06/11/2012 18:21

Lagardère dément avoir voulu débarquer Valérie Trierweiler de Paris Match

La prochaine parution d'un livre qui prête à Arnaud Lagardère des propos critiques contre Valérie Trierweiler, qu'il aurait même souhaité débarquer de Paris Match, ont suscité mardi un sévère démenti de la branche Médias de son groupe.

Le président de Lagardère Active, Denis Olivennes, a ainsi assuré dans un communiqué que Paris Match avait "toujours été pleinement satisfait" de la collaboration de la compagne du président, journaliste pour l'hebdomadaire, propriété du groupe Lagardère.

"En raison d'insinuations aussi malveillantes que répétitives, tant à l'égard de notre collaboratrice, Valérie Trierweiler, que de notre hebdomadaire, Paris Match, je souhaite faire une mise au point en espérant qu'elle mette un terme définif à ces médisances", a-t-il ajouté.

"Paris Match n'a pas plus envisagé de mettre un terme au contrat de Valérie Trierweiler que de modifier en quoi que ce soit son statut et les conditions financières de sa collaboration" après l'élection présidentielle, a-t-il dit. Dans un livre à paraître mercredi, intitulé "Arnaud Lagardère, l'héritier qui voulait vivre sa vie" (Flammarion), la journaliste Jacqueline Rémy évoque des propos critiques qui auraient été tenus par l'industriel français lors de plusieurs entretiens avec elle. Valérie Trierweiler "jusqu'ici, elle ne nous a causé que des ennuis!", aurait notamment dit Arnaud Lagardère le 1er juin. Il aurait aussi confié le 5 juin que le contrat de Valérie Trierweiler s'arrêterait à la fin de l'année et ne serait pas renouvelé, "pour éviter tout conflit d'intérêt", selon le livre. La journaliste est en CDI, a souligné M. Olivennes.

Selon Jacqueline Rémy, le dirigeant serait ensuite revenu sur sa position le 13 septembre, estimant que Valérie Trierweiler n'était plus indésirable à Paris Match, et déclarant: "Le chef de l'Etat aurait expliqué qu'elle n'était pas vraiment Première Dame".

Selon la journaliste, "Valérie Trierweiler, qui a du mal à retenir ses état d'âme, est aux yeux du groupe comme de ceux de l'entourage de François Hollande, une grenade dégoupillée".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
15/novembre/2012 - 14h10
Celya30 a écrit :

Quand on est dément c'est que c'est vrai :)

Ce n'est pas faux 

Portrait de Koro
15/novembre/2012 - 14h10
Flivia44 a écrit :

Mais bien sûr on va y croire :)

smiley

Portrait de Koro
15/novembre/2012 - 14h10

Les histoires de Valérie smiley

Portrait de Flivia44
14/novembre/2012 - 02h44
zorbeclegra a écrit :

C'est quoi qu'on appelle un salaire fictif ?

Mince j'ai oublié le nom

Portrait de Flivia44
14/novembre/2012 - 02h43
Celya30 a écrit :

Elle doit en avoir beaucoup :)

smiley

Portrait de Flivia44
14/novembre/2012 - 02h43

Mais bien sûr on va y croire smiley

Portrait de Laurent93
6/novembre/2012 - 20h40 - depuis l'application mobile

De toute façon c'est impossible de la virer car le groupe Lagardere risque d'avoir des soucis même si personne ne l'avouera.

Portrait de diane50
6/novembre/2012 - 20h06

les merdias n'ont rien d'autres a faire que de nous parler de la premiere p..... de france

Portrait de CSA74
6/novembre/2012 - 19h42 - depuis l'application mobile
Noelle a écrit :

Et bien il aurait du. Nous l'entretenons déjà, l'héritière. Ce qu'elle veut, c'est garder sa carte de presse car on le sait, plus on a d'argent et plus on souhaite d'avantages. Et puis son toujours mari est rédacteur de Paris-Match. Ce que je demande à chacun : avez-vous lu une seule chronique de cette femme ? Et bien elle se borne à retranscrire ce que 'elle a lu, d'une façon fade et peu littéraire. Elle n'a absolument aucun talent d'écriture. On voit bien que sans piston, elle ne serait même pas en mesure d'exprimer une opinion

Pour info. Elle est divorce de son mari même si elle porte toujours son nom

Portrait de Lily2780
6/novembre/2012 - 18h45

et revoilà la mégère

Les plus vus