - 22h44 - depuis l'application mobile

Vive la politique

Les plus vus