12/08/2009 12:32

Le SNJ prend la défense de l'AFP, critiquée par Libération


0

Le Syndicat national des journalistes (SNJ, majoritaire), s'interroge mercredi sur "le ton et l'opportunité" des vives critiques adressées par le directeur de Libération Laurent Joffrin à l'AFP, au moment où se prépare une réforme du statut de l'Agence France-Presse.

Si la liberté de critiquer le travail des journalistes "fait partie intégrante du pluralisme de l'information", "on peut légitimement s'interroger sur le ton et l'opportunité de cette tribune titrée : +l'Agence France-frousse", indique le SNJ dans un communiqué.

"Le discrédit jeté ainsi sur le travail des journalistes de l'AFP, semble rejoindre les objectifs beaucoup moins nobles de celles et ceux qui veulent changer le statut original de cette agence", estime le syndicat.

"Souhaitons que de telles protestations et critiques excessives ne se multiplient pas. Le risque est réel d'une élimination de fait de l'Agence France-Presse dans l'esprit actuel de l'article 2 de son statut lui interdisant par la loi de passer sous le contrôle d'un quelconque pouvoir politique ou économique", renchérit le SNJ de l'AFP dans un communiqué séparé.

Un projet de réforme, rédigé par son Pdg à la demande du gouvernement, prévoit de transformer l'Agence en société nationale à capitaux publics, adossée à une fondation.

Concernant les critiques de M. Joffrin, le SNJ de l'AFP juge "inadmissible d'accuser les agenciers, prudents par nature, d'une éventuelle connivence avec la BNP ou la Société Générale et inacceptable de ressortir l'affaire des propos de Sarkozy sur M. Zapatero, qui hors volonté polémique, ne prêtaient pas à l'interprétation qui en a été faite par Libération.

Le SNJ de l'AFP reconnaît toutefois l'existence d'"incidents rédactionnels", dus, selon lui, à "des manques d'effectifs" et à des "jugements hiérarchiques effectivement marqués au coin des ambitions et de la servilité".

 Dans un éditorial vendredi, Laurent Joffrin accusait l'AFP de "pusillanimité" et lui reprochait d'avoir repris tardivement des propos de Nicolas Sarkozy sur José Luis Zapatero ainsi que des informations de Libération sur les pertes subies par la Société Générale et le montant des bonus distribués à ses traders par la BNP.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de Eliot Ness
Vote: 
0

SNJ ! rien que ces trois lettres justifient de ne pas com sur le sujet ! :mrgreen:


Top 15 des membres du jour

1
Kaelya75 - (67 commentaires)

2
Jarod26 - (64 commentaires)

3
Caramella - (59 commentaires)

4
Milie01 - (54 commentaires)

5
dolphins - (42 commentaires)

6
Soso87 - (41 commentaires)

7
pistouille - (36 commentaires)

8
PseudoIlluZion - (34 commentaires)

9
thierry_70 - (29 commentaires)

10
Patrick83 - (26 commentaires)

11
Celya30 - (24 commentaires)

12
Eclipse - (21 commentaires)

13
DarkAngel - (19 commentaires)

14
Steph38 - (19 commentaires)

15
PtiGlaçon - (18 commentaires)


Haut de la page